Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

LES GRENOUILLES ONT DU SOUCI A SE FAIRE!!!

18 Juin 2011, 17:18pm

Publié par VGBIO

encore une "découverte" scientifique liée à l'expérimentation animale. Les grenouilles ont des chances d'être exterminées si cela s'avérait vrai:


Selon une nouvelle recherche menée par des scientifiques de la Queen's University Belfast au Royaume-Uni, les protéines que l'on trouve dans la peau de grenouille pourraient bientôt être une partie fondamentale d'un traitement de plus de 70 pathologies sérieuses dont le cancer et le diabète.

L'équipe a découvert que deux types de protéines, ou "peptides", pourraient être utilisées sous des conditions contrôlées pour réguler l'angiogenèse - le processus de croissance des vaisseaux sanguins dans le corps.

Jusqu'à présent, deux types de grenouilles possédant ces protéines puissantes ont été découvertes ; l'espèce Phyllomedusa, d'une sous-famille de rainettes d'Amérique du sud et centrale que l'on rencontre dans la région aride de la plaine du Chaco en Argentine, au Brésil, en Bolivie et au Paraguay, ainsi que la Bombina, ou crapaud sonneur, de la famille des Bombinas.

Chez ces deux batraciens, les protéines ont été découvertes nichées dans les sécrétions sur leur peau. Ainsi, après avoir extrait les sécrétions avec précaution, les scientifiques ont libéré les grenouilles indemnes dans la nature.

"Les protéines que nous avons découvertes ont la capacité de stimuler ou d'inhiber la croissance des vaisseaux sanguins", explique le professeur Chris Shaw, qui a mené la recherche. "En 'interrompant' l'angiogenèse et en inhibant la croissance des vaisseaux sanguins, une protéine de Phyllomedusa a le potentiel de tuer les tumeurs cancéreuses. La plupart des tumeurs cancéreuses ne croissent que jusqu'à une certaine taille avant qu'elles n'aient besoin de vaisseaux sanguins pour croître dans la tumeur pour l'approvisionner en oxygène et nutriments vitaux. Freiner la croissance des vaisseaux sanguins empêchera la tumeur de se propager et, à terme, la tuera. Cela a le potentiel de transformer le cancer d'une maladie en phase terminale en condition chronique."

L'équipe a également découvert que dans le sens inverse, une protéine extraite de la Bombina peut encourager l'angiogenèse et stimuler la croissance des vaisseaux sanguins. Cela a des implications sur une pléthore de maladies qui ont besoin d'une réparation rapide des vaisseaux sanguins, tels que la cicatrisation de plaies, la transplantations d'organes, les ulcères diabétiques, et les dégâts causés par les attaques ou conditions cardiaques.

Le professeur Shaw semble convaincu que les plus grands problèmes médicaux peuvent être résolus en se penchant sur le monde naturel : "L'objectif de notre travail est de débloquer le potentiel du monde naturel - en l'occurrence les sécrétions que l'on trouve sur les peaux de grenouilles et de rainettes - pour apaiser la souffrance humaine. Nous sommes absolument convaincus que le monde naturel détient les solutions à nombre de nos problèmes, nous devons seulement nous poser les bonnes questions pour les trouver. Ce serait honteux que la nature possède le médicament miracle potentiel pour traiter le cancer et ne pas viser à faire quelque chose dans nos forces pour le faire marcher."

Le tournant consistant à explorer le potentiel de la nature pour nous aider à découvrir des soins très utiles s'explique par notre incapacité à combattre des processus tels que l'angiogenèse à l'aide d'autres méthodes de développement de médicaments. Malgré un investissement mondial de 4 à 5 milliards de dollars des scientifiques et des sociétés pharmaceutiques à travers le monde dans la recherche sur l'angiogenèse, ils n'ont toujours pas réussi à développer un médicament qui peut cibler, contrôler et réglementer la croissance des vaisseaux sanguins.

Source

Queen's scientists unlock potential of frog skin to treat cancer - Queen's University Belfast

Commenter cet article