Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

LA COMMISSION EUROPEENNE REAFFIRME L'UTILITE DE L'EXPERIMENTATION ANIMALE

4 Juin 2015, 16:57pm

Publié par VGBIO

...........et rejette donc notre initiative citoyenne! alors qu'elle avait eu 1,17 million de signatures!

vous pourrez lire ici les arguments totalement orientés par lesquels ils justifient le rejet!

http://ec.europa.eu/environment/chemicals/lab_animals/pdf/vivisection/fr.pdf

quelques extraits pour vous montrer le manque d'arguments et le fait qu'ils sont bien sous la coupe des lobbies pharmaceutiques:

 

"Lorsque les processus et mécanismes toxicologiques et physiologiques ne sont pas suffisamment connus ou sont très complexes, des solutions de remplacement sont rarement disponibles. Ainsi, la substitution de tous les essais sur des animaux par d'autres méthodes n’est pas possible actuellement étant donné que l'on doit garantir un niveau élevé de protection de la santé humaine et animale et de l’environnement. "

"Cependant, une interdiction prématurée dans l’Union de toute recherche reposant sur l'utilisation d'animaux risquerait de faire sortir de l’UE la recherche et l’expérimentation biomédicales, au profit de pays dans lesquels les normes relatives au bien-être animal peuvent être moins strictes que dans l'Union mais aussi dans lesquels un plus grand nombre d'animaux peut être nécessaires pour atteindre le même résultat scientifique. "

"les études expérimentales sur les animaux ont fourni de précieuses informations sur les processus biologiques fondamentaux sur lesquels reposent la santé et les maladies, qu'il s'agisse des êtres humains ou des animaux. Des «modèles animaux»ont également été utilisés pour leur valeur prédictive en pharmacologie et en toxicologie.

Les modèles basés sur les animaux présentent des points forts et des limites en fonction de la question à résoudre. Par exemple, le poisson dénommé danio zébré s'est révélé un modèle excellent pour étudier les processus de développement chez des organismes d'espèces supérieures. La souris constitue un modèle très instructif pour de nombreuses pathologies humaines d'origine génétique, par exemple pour l'audition, la vision ou les maladies des os."

'La directive énonce que l’objectif final est l’élimination progressive de l’expérimentation animale, mais elle reconnaît que l’utilisation d’animaux reste nécessaire pour parvenir à la réalisation de cet objectif. La directive2010/63/UE a modernisé et continué d'harmoniser les règles régissant l’utilisation des animaux dans l’Union, conformément aux normes mondiales les plus sévères et, de ce fait, elle a considérablement augmenté le bien-être des animaux utilisés dans le cadre de la recherche et de l’expérimentation scientifiques."

 

"la Commission ne partage pas l’avis selon lequel des principes scientifiques invalideraient le «modèle animal». En effet, malgré les différences qui subsistent avec l’homme, les modèles animaux ont été des facteurs scientifiques de première importance de la mise au point de la quasi- totalité des traitements médicaux efficaces et sûrs utilisés actuellement et des mesures de prévention des maladies humaines et animales32. Dans le cadre de la mise au point de traitements médicaux, les «modèles animaux» ont été très efficaces pour l’élimination des médicaments à l'étude qui auraient pu être dangereux pour l’homme lors de phases ultérieures d'essais cliniques. Dans des domaines de grande complexité biologique, lorsque les solutions de remplacement existantes ne présentent pas un pouvoir prédictif suffisant, les «modèles animaux» sont encore nécessaires pour élucider les mécanismes biologiques complexes entraînant tel ou tel effet observé ou afin de mettre à disposition les informations nécessaires pour assurer qu’un produit n’est pas toxique.

La Commission estime que l’expérimentation animale ne constitue pas un obstacle à la mise au point d’autres techniques de recherche. L’utilisation d’animaux dans le cadre des activités de recherche apporte en effet une compréhension des mécanismes biologiques des animaux et des êtres humains "

 

Bref, circulez citoyens européens, vous avez tenté de faire reculer la souffrance des animaux, mais la commission se fout totalement de votre avis!

Balayées toutes les preuves que l'expérimentation n'est pas du tout bénéfique, que les méthodes substitutives existent et sont beaucoup plus fiables..............

 

Je sais pourquoi j'ai voté non à l'Europe et pourquoi je le referais aujourd'hui, car elle est gouvernée par les lobbies néfastes qui exploitent les animaux un maximum.  Les technocrates non élus qui président aux décisions et destinée de l'UE ne représentent qu'eux mêmes et aucune démocratie n'existe dans ces instances: que ce soit pour mettre la Grèce ou d'autres pays à genou, ou pour préserver l'expérimentation animale, leur politique est la même: défense des intérêts des banques et des lobbies!

LAMENTABLE CETTE COMMISSION EUROPEENNE

 

 

 

 

LA COMMISSION EUROPEENNE REAFFIRME L'UTILITE DE L'EXPERIMENTATION ANIMALE

Commenter cet article

Chantal (Belgique) 04/06/2015 23:09

L'Europe ne connaît qu'une chose, le fric! Ils s'en sont mis plein les poches avec cette décision! Si on avait autant de fric, la vivisection serait interdite. Le monde tourne avec l'argent, le pouvoir, l'égoïsme, ... du pire animal qu'il soit, l'homme (pas tous heureusement).

Monique Scheurer 04/06/2015 20:41

​​"The greatness of a nation and its moral progress can be judged by the way its Animals are treated." Mahatma Gandhi

Monique Scheurer 04/06/2015 20:22

Une Horrrrrrrrrrrrrrrreure LAMENTABLE CETTE COMMISSION EUROPEENNE
Je confirme
Je sais pourquoi j'ai voté non à l'Europe et pourquoi je le referais aujourd'hui, car elle est gouvernée par les lobbies néfastes qui exploitent les animaux un maximum. Les technocrates non élus qui président aux décisions et destinée de l'UE ne représentent qu'eux mêmes et aucune démocratie n'existe dans ces instances: que ce soit pour mettre la Grèce ou d'autres pays à genou, ou pour préserver l'expérimentation animale, leur politique est la même: défense des intérêts des banques et des lobbies!

LAMENTABLE CETTE COMMISSION EUROPEENNE

Sereine 04/06/2015 19:31

Le problème est que cette recherche expérimentale ne sait pas raisonner autrement, puisqu'elle n'a jamais pris le temps de vouloir faire autrement...alors forcément, elle est perdue sans les animaux ! elle s'appuie sur de fausses croyances, qui forment une "religion" dont les moteurs sont la peur et la superstition..l.a peur d'être sans repère : celui de l'animal ! l'animal est devenu la "béquille" de la recherche expérimentale !!! Cette sorte de recherche reste comme un enfant...mais un enfant terrible, violent, intraitable, qui a pris de mauvais "plis"...un enfant qui ne veut pas grandir, qui ne veut pas s'affranchir. L'innovation est pourtant ce qui définit une vraie recherche non ?.

Chantal (Belgique) 04/06/2015 23:07

Si c'est ça, ils sont bien cons pour des scientifiques. Moi, je les considère comme des pervers sadiques! A la KUL, un hôpital flamand à Bruxelles, ils coupent les oreilles des chats et d'un autre animal depuis des dizaines d'année. http://www.stopdierproeven.org/fr/nieuws/la-ku-leuven-utilise-des-chats-et-des-chinchillas-dans-des-exp%C3%A9riences-c%C3%A9r%C3%A9brales