Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

LA VIDEO SURVEILLANCE DANS LES ABATTOIRS ADOPTEE PAR L'ASSEMBLEE NATIONALE.......

14 Janvier 2017, 00:35am

Publié par VGBIO

L’amendement d’Olivier Falorni a été adopté par l'assemblée par 28 voix contre 4, après de très longs débats qui n’ont réuni que… 5,5 % de la représentation nationale. (Oui, vous lisez bien! ce qui montre que les élus se moquent totalement de cette question!) 

Rappelons que Le Foll s'y était opposé et avait dit qu'il n'en était pas question. 

Mais le vote n'est pas définitif............ 

Cette loi doit encore être déposée et examinée par le Sénat. Vu qu’il ne reste que six semaines avant la fin des travaux de l’Assemblée nationale, elle ne reviendra chez les députés que lors de la prochaine législature, en présence, donc, d’un nouveau gouvernement mais aussi d’une majorité différente. Encore beaucoup d’incertitudes sur son vote définitif.  Le taux d’absentéisme des députés hier (32 députés présents sur les 577 !), montre malheureusement le peu d’intérêt porté à la cause animale par nos élus, alors que cette dernière prend une ampleur majeure dans l’opinion publique.

 

Les caméras sont prévues dans toutes les zones où des animaux vivants sont manipulés, qu’il s’agisse « des lieux d’acheminement, d’hébergement, d’immobilisation, d’étourdissement, d’abattage et de mise à mort ». Et ce, « à l’issue d’une expérimentation permettant d’évaluer l’opportunité et les conditions de leur mise en place ». Les images pourront être visionnées par les services vétérinaires ainsi que les responsables des abattoirs.

Avant sa mise en place obligatoire à partir de janvier 2018, le mécanisme du contrôle vidéo sera expérimenté dans les abattoirs.

Les députés ont également voté :

  • -La création d’un comité national d’éthique des abattoirs, qui sera mis en place « dès la semaine prochaine » selon S. Le Foll, intégré au sein du conseil national de l’alimentation.
  • -La pénalisation de la maltraitance des animaux en abattoir et dans les entreprises de transport. Celle sera désormais qualifiée de délit pénal – une disposition à l’origine votée dans la loi Sapin II, mais censurée par le Conseil constitutionnel.
  • -La possibilité pour les Associations de protection animale de se constituer partie civile pour les délits de maltraitance relevant du code rural.
  • Plusieurs articles et amendements utiles ont été rejetés:

  • -le droit de visites inopinées des parlementaires dans les abattoirs,
  • -la présence permanente de vétérinaires aux postes d’étourdissement et de saignée,
  • -l'interdiction de l'abattage des vaches en phase avancée de gestation.
  • -l’interdiction de l’abattage sans étourdissement, ou à défaut d’accord, a minima l’obligation d’un étourdissement post jugulation.
  •  
LA VIDEO SURVEILLANCE DANS LES ABATTOIRS ADOPTEE PAR L'ASSEMBLEE NATIONALE.......

Commenter cet article

jp 14/01/2017 08:08

encore une preuve de L'inutilité d'une tres grande majorité de députes et j'en passe....... par contre pour voter leurs avantages,tous les fauteuils sont occupés.