Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

ALTERNATIVE AUX TESTS SUR LES SOURIS

5 Mars 2012, 13:03pm

Publié par VGBIO

communique de one voice

Une méthode aussi efficace que spécifique
Le laboratoire Allergan a mis au point une méthode substitutive au test LD50 pour vérifier la stabilité de la toxine botulique de type A, utilisée dans ses produits – le BOTOX® (à usage médical) et VISTABEL® (à usage cosmétique). Cette méthode devrait permettre de réduire d’au moins 95% en 3 ans le nombre de tests sur les animaux, au fur et à mesure des agréments nationaux obtenus. Déjà mise en œuvre aux Etats-Unis, au Canada et en Suisse, elle vient d’obtenir l’accord de l’agence de régulation européenne.

Une victoire pour tous les défenseurs des animaux
Le test LD50  pour « Dose Létale tuant 50 % des animaux » – est un test particulièrement cruel et largement utilisé en toxicologie. Il consiste à injecter à des animaux la substance à tester pour déterminer la dose qui en tue précisément la moitié. Dans le cas de la toxine botulique, ces tests sont réalisés sur des souris. Elles périssent dans de terribles souffrances et par dizaines de milliers chaque année, car chaque lot de toxine doit être testé. Depuis plusieurs années, One Voice aux côtés de Doctors Against Animal Experiments puis au sein de  l’ECEAE* mène campagne pour faire évoluer ce sacrifice en masse vers des méthodes combinant éthique et efficacité. Avec sa nouvelle méthode, qui obtient les agréments des différents pays, c’est désormais chose faite pour Allergan. Le laboratoire apporte ici une preuve supplémentaire que, désormais, les grandes avancées scientifiques se feront sans victimes…

Une victoire pour la science
Au-delà de l’aspect éthique fondamental, la méthode qui a été développée permet de tester la toxine directement sur des cellules humaines. C’est, en outre, une méthode particulière à la souche de protéine utilisée par Allergan. Si cela implique que le test ne puisse pas être directement repris par les autres laboratoires qui devront l’adapter, cela prouve aussi sa haute spécificité ! Gageons que le LD50, qui n’a aucune de ces caractéristiques, sera bientôt considéré comme une méthode moyenâgeuse par l’ensemble de la communauté scientifique.

Agir
Pour que les autres laboratoires impliqués s’engage sur la même voie qu’Allergan, signez et diffusez autour de vous la pétition en ligne !

 

Commenter cet article

Chantal (Belgique) 05/03/2012 22:36


Et si! Je regarde les émissions ou reportages où on parle de tout ça et aussi, le vendredi soir, ça m'arrive de tomber sur "confessions intimes" sur TF1. Un mec, sa copine en avait marre qu'il se
fasse refaire! Le nez, les yeux, les sourcils, les lèvres, une fausse prothèse dans le thorax pour avoir l'air musclé, ... Ca se discute avait une fois parlé de chirurgie esthétique, là aussi
arrangé le mec! Et dans les émissions médicales bien sûr.

Chantal (Belgique) 05/03/2012 19:08


Et même sur ceux! De plus en plus d'hommes ont recours à la chirurgie esthétique et notamment au botox.


 


 


 

VGBIO 05/03/2012 19:22



ah bon! je ne savais pas!



Chantal (Belgique) 05/03/2012 16:02


Plus que des dizaines de milliers. 200 000 souris/an étaient utilisées! Dans quel objectif je ne sais pas! Les scientifiques sont des cons, c'est une substance qui paralyse le muscle et il
l'injectait dans l'estomac! Je n'ai jamais compris pourquoi chaque lot doit être testé! De toute façon, je serais curieuse d'être dans 10-15-20 ans pour voir les effets secondaires!


Une femme a failli mourir, le produit se dirigeait vers son estomac parce que maintenant, ça s'injecte partout! Les fesses, la poitrine, etc... Vanité quand tu nous tiens!

VGBIO 05/03/2012 16:28



quelle horreur! au moins, ils devraient le tester sur celles qui veulent s'en faire injecter, pas sur les pauvres petites souris qui n'ont rien demandé!