Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

L'AGONIE DU CHIEN VIVERRIN ECORCHE VIF.....

23 Mai 2010, 18:13pm

Publié par VGBIO

UN MAGNIFIQUE POEME D'ISALAC


SI BEAU QUE JE LE LUI EMPRUNTE ET LE METS ICI POUR QUE VOUS LE LISIEZ TOUS.

Elle l'a écrit après avoir regardé la terrible vidéo du chien viverrin, en Chine, écorché vif et toujours vivant. Cette vidéo m'a hantée pendant des nuits..........

 

Mon Dieu, permettez-moi de mourir

sur l'amoncellement de tous mes frères

Et pourtant mon corps souffrant respire

je brûle, j'ai si mal, j'ai froid, j'ai peur

 

Je n'ai plus d'oreilles, je n'ai plus de nez,

Des larmes de sang coulent de mes yeux

J'ai tellement de mal à respirer

Mon âme entière vous supplie mon Dieu

 

On m'a battu et on m'a frappé

Maintenant que je suis mort vivant

accroché, je me suis réveillé

la peau arraché, le corps en sang

 

Mais je suis encore vivant

et je vous regarde au fond de l'âme

moi, jeté sur les corps de mes frères

et je vous regarde, et je vous demande

 

A quel Dieu donnez-vous vos coeurs

pour quelle raison si peu d'amour

et pour quelle cause tant d'indifférence ?

N'est-ce-pas uniquement pour le plaisir ?

 

Mes frères, partout dans le monde souffrent, meurent

parce que l'homme aime la futilité

parce qu'il préfère son argent au coeur

parce qu'il a choisi la vanité

plutôt que l'amour de son âme

 

Petit renard polaire aux yeux bleus-gris

pourtant déjà si tristes et si effrayés

par ce qu'il pressent et ce qu'il devine

cerné par une cage impossible à briser

 

La queue rongée et rouge d'angoisses

tu as encore les couleurs de l'enfance

mais là, tu n'arriveras pas à vieillir

et pourtant, pour toi, le temps qui passe

est déjà une éternité de peurs

 

Que Dieu te permette une mort rapide

mais ce sont toujours les hommes qui décident...

 

J'étais un chien, un chien viverrin...

Je sais, j'avais l'air gros et pas très malin

mais je voulais vivre en paix avec vous,

j'avais le coeur assez grand pour vous aimer

et maintenant je tarde à mourir à cause de vous

 

Je n'ai plus d'oreilles, je n'ai plus de nez

des larmes de sang coulent de mes yeux

j'ai tellement du mal à respirer

et de toute mon âme, pour mourir, je prie Dieu

 

Je n'étais pas gros, je n'étais pas bête

peut-être pas très beau, un peu à l'abri sous la peau que vous m'avez volé

 

Isalac



Commenter cet article

Smorti 07/11/2016 17:49

Faut arrêter ces massacres.ces tueries.ces souffrances....banir les fourrures

lily38 24/05/2010 08:04



J'ai partagé ce poême avec des amis!!!!



lily38 24/05/2010 07:59



J'ai regardé la vidéo et il y a de quoi avoir des envie de meurtre face à ces monsters, comment peuvent-ils faire des choses pareils? Quand est ce que l'on feras subir la même chose à cette
saloperie d'être humain!!!!!