Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

NON AUX CORRIDAS DANS L'AIN!!!

9 Juillet 2010, 17:04pm

Publié par VGBIO

Depuis 2008, l’Alliance Anticorrida et l’OABA (Œuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs) se mobilisent contre l'implantation de spectacles qui constituent une porte d'entrée manifeste aux corridas à Marboz, dans l'Ain, département qui n'a aucune tradition taurine. En 2008, Alain Gestas, le maire nous avait pourtant assuré que : «le spectacle organisé par le comité des fêtes local ne comporte aucune mise à mort et depuis trois années, se déroulent des festivités où aucune maltraitance, ni agression vis-à-vis des animaux n'ont été relevées ».

Or les 24 et 25 juillet prochain doit se dérouler, d'après Le Progrès, une corrida portugaise, spectacle au cours duquel des taureaux sont combattus, à cheval par des rejoneadores, à l'aide de trois rejons de châtiment composés d’une lame à double arête de 18 cm de long, trois paires de banderilles longues ou courtes et trois fers décorés d’une rose en papier qui sont fichés dans le corps de l’animal (c.f. Règlement taurin municipal). Sans réponse de la mairie à leurs courriers recommandés, les deux associations ont saisi Régis Guyot, préfet de l'Ain et la Direction des services vétérinaires.

Tandis que le docteur Jean-Pierre Kieffer, président de l’OABA rappelle : « l’article R 214-85 du code rural interdit les jeux et attractions dans les lieux ouverts au public lorsque ces jeux peuvent donner lieu à mauvais traitements. Sur ce point, Marboz ne peut invoquer l’immunité légale de la tradition locale ininterrompue ! », Claire Starozinski, fondatrice de l’Alliance Anticorrida, se réjouit des assurances données aux deux associations par le préfet qui assure avoir « entendu leur cri d'alarme ». Il a par conséquent « rappelé au président du comité des fêtes de Marboz la règlementation applicable tant en matière sanitaire qu'en matière de protection animale » estimant, en outre que, « si les conditions prévues par les textes applicables devaient ne pas être remplies, [ilveillerait] à ce que le spectacle prévu ne puisse avoir lieu ». Voir le courrier ici.

Sans réponse du maire début juillet, l’OABA et l’Alliance Anticorrida saisiront le juge des référés pour faire interdire cette corrida portugaise compte tenu du caractère manifestement illicite du spectacle programmé.

 

http://www.allianceanticorrida.fr/infos.html

Commenter cet article