Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

LES PAYS BAS ARRETERONT DEFINITIVEMENT LES ELEVAGES DE VISONS EN 2024

22 Novembre 2015, 21:35pm

Publié par VGBIO

EXCELLENTE NOUVELLE! il y a 6 millions de visons en Hollande, qui était le 4è producteur mondial.

Une procédure juridique durait depuis des années, depuis qu'en 2012, les autorités hollandaises avait décidé l'arrêt de ces élevages pour des raisons éthiques, et que les producteurs avaient fait appel de cette décision.

Hélas, cette mesure ne prendra effet qu'en 2024! car en 2012, il a été laissé 12 ans aux éleveurs pour se reconvertir.

La cour d'appel a rendu son verdict définitif, exigeant l'arrêt de ces élevages dans tout le pays en 2024.

LES PAYS BAS ARRETERONT DEFINITIVEMENT LES ELEVAGES DE VISONS EN 2024

Voir les commentaires

AMENDE DE 670.000 € POUR DES BALEINIERS JAPONAIS

20 Novembre 2015, 01:33am

Publié par VGBIO

Des baleiniers japonais viennent d’être condamnés à une amende sévère pour avoir tué des baleines de Minke dans un sanctuaire australien. Si seulement cela pouvait dissuader les japonais de perpétuer cette « pèche » interdite par le droit international.

La justice australienne a donc condamné une entreprise japonaise, pour avoir pénétré dans un sanctuaire de l’océan Austral afin d’y tuer des centaines de baleines de Minke. La justice australienne lui réclame un million de dollars australiens, soit 670 000 euros, en guise de condamnation.

Belle condamnation!

AMENDE DE 670.000 € POUR DES BALEINIERS JAPONAIS

Voir les commentaires

Quand le berger n'est pas là, les brebis trinquent ! Épisode 4

19 Novembre 2015, 23:41pm

Publié par VGBIO

Ces dernières semaines l’ASPAS a filmé des moutons en zone de tirs de loups.

Le résultat est sans appel : beaucoup trop d’éleveurs ne font pas correctement leur boulot. Des brebis offertes en pâture aux loups, c’est le meilleur moyen de favoriser la prédation… et d’ordonner l’abattage des loups !

Ces dernières images ont été tournées à La Roque- Esclapon (Var), quelques jours après une prédation sur un troupeau de cette commune qui a fait grand bruit dans les médias. Toujours pas de chien de protection, ni de présence humaine, et en prime une clôture, pas même électrifiée, qui s'apparente à du gruyère... Et pourtant, sur ce secteur, 4 loups ont déjà été abattus sous prétexte de protection des troupeaux.

Voir les commentaires

L'HECATOMBE DE LOUPS CONTINUE .................

16 Novembre 2015, 21:35pm

Publié par VGBIO

des infos terrifiantes données par CAP LOUP:

 

Un loup a été braconné dans les Alpes-de-Haute-Provence

L’information provient des services de l’État, sans plus de précision.

Avec les 24 loups abattus légalement, ceci porte donc officiellement à 25 le nombre de loups détruits volontairement depuis juillet (sur un « plafond » autorisé de 36 pour l’année 2015-2016).

En plus, deux loups ont été tués par collision routière : un dans les Alpes-de-Haute-Provence et un dans les Bouches-du-Rhône. Il conviendrait de connaître le résultat des analyses toxicologiques, si toutefois elles ont été effectuées, pour savoir si ces loups ont pu être préalablement empoisonnés. Si tel était le cas, ces deux loups devraient être décomptés du « plafond » de 36.

Enfin, on est sans nouvelle d’éventuelles analyses concernant quatre loups : celui trouvé mort le 15/8 à Hyères, dans le Var (braconnage et/ou collision routière ?) ; le très probable loup tué le 30/10 à Saint-Léon-sur-l’Isle, en Dordogne (confirmation de l’espèce et origine ?) ; la louve trouvée morte le 1/11 à Freney, en Savoie (mort naturelle ou non ?) : la louve trouvée morte le 11/11 à Modane/Saint-André en Savoie (mort naturelle ou non ?).

En conclusion, officiellement depuis juillet : 24 loups tués « légalement » + 1 braconné + 6 tués sans cause volontaire officiellement connue pour le moment. Sans compter bien sûr les cas de braconnage non décelés.

31 loups sont morts en France, alors que c'est une espèce protégée! c'est la mère Royal qui doit jubiler! les tueurs vont atteindre les 36 et plus même donc..................

REVOLTANT!

L'HECATOMBE DE LOUPS CONTINUE .................

Voir les commentaires

UNE PHOTO DU CHIEN HACHIKO DATANT DE 1934 A ETE RETROUVEE

16 Novembre 2015, 20:17pm

Publié par VGBIO

belle découverte!

cette photo, prise il y a 80 ans est la seule qui représente ce chien fidèle, qui a accompagné tous les jours son compagnon humain à la gare et a été le rechercher pendant des années, même après le décès de cet homme. Il est très célèbre au Japon, et a des statues en divers endroits.

photo émouvante!

UNE PHOTO DU CHIEN HACHIKO DATANT DE 1934 A ETE RETROUVEE

Voir les commentaires

LES ITALIENS SAUVENT LES LOUPS, ILS NE LES EXTERMINENT PAS COMME EN FRANCE

16 Novembre 2015, 20:08pm

Publié par VGBIO

voyez ici cette vidéo, qui montre le sauvetage et la réhabilitation d'un loup trouvé en hypothermie dans une rivière en Italie, un beau sauvetage et espérons longue vie à cet animal!

on voit la différence d'intelligence, de rapport à la faune sauvage, et de moyens mis en oeuvre pour les sauver quand besoin s'en fait sentir!

la mère Royal, et ses équipes de tueurs devraient en prendre de la graine!

 

merci et bravo aux italiens!

LES ITALIENS SAUVENT LES LOUPS, ILS NE LES EXTERMINENT PAS COMME EN FRANCE

Voir les commentaires

CHASSEURS= NUISIBLES!

13 Novembre 2015, 20:41pm

Publié par VGBIO

quelle honte ces massacres de renards, et en plus, ils mettent en scène leurs crimes ces massacreurs!

révoltant!

les renards, en plus d'être beaux, sont utiles, car ils mangent les micro-mammifères!

les seuls nuisibles sont les chasseurs!

CHASSEURS= NUISIBLES!

Voir les commentaires

Les brebis offertes aux prédateurs, les loups offerts aux chasseurs

13 Novembre 2015, 20:37pm

Publié par VGBIO

Communiqué de presse ASPAS, le 13 novembre 2015

 

L’ASPAS le prouve avec une série de vidéos : trop d’éleveurs ne gardent pas leurs troupeaux dans les zones à loups. Résultat : les brebis se font attaquer. En représailles, 24 loups ont été tués depuis juillet 2015, dont 5 ces deux dernières semaines !* Les préfets continuent de multiplier les arrêtés autorisant l’abattage de cette espèce protégée. Autre résultat : les populations de loups sont désormais en régression.

Officiellement, tuer un loup est une mesure exceptionnelle destinée à protéger des troupeaux « pour lesquels des moyens de protection auraient été inefficaces ». Dans les faits, les mesures de protection minimales ne sont souvent même pas mises en place ! Pourtant, la décision d'abattre un loup est ordonnée. L’ASPAS ne cesse d’en faire le constat et le prouve une nouvelle fois, avec la 3ème opus de la série Quand le berger n’est pas là, les brebis trinquent.

Ces nouvelles images ont été tournées à Puy Saint-Eusèbe dans les Hautes-Alpes, pour toujours le même constat : une clôture ridicule, pas de chien de protection, pas de berger. Rien.

Autorisée à des milliers de chasseurs, cette chasse aux loups se fait avec des armes dignes de la guerre. Elle est néfaste à notre biodiversité, illégale et inefficace. Pour preuve, nombreux sont les préfets qui ordonnent de nouveaux tirs, seulement quelques jours après avoir abattu un loup sur le même secteur. Pour la première fois depuis leur retour en 1992, les loups sont en régression en France. C’est bien leur éradication qui est programmée.

Aujourd’hui, la Ministre de l'Écologie et les préfets mettent en péril une espèce protégée avec cet abattage massif ! L'ASPAS continuera de prouver l’illégalité des tirs de loups, et d’attaquer en justice ces mesures inadmissibles auprès des Tribunaux afin de faire respecter la loi et la nature.

L'ASPAS en appelle à la responsabilité de la Ministre de l'Écologie et du Président de la République qui devraient être les garants des lois, et des engagements pour la protection de la biodiversité à quelques jours de la COP21.

*Une soixantaine de loups a été légalement abattue depuis 2004.

Voir l'épisode 1 dans les Hautes-Alpes
Voir l'épisode 2 dans la Drôme

Voir les commentaires

Au lieu de protéger les troupeaux, les éleveurs cassent de l’écolo !

10 Novembre 2015, 20:34pm

Publié par VGBIO

je relaye cet article de l'ASPAS:

 

Hier, pendant qu’Allain Bougrain Dubourg se faisait tabasser à coups de pelle par un braconnier en slip, d’autres exactions avaient lieu à Balsièges en Lozère. Des défenseurs de la nature étaient agressés par des éleveurs de moutons parce qu’ils osent aimer les loups. Pendant ce temps sur le terrain, des brebis sont offertes à tous les voleurs et à tous les prédateurs : non, les éleveurs sont loin de tous faire correctement leur travail. Des vidéos sur le terrain le prouvent, et font le buzz dans les réseaux sociaux.

Sur le terrain, on constate nettement moins d’énergie à garder les brebis qu’à se défouler sur des militants pacifiques, comme c’est le cas dans la zone bien nommée Glandage, en Drôme. Des bénévoles de l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) ont filmé de nombreux pâturages, délimités par des barrières ridicules qu’un teckel peut franchir sans peine. Et là, point de berger, point de chien de protection, rien. Situation exceptionnelle ? Pas du tout ! D’autres vidéos prises dans d’autres zones à loup circulent déjà, et l’ASPAS promet d’en diffuser de nouvelles.

 

Ces brebis non gardées, au milieu des loups, ne peuvent qu’attirer les prédateurs et en être victimes. Les préfets prennent alors des décisions injustes, à la limite de la légalité : ils ordonnent de tuer des loups ! L’ASPAS vient de prouver qu’il s’agit d’une véritable chasse au loup, espèce protégée, et non une protection des troupeaux comme l’exige la loi. L’ASPAS demande des comptes au ministère de l’Environnement.

Après le scandale des prises d’otage de responsables de Parcs et autres manifestations brutales, il est temps que la ministre et ses préfets arrêtent de céder à la violence. L’ASPAS demande que les bergers ne protégeant pas leurs troupeaux ne soient plus subventionnés ni indemnisés en cas d’attaque. Il s’agit de l’argent de nos impôts !

Voir le communiqué de presse et l’épisode 1 dans les Hautes-Alpes

 

Voir les commentaires

On recrute sur le Bargy : bouquetins recherchent témoins

10 Novembre 2015, 20:32pm

Publié par VGBIO

Je relaye cet appel de l'ASPAS:

Les bouquetins du Bargy sont la cible du préfet de la Haute-Savoie depuis 2013, quand un foyer de brucellose a été identifié dans la harde présente sur ce massif. Cet automne, le préfet entend faire abattre plus de 200 bouquetins, dont 2/3 au moins sont sains. Les associations de protection de la nature se mobilisent pour empêcher cet abattage. Nicolas Hulot a saisi la Ministre de l’Écologie d’une demande de médiation environnementale, mais nous ne savons pas encore si cette démarche va aboutir. En revanche, nous savons pertinemment, pour l’avoir vécu à plusieurs reprises, que ce préfet entend mener à terme le travail d’abattage qu’il a entamé il y a deux ans.

Tant que le beau temps persiste en montagne, et sauf contrordre de la ministre, le préfet peut à tout moment envoyer les lieutenants de louveterie et inspecteurs de l’environnement sur le Bargy pour y mener les opérations d’abattage.

C’est pourquoi nous avons besoin de témoins, sur place, qui se relayent jusqu’aux premières grosses chutes de neige, afin d’observer et de surveiller le massif, et de nous alerter si quelque chose s’y passe. Prenez bien avec vous appareil-photo et téléphone portable, et sortez en duo, c’est plus prudent.

Nous vous rappelons que tout citoyen est en droit de vérifier ce qu’il se passe sur le terrain, en restant bien entendu dans la légalité, de manière 100% pacifique, y compris si des gendarmes lui demandent de les suivre sans opposer de résistance. Nous ne sommes pas là pour susciter des confrontations, mais pour observer et témoigner.

Merci pour ce que vous pourrez faire.

Contact : legis@aspas-nature.org

On recrute sur le Bargy : bouquetins recherchent témoins

Voir les commentaires

1 2 > >>