Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Marée noire - Des tortues marines brûlées vives

8 Juillet 2010, 18:39pm

Publié par VGBIO

Victimes de la marée noire américaine, les tortues marines sont également menacées par les techniques employées par BP pour endiguer la propagation du pétrole. La Fondation 30 Millions d’Amis salue l'initiative des associations US qui ont porté l’affaire devant les tribunaux.

Le scandale est révélé par les organismes Animal Welfare Institute (AWI), Animal Legal Defense Fund et le Center for Biological Diversity. Face au désastre écologique qui menace les côtes de Louisiane, BP, en concertation avec le gouvernement américain, a en effet recours à une technique rarement utilisée car extrêmement dangereuse, qui consiste à incendier des parcelles de la nappe de pétrole, entourées de barrages gonflables.

Une méthode fatale

Mais cette méthode est en réalité fatale pour de nombreux animaux, en particulier pour les tortues marines : « Ces espèces ont une respiration pulmonaire, et doivent donc régulièrement remonter en surface pour respirer », précise Stéphane Ciccione, responsable de l’Observatoire des tortues marines basé sur l’île de La Réunion. Capturées par la nappe de pétrole brut, elles ne peuvent s’échapper et meurent dans les flammes.

Plus de 430 tortues marines auraient déjà péri, selon la plainte déposée par le collectif d’associations devant le tribunal fédéral de Louisiane (02/07/10). Et les conséquences à termes seront désastreuses : « 
Il est certain que l'impact sur les tortues et sur le littoral sera très important. Il faudra des années pour retrouver une situation normale », confirme Stéphane Ciccione.

Espèces en « danger critique d’extinction »

Parmi les victimes, la tortue de Kemp, la plus petite des tortues marines, est classée par la CITES* en « danger critique d'extinction ». Même constat pour la tortue imbriquée, menacée elle aussi de disparition. En appliquant ce procédé incendiaire, la compagnie britannique enfreint la législation relative aux espèces protégées, sans pour autant réussir à vaincre la marée noire. « BP devrait plutôt concentrer ses efforts pour arrêter la fuite de pétrole. Mettre le feu ne fait que transférer le problème de l'océan vers l'atmosphère », s’indigne Stéphane Ciccione.

D’autres espèces de tortues, à l’instar de la tortue luth et de la tortue verte, auront peut-être la chance d’être épargnées. En Floride et en Alabama, les services fédéraux américains s’apprêtent à déplacer 70 000 œufs sur le point d’éclore afin de les préserver des eaux souillées, rapporte le site de Sciences et Avenir. Transportés de leur plage d’origine jusqu’à la côte atlantique de la Floride, les petites tortues pourraient naître en toute sécurité et migrer vers des territoires propices à leur développement.

A lire aussi

> L'impact de la catastrophe sur la faune difficile à mesurer
> Marée noire : plus de 600 espèces dont le pélican brun, menacées


http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/2025-des-tortues-marines-brulees-vives.html

Commenter cet article

barrage gonflable 24/06/2011 08:25



C'est vraiment terrible de lire ce genre de chose.



VGBIO 24/06/2011 21:58



oui, les "INhumains" comme je les appelle ne pensent toujours qu'à eux!



lily38 09/07/2010 08:00



Quelle horreur tous ça à cause du pétrole, vive le 21éme siécle!!!!