Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

OURS, LOUPS ET VAUTOURS SONT DES BOUCS EMISSAIRES

14 Octobre 2014, 22:19pm

Publié par VGBIO

Les dégâts au bétail restant faibles, les opposants à l’ours cherchent de nouveaux bouc-émissaires

Le bilan rendu public ce jour par la DREAL Midi-Pyrénées est clair : les dégâts d’ours restent très faibles dans les Pyrénées, alors que le nombre d’ours continue d’augmenter (trop) lentement.

Ainsi, le bilan de l’été 2014 (135 bêtes & 1 ruche) est-il sensiblement équivalent à celui de 2013 (116 bêtes & 2 ruches) et les dégâts d’ours représentent toujours nettement moins de 1% de la mortalité totale du bétail, estimée à plus de 25 000 brebis chaque été dans les Pyrénées.

Longtemps annoncée, l’apocalypse du retour de l’ours n’est donc pas encore pour cette année, ce que le porte-parole des opposants reconnait désormais « Les dégâts ne sont pas le problème… ».
Mais comme le seul moyen d’être écoutés est de se plaindre, deux nouvelles espèces viennent d’être élues « bouc-émissaires de l’élevage pyrénéen » : le loup et le vautour.

Et par les temps qui courent, ça marche !
En témoigne l’empressement de Madame le Préfet de l’Ariège d’autoriser l’effarouchement des vautours, alors que personne n’a jamais vu depuis deux mille ans un vautour attaquer une bête en bonne santé…
Quant au retour du loup dans les Pyrénées, chaque année annoncé, personne n’en a vu le bout de la queue, si ce n’est quelques individus erratiques très discrets.

Les solutions existent et si les dégâts des prédateurs restent aussi limités dans les Pyrénées, c’est bien parce que de plus en plus d’éleveurs ignorent les positions extrémistes des lobbies jusqu’au-boutistes et adoptent les techniques de protection des troupeaux proposées et financées par l’État.

Malgré cela, tant que le gouvernement considérera le pouvoir de nuisance des lobbies avant l’intérêt général, les ours, les loups, les vautours et la biodiversité en général auront toujours du souci à se faire !

OURS, LOUPS ET VAUTOURS SONT DES BOUCS EMISSAIRES

Commenter cet article

Gualyvo 15/10/2014 12:19

Faut bien trouver une nouvelle parade excuse pour conserver le droit s'assassiner les animaux

La guerre de l'ours, la guerre du loups et aussi des charognards volatiles alors la c'est le bouquet !

Mais bon-sang d' bon soir, comment ce fait ils qu'ils n'y a que sur le territoire français que ces animaux sont déclaré nuisible, alors qu'ils ne font que le travail que l'homme ne peut faire en nettoyant la nature de tous les cadavres avant que la putréfaction ne fasse proliférer les microbes provocant des épidémies contagieuses.

Et comment se fait ils que nos pays voisin tel que l'Espagne et L'Italie qui ont beaucoup plus de loups que chez nous, aucun éleveur ne se plein de leur présente, N'y aurait il que le bétail français qui leur serait comestible ?

VGBIO 16/10/2014 00:06

....ou les éleveurs français plus ..............c--s?...............