Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

TRAVERSEZ TRANQUILLES JOLIS CRAPAUDS

24 Mars 2011, 18:03pm

Publié par VGBIO

j'avais oublié cette info qui semble formidable dans notre monde de brutes, elle date de début mars 2011, merci au conseil général de Haute Savoie de se préoccuper des crapauds!

 

Le Conseil Général de Haute-Savoie a annoncé avoir décidé, sous l'influence de différentes associations de protection de la nature, de fermer une partie de la départementale 190 à proximité du site de Bogève. En cause, la migration de nombreux crapauds.

Les crapauds sont des millions à se déplacer à cette époque de l'année pour se rapprocher des points d'eau où se déroulent les accouplements. Contraints de traverser les routes qui morcellent les zones naturelles où ils vivent, ils risquent de se faire écraser et 30 à 50% d'entre eux ne parviennent pas à atteindre leur but, selon Xavier Birot-Colomb, chargé d'étude à la LPO interrogé par la fondation 30 millions d'amis. La départementale 190 passant à proximité du site de Bogève et traversée chaque année par de nombreux crapauds sera ainsi fermée entre 18h et 7h, car c'est durant ce créneau horaire que les batraciens traversent en majorité – si les conditions météo sont favorables et ne les poussent pas à se déplacer en journée. Une décision qui permettra à 90% d'entre eux de faire le voyage en toute sécurité et de préserver l'espèce à long terme.

D'autres solutions existent ; les crapauducs permettent par exemple d'empêcher les animaux de traverser et de les faire tomber à l'aide d'un filet tendu sur le bas-côté dans un seau où ils seront ensuite récupérés et déplacés de l'autre côté de la route. La mise en place, peu coûteuse, nécessite cependant du temps pour être mise en place et l'intervention de nombreux bénévoles.

Joël Baud-Grasset, conseiller général du canton haut-savoyard de Bogève, se félicite en tout cas de la décision de fermer la départementale qui constitue pour lui une manière efficace de sensibiliser les habitants: « Cet arrêté, même s’il peut paraître un peu fou, a permis de mieux informer les riverains sur le mode de vie des batraciens, souvent mal connu »explique-t-il.« Et nous allons continuer d’étudier les zones de migration afin de prendre les mesures les plus adaptées, en accord avec les services de la voirie. »

Commenter cet article

lily38 24/03/2011 18:50



Un grand merci aux personnes qui s'intérésse au bien-être des animaux, ils sont trop peu nombreux!!!!