Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

LES REQUINS DE LA REUNION SONT TRES MENACES

20 Octobre 2011, 15:38pm

Publié par VGBIO

suite à des attaques en plus grand nombre, dont la dernière mortelle il y a quelques semaines, je vous avis dit qu'une chasse au requin avait été autorisée, avec le permis d'en tuer 10!!!!!!!!!!!

heureusement, ils n'en on t tué qu'un, le pauvre!

les hommes sont en train d'éradiquer une espèce protégée, tout ça pour leurs loisirs! car ce sont des surfeurs et baigneurs bien sûr, qui ont été tués!

en plus, l'explication est donnée dans l'article ci-dessous:

-les humains ont le droit de se baigner dans une partie de la réserve naturelle, ce qui est totalement anormal! si c'est une réserve naturelle, il faut la laisser aux animaux et en exclure les humains! et plusieurs attaques ont eu lieu dans cette réserve

-une ferme aquacole a été implantée en 2007, pour élever des poissons pour les pêcheurs, des thons sont engraissés et bien sûr, elle attire les requins près des côtes! ces pauvres bêtes vont payer, une fois de plus pour la cupidité des hommes! peu à peu, nous grignotons les territoires des prédateurs, et à chaque attaque, les humains se plaignent, oubliant que c'est de leur faute, ils n'avaient qu'à pas envahir le territoire du requin, ou du loup, de l'ours, ou du tigre, etc...

extrait d'un article de: http://www.laliberte.ch/info/les-requins-font-plonger-le-tourisme

 

"pour calmer la rue, la préfecture a aussi donné l’autorisation à une battue sur trois jours.

Résultat de la pêche: seul un requin bouledogue de 156 kilos et 2,4 mètres a été pêché. Et son estomac n’a rien révélé.

Insuffisant aux yeux des acteurs du tourisme. Critiquée de toute parts, la mairie a annoncé une opération de marquage des squales qui a commencé hier. Ainsi que l’installation d’un filet aux Roches Noires dès novembre qui permettra de faire trempette en sécurité. Du côté de Boucan Canot, la sécurisation d’une piscine d’eau de mer est prévue. Pas vraiment une bonne nouvelle: la baignade en pleine mer restera interdite durant six mois sur la plus belle plage de l’île. Et dire que la saison estivale va bientôt commencer... I

 

Les attaques mortelles n’ont jamais été aussi nombreuses dans le monde depuis onze ans à lire les statistiques de l’International Shark Attack Survivors: 16 pour cette année contre 11 en 2000. Pareil pour le nombre d’attaques: 97 en 2011, du jamais-vu depuis 2000. «L’homme envahit tellement le littoral que les rencontres sont plus fréquentes», constate Bernard Seret, spécialiste des requins à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), à Paris. «Ce ne sont pas les squales qui ont changé de comportement, mais l’homme.» S’il y a plus d’attaques recensées, c’est aussi parce que les statistiques sont toujours plus précises et exhaustives.

Les squales près de leur garde-manger

Mais comment expliquer les événements à La Réunion, qui comptait jusque-là 32 attaques entre 1980 et 2010 dont la moitié fatales? «Ce qui arrive est exceptionnel», affirme le biologiste.

«Il y a eu une sédentarisation de squales à proximité de leur garde-manger.» Les Réunionnais pointent du doigt la Réserve naturelle marine, créée en 2007, qui intègre des zones de baignades. Bernard Seret ajoute une autre piste: la ferme aquacole, sorte de nurserie off-shore de poissons composée de sept cages en activité depuis 2007-2008, située à 7 kilomètres de la zone des attaques. «Les requins ont été attirés par la nourriture et les déchets.»

Commenter cet article