Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

LA FRANCE ERADIQUE LES PREDATEURS puis l’ONF monnaye des tueries de cerfs en plein brame, chassant le public des forêts !

19 Septembre 2012, 10:41am

Publié par VGBIO

LAMENTABLE UNE FOIS DE PLUS! la forêt la plus belle du Tarn confisquée par les chasseurs pendant un mois!!!!!!!!!!!!!!!

LIRE ICI LE COMMUNIQUE DE L'ASPAS:

L’ONF monnaie des tueries de cerfs en plein brame, et chasse le public !

L’Office National des Forêts (ONF) confisque les forêts d’État aux citoyens lambda afin d’offrir les plus beaux cerfs à quelques chasseurs privilégiés. En effet, pour cacher cette pratique aussi honteuse et néfaste que lucrative, l’Office interdit aux non-chasseurs le plaisir d’assister au brame, et par la même occasion, aux ramasseurs de champignons de profiter de la fonge sylvestre. Inadmissible pour un établissement censé être public, mais qui l’est de moins en moins ! 

 De plus en plus de forêts domaniales sont fermées au public de la mi-septembre à la mi-octobre, en pleine période de brame, afin de vendre à des chasseurs les cerfs aux ramures les plus développées. Il est si facile d’approcher les cerfs totalement affairés à leurs amours démonstratives. En effet, lors de cette période absolument magique pour les amoureux des forêts, les grands mâles changent de comportement, tout absorbés à attirer les biches en les ralliant à leur brame (1). C’est d’ailleurs une période très éprouvante physiquement pour eux : ils ne mangent presque rien et n’ont pas de répit, épuisés par les combats, les accouplements et la surveillance de leur harde…

Pourtant c’est à cette période que chaque année, les plus beaux cerfs sont sacrifiés, contre monnaie sonnante et trébuchante, à quelques riches amateurs de trophées prestigieux. On est là bien loin d’une quelconque chasse de régulation, mais bien face à une déviance de plus en plus marquée de la chasse aux trophées et à une scandaleuse vente du patrimoine naturel des Français par une officine d’État (2) qui remplit de moins en moins son rôle de gestionnaire du patrimoine forestier national. 

 Cette chasse est doublement néfaste aux animaux. Elle se pratique dans la période de reproduction, particulièrement délicate chez les cervidés : une femelle n’est en chaleur que quelques heures et la perturbation de leur rassemblement compromet gravement les chances de perpétuation de l’espèce. De plus, cette chasse agit exactement à l’inverse de la sélection naturelle : elle élimine les spécimens en meilleure santé, appauvrissant ainsi le potentiel génétique des cervidés et mettant à mal la santé de leurs populations.

L’ONF semble bien peu fier de cette façon de faire. Aussi, pour permettre ce commerce, il interdit aux promeneurs, ramasseurs de champignons, naturalistes et autres amoureux de la nature de pénétrer, un mois durant, dans quelques-unes des plus belles forêts d’État.

 L’ASPAS reçoit de plus en plus d’appels et de courriers d’usagers des forêts qui se voient exclus de leurs sites préférés, transformés en chasse privée, comme en forêt domaniale de Grésigne (Tarn) où l’interdiction court du 15 septembre au 15 octobre (voir la photo en pièce jointe).

L’ASPAS en appelle aux ministères de tutelle de l’ONF (ministère de l’Agriculture et ministère de l’Écologie) pour que ces chasses cessent, que les promeneurs puissent jouir de l’automne en forêt et pour que les beaux cerfs puissent se reproduire en paix afin d’assurer les générations à venir.

Le drame du cerf, c’est l’ONF !

(1) Le brame est le cri rauque que poussent les cerfs afin d’attirer à eux les biches lors de la période des amours qui va de début septembre à mi octobre selon les massifs.
(2) L’ONF est un EPIC (Établissement Public à caractère Industriel et Commercial)


Commenter cet article

Nicolas LB 21/09/2012 17:47


Lamentable.Quel mensonge calmonieux que cet affichage.A qui profite ces bénéfices.Pour information un cerf pour trophée est a peu prés monnayé 3000 euros par les protecteurs de nos forets que
sont soi disant les membres de l'ONF .Vous aurez compris que dans ce milieu peu fréquentable , la corruption , l'appat du gain ,l'emporte sur toutes gestions raisonnées et respecteuse de "la vie"
.


Archi nul , et comme toujours une gestion à court terme !

VGBIO 28/09/2012 10:14



hélas, les chasseurs ont réussi à se faire passer pour "acteurs de la biodiversité", quelle honte, à ce titre, ils sont partout!


des êtres méprisables!



Chantal (Belgique) 20/09/2012 00:47


Faut croire que les amendes ne sont pas assez élevées.

VGBIO 28/09/2012 10:13



sûr, et en plus, c'est avec nos impôts qu'ils les payent!



Chantal (Belgique) 19/09/2012 20:40


Tu m'avais dit que l'Europe avait puni la France, donc c'est à l'Europe de faire le nécessaire pour infliger des amendes mais quand on sait qu'elle refuse de faire quoique ce soit contre la
corrida parce que c'est une tradition et qu'elle refuse d'intervenir contre les îles feroe parce que fait pas partie de
l'Europe et pas vraiment partie du danemark non plus, on a compris, toutes les excuses sont bonnes!

VGBIO 19/09/2012 23:53



difficile de faire confiance aux instances européennes, mais elles rappellent à l'ordre les pays qui dérapent et leur infligent même des amendes.........



Chantal (Belgique) 19/09/2012 15:55


Même s'ils gagnent, on dirait que les autres s'en foutent, j'ai l'impression que pas grand chose s'améliore.

VGBIO 19/09/2012 17:58



Tu as raison, c'est décourageant!



Chantal (Belgique) 19/09/2012 12:38


L'ASPAS fait quoi exactement pour empêcher ça? Ils font des manifs? Des pétitions? Comme les autres assoc pour défendre leur cause. Sais pas si en appeler comme ça gentiment aux ministères sert
vraiment à quelque chose.

VGBIO 19/09/2012 15:16



l'ASPAS est spécialisée dans les recours juridiques uniquement, auprès de pleins de gens (europe, tribunaux en France, etc.......) et ils gagnent dans la majorité des cas, mais ce n'est pas une
association d'actions collectives dans la rue.


http://www.aspas-nature.org/