Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

APPAREILS ET ACCESSOIRES DE TORTURE POUR L'EXPÉRIMENTATION ANIMALE

1 Juillet 2010, 17:11pm

Publié par VGBIO

tiré de l'excellent site:
http://www.reseaulibre.net/rage/enferlabo.html
Appareils et accessoires de torture pour l'expérimentation animale.

Il y a plusieurs compagnies spécialisées dans le développement d'appareils sophistiqués destinés aux animaux de laboratoires. Et qui les demandent pensez-vous? - Ces scientifiques-chercheurs exigent des appareils qui immobiliseront complètement leurs cobayes... preuve que plusieurs expérimentations s'effectuent sans anesthésie.

En Amérique du Nord et en Europe on vend des appareillages stéréotaxiques par catalogue.

 


VENTE PAR CATALOGUE

 

Illustration d'un catalogue d'un fabricant d'appareillages «stéréotaxiques» américains, utilisés aussi par de nombreux laboratoires européens. Coût de chaque appareil: 2 à 8000 dollars. Pour immobiliser totalement l'animal non anesthésié pendant des expériences de longue durée, deux bares d'aciers lui sont enfoncées jusqu`au fond des orbites des yeux, une autre barre lui écrase la langue contre le palais, deux pinces lui serrent les oreilles. Une note qu'on retrouve dans le mode d'emploi: Si la compression des oreilles provoquait l'éclatement des tympans, il ne faut pas s'en soucier; l'expérience n'en sera pas faussée pour autant.  Cliquez pour l'agrantissement de la photo
Cliquez ici pour agrandir la photo


Même sur Internet vous pouvez voir une gamme complète d'appareils et d'accessoires pour l'expérimentation animale: 
Voici 3 compagnies qui vendent ces appareils sur internet, il en existe plusieurs autres
http://www.stoeltingco.com/physio/products.htm
http://www.bioseb.com/bioseb/anglais/default/cat_id=15_General%20eq...
http://www.exploranova.com/article.php3?id_article=136

 


La gamme des appareils et accessoires de torture inventés pour faciliter et raffiner les expériences est si vaste que je ne pourrais la décrire au complet.

 

En voici quelques exemples:

L'APPAREIL STÉRÉOTAXIQUE

Il y a l'appareil stréotaxique ( Horsley-Clarke ), ainsi nommé d'après deux chercheurs qui l'imaginèrent pour immobiliser les animaux pendant l'implantation de la canule et pour pouvoir réaliser ces expériences traditionnelles sur le cerveau des animaux, ils en existent plusieurs modèles pour différentes espèces animales, le plus souvent pour les rats, lapins, chats, chiens, singes et oiseaux. Les animaux sont pleinement conscients lors des expériences. En plus de supporter les expérimentations, les animaux subissent de graves blessures dues à cette invention diabolique qui leurs transperce les tympans et leur crève les yeux dans bien des cas. Dans plusieurs cas aucune anesthésie n'est pratiquée car l'animal est complètement immobilisé par cet appareil, ceci facilite les expériences sans avoir a recourir l'anestésie.

Les chercheurs prétendent et s'empressent de dire au public "NOUS EFFECTUONS DES EXPÉRIENCES SUR DES ANIMAUX ENDORMIS OU SOUS ANALGÉSIQUES" ... Si c'était vraiment le cas, les animaux ne seraient pas obligés d'être immobilisés! Quelqu'un d'endormi n'a pas besoin d'être cloué sur une table d'opération.



 

 

BOÎTE DE CONTENTION

 


L'un des nombreux appareils de contention, pour immobiliser totalement des singes non anesthésiés au court d'expériences prolongées .
Boîte de contention

Boîte de contention d'où ne dépassent que des têtes; tables de contention sur lesquelles des animaux sanglés sont maintenus écartelés ou figés dans toute autre posture exigée par l'expérience; appareils permettant de garder les animaux assis, dos appuyé à la verticale, contre un mur... Il ne s'agit pas d'acessoires démodés relégués aux oubliettes, mais d'équipements sans cesse raffinés depuis des décennies et qui souvent se vendent cher - preuve que nombre d'expériences douloureuses sont pratiquées sans anesthésie. La contention c'est aussi l'emprisonnement. Les animaux comme les singes, peuvent rester immobilisés des jours, des mois et même des années dans ces appareils inconfortables, pour subir plusieurs genres de tests: transplantation d'électrodes, chocs électriques pour simuler des convulsions, évanouissements etc.



LE TAMBOUR ROTATIF NOBLE-COLLIP

Inventé en 1942 par les savants R.L Noble et J.B Collip de l'Université de Toronto, ce tambour sert à produire des chocs traumatiques à des animaux. On peut en comparer le principe à celui du tambour de nos sécheuses à linge... À l'intérieur, deux protubérances frappent et propulsent l'animal à qui on peut faire subir des centaines de rotations, pattes ligotées afin qu'il n'amortisse pas la chute . Quand il est retiré, ses intestins sont sens dessus dessous, son corps meurtri, ses os et ses dents brisés: il souffre d'hémorragies internes, traumatismes crâniens, rupture du foie... Depuis son invention cet appareil diabolique a massacré des millions d'animaux - rats, souris, chatons, chiots, hamsters - et il est encore en usage aujourd'hui à certains endroits. À noter que les jeunes animaux tels que le chiot et le chaton sont plus souvent utilisés à cause de leur facilité de reconstitution vu leur jeune âge.




PRESSE DE BLALOCK

Il y a la «Presse de Blalock», inventée par le Dr Alfred Blalock du célèbre Institut John Hopkins de Baltimore, dans le Maryland. Elle ressemble aux anciennes presses à imprimer, mais les plaques sont munies de dents d'acier qui s'engrènent les unes dans les autres lorsque la plaque supérieure est comprimée contre la plaque intérieure, en serrant quatre écrous, exerçant une pression qui peut aller jusqu'à 2500 kilos. Le but est d'écraser les muscles des pattes des chiens sans briser les os.

 


CANULE DE COLLISON

Il y a aussi la «Canule de Collison», qu'on implante dans le cerveau de divers animaux pleinement conscients - le plus souvent chats et singes - pour faciliter le passage répété d'aiguilles hypodermiques, d'électrodes, de jauges de pression, etc., la canule est fixée à l'os de façon permanente avec du mastic acrylique et quatre vis en acier inoxydable sont vissées dans le crâne. Après cette dure épreuve traumatique, l'animal doit rester au repos au moins une semaine afin de se rétablir avant que ne commencent les véritables expériences.

 


CHAISE ZIEGLER

Il y a la « Chaise Ziegler », ingénieux siège en acier, décrit comme suit dans le Journal Médical. Voici l'un de ses avantages présenté dans la description de l'engin: «La tête ainsi que de grandes parties du corps du singe sont à découvert, donc accessibles à toutes sortes de manipulations». Celle-ci comprennent la perforation du crâne avec stimulation du cortex, l'implantation de fenêtres crâniennes, avec la possibilité de faire varier la position du singe sur le centrifugeur expérimental pendant des périodes qui peuvent se prolonger des années entières, jusqu'à la mort.

 


CHAISE ET/OU CHARIOT À PROPULSION

Des singes non anesthésiés - pour ne pas fausser les résultats - sont attachés dans un chariot et/ou chaise qui les projettera ensuite à toute allure contre un mur ou un obstacle à vitesse variée.

 Cliquez ici pour une démonstration ( photos )


ÉCARTEUR

Tube de métal qui facilite la tache des opérateurs sans danger de morsure. Dans bien des cas il est nécessaire d'ouvrir la bouche de force et poser un écarteur - ce tube peut faciliter l'examen de la gueule d'un chien après qu'il a été solidement immobilisé sur une table de contention.


 


DROGUE PARALYSANTE

Oui les drogues font partie des accessoires indispensables de certains expérimenteurs. Les drogues paralysantes, comme le curare et le sulfate de nicotine, constituent un autre moyen d'immobilisation.

Explication du CURARE:

 

  • À l'origine, le curare était un poison mortel employé par les indigènes d'Amérique du Sud, mais Claude Bernard, ancien vivisecteur des animaux, en a importé. Le poison paralyse totalement les bêtes sans procurer d'analgésie. Au contraire, il a pour effet d'augmenter la sensibilité et de rendre les expériences plus horribles. Autrement dit, les animaux sentent tout ce qui leur arrive... Les bêtes paralysées ne peuvent bouger, mais elles sont tout à fait conscientes. Elles ressentent toutes les souffrances atroces qui leurs sont infligées par l'homme.

 


DÉVOCALISATION

Dévocalisation, ( débarking ) désaboiement. En fait, la dévocalisation des animaux de laboratoire est l'une des anesthésies pour le public, les plus efficaces que l'on ait inventées. Comment peut-on empêcher les voisins d'un d'un immeuble, d'un même étage, ou bien les passants dans la rue, d'entendre les lamentations des victimes ? Il y a plusieurs façon ingénieuses dont la plus commune est la récision des cordes vocales, qui comme toute les autres, représente une torture de plus pour la victime. Mais ce qui importe, ce n'est pas d'éviter des souffrances aux animaux, mais c'est de ne pas heurter la sensibilité du public.

Dans les laboratoires, où rien n'est illégal lorsqu'il s'agit de «science médicale», les vivisecteurs admettent que c'est une procédure de routine, et ils ont élaboré de nouvelles «techniques sophistiquées» pour la réaliser. L'électrocoagulation en est une, appliquée surtout aux chiens, qui - peut-être à cause de leur contact prolongé avec l'homme - sont les protestataires les plus sonores et les plus insistants.

Article paru dans : l'American Veterinary Medical Association « Dans notre laboratoire, nous sommes obligés de dévocaliser les chiens à cause des personnes hospitalisées dans les salles voisines. Nous avons utilisé l'electrocoagulation pour dévocaliser plus de 3000 chiens ».

Explication de l'électrocoagulation: L'Électrocoagulation est une méthode de debarking ( désaboiement ) où l'on utilise une pointe d'acier incandescente pour brûler les cordes vocales. Une autres méthode plus sophistiquée encore consiste à cautériser électriquement, non pas les cordes vocales, mais une partie du cerveau, - la plupart des chiens restent silencieux après la lésion du cerveau.

Parmi les appareils, il existe également un genre de rayon laser qui permet aux chercheurs la dévocalisation de leurs victimes.


EXPÉRIMENTATION DANS LE TIERS-MONDE

Dans les pays moins riches on effectue aussi des expérimentations sur les animaux, avec des équipements moins sophistiqués, mais il n'en demeure pas moins que les expérimentations sont toutes aussi douloureuses les unes que les autres et y sont effectuées quotidiennement avec des moyens plus restreints.

C'est dans tous les pays et domaines de la science que des animaux innocents servent de boucs émissaires aux vices et aux défauts des hommes. Nous fumons, les animaux non: alors, nous les y obligeons, bien que ce soit pour eux une torture alors que c'est un plaisir pour nous. Nous buvons de l'alcool, les animaux non: alors, nous les imbibons d'alcool pour provoquer une cirrhose du foie. Nous nous droguons, les animaux non: alors, nous les transformons en drogués. Nous souffrons d'insomnie à cause de nos excès quotidiens, les animaux non: nous les forçons donc à rester éveillés jusqu'à devenir fous. Nous souffrons de «stress» à cause de notre façon artificielle de vivre, les animaux non: nous les traumatisons donc pour les mettre dans un état de stress. Nous provoquons des accidents de voiture par imprudence, les animaux non : c'est pourquoi nous les attachons dans des véhicules que nous envoyons s'écraser contre les murs. Nous souffrons de cancer à cause d'une mauvaise alimentation ( viande, aliments chimiques, prêts-à-manger ) etc., de l'ingestion de drogues toxiques ( pilules ), du tabagisme, de la pollution que nous avons provoqué nous-mêmes: Pourquoi infligeons-nous le cancer à des millions d'animaux et continuons-nous à les torturer tout en les regardant mourir lentement, sous l'effet de la maladie la plus cruelle produite à la chaîne par nous ?


Table de contention démodée mais qui peut toujours servir aux «scientifiques» du Tiers- Monde.

Chevalet de torture

 


 

Tout se passe sous silence dans les pays, provinces, villes, villages. Personne ou presque ne proteste. On aime mieux fermer les yeux et ne rien voir, ni entendre les cris du désespoir. Mais les animaux souffrent, les animaux sont sans défense dans les laboratoires. Aucune loi ne protège les animaux de laboratoires, au nom de la science les chercheurs peuvent torturer les animaux.

Rappelez-vous que c'est un non-sens d'affirmer que les animaux ne souffrent pas parce qu'ils ont une intelligence inférieure. La douleur est conduite au cerveau par les nerfs, ce qui n'a rien à voir avec l'intelligence mais avec la sensibilité. Il y a les nerfs de la vue, de l'odorat, du toucher et de l'ouïe par exemple et chez la plupart des animaux ces nerfs sont bien plus développés et plus sensibles que chez l'homme.

Le temps passe et malgré toutes les protestation du public et aussi d'éminents hommes de science, la vivisection continue à se propager derrière les portes cadenassées des laboratoires, ignorée par la plupart des gens qui espèrent que malgré tout, il en sortira quelque chose de bon pour eux. L'Allemagne, la France les États-Unis, le Canada, la Suisse - les nations les plus développées sur le plan de la technologie - sont en première ligne de front de la vivisection, soutenue par les gouvernements et protégée tacitement par les médias.

Citation:

«Je préférerais que ce soit un boucher qui tue mon chien plutôt que de le voir finir dans les mains de chercheurs scientifiques. Les chercheurs sont déguisés en personnes civilisées, mais ils ont un coeur et des mains de barbares. Peu importe les moyens, peu importe combien l'expérience est horrible, ils affirmeront toujours que le résultat final justifie tout. Leur vie gravite autour de grenouilles éviscérées, de lapins ébouillantés, de chats décérébrés et de chiens démembrés. Mais ne haussez pas les épaules - cela pourrait bien être votre tour la prochaine fois !» - Julie Mayo infirmière diplomée de Brigantine, dans le New Jersey».




BIBLIOGRAPHIE ET SOURCES:

Ces bêtes qu'on torture inutilement deHans Ruesch des Éditions Pierre-Marcel Favre.

Les faussaire de la science de: Hans Ruesch des Éditions Pierre-Marcel Favre.

Hurlements de: Marcel Duquette des Éditions Michel Quintin.

 



Commenter cet article

lily38 02/07/2010 06:51



J'ai malheureusement vu ces atrocités sur le site!!! Quelle honte........