Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Comité loup : L'ASPAS et FERUS quittent la séance

22 Juin 2017, 18:53pm

Publié par VGBIO

Communiqué de presse, le 22/06/2017

Comité loup :
L'ASPAS et FERUS quittent la séance

 

Aujourd'hui 22 juin 2017 s'est déroulé à Lyon le Comité national loup. Alors que le point 5 de l'ordre du jour allait débuter (discussion sur la fixation du nombre de spécimens dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2017-2018), les associations ASPAS et FERUS se sont levées et ont quitté la réunion. Pas question de discuter d'un nombre inutile de loups à abattre et encore moins de servir de caution au gouvernement français par notre seule présence.

Avant de quitter la séance, nous avons déclaré :

"Les associations ASPAS et FERUS sont opposées aux destructions de loups. Détruire des loups est inefficace et contre productif.

Nous rappelons que le loup est une espèce strictement protégée dans notre pays et que l’État français est tenu d'appliquer la convention de Berne dont il est signataire et la directive européenne "Habitats faune et flore" qui classent le loup parmi les espèces strictement protégées.

 

Nous demandons à l'État français de développer une politique novatrice et audacieuse permettant une protection efficace des troupeaux et une cohabitation pérenne et harmonieuse entre l'homme et les grands prédateurs.

Il n'est pas question que nos deux associations restent autour de cette table pour discuter de la fixation du nombre de spécimens dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2017-2018. Nous sommes opposés aux destructions de loups et le seul nombre admissible à nos yeux est zéro spécimen.

Nous quittons donc cette salle en signe de protestation contre cette politique de "mort annoncée" qui ne résoudra aucun problème."
 

 
Comité loup : L'ASPAS et FERUS quittent la séance

Voir les commentaires

NICOLAS HULOT, COMME S. ROYAL, DETESTE LES LOUPS..............

14 Juin 2017, 23:37pm

Publié par VGBIO

on aurait pu espérer que Nicolas Hulot, qui parle de biodiversité à tout bout de champ, aurait une position plus éthique sur la cohabitation loup-moutons, que S. Royal, qui est résolument pro élevage et anti loups et sous le règne de laquelle 36 loups ont été abattus par an!

mais non, Hulot, a déjà, hélas, été contaminé, et a adopté la même position pro élevage et anti loup!

on attendait beaucoup de lui comme ministre, on voit qu'il va jouer un rôle de bon petit soldat de la macronie, et qu'on n'a rien à attendre de lui en ce qui concerne les animaux!

des personnalités s'élèvent contre cette "pratique" honteuse, lisez ici:

http://www.ferus.fr/actualite/pour-une-vraie-protection-du-loup-et-de-la-nature-en-france-lappel-de-30-personnalites

Bien sûr, comme d'habitude, le ministère fait une parodie de consultation (obligatoire d'ailleurs!) pour nous demander notre avis...............mais comme Royal, je parie que Hulot n'en tiendra sûrement pas compte.

Néanmoins, l' ASPAS nous appelle à intervenir pour dire non à ce massacre. Faites le les ami-e-s!

 

Dites NON à l’abattage de 40 loups !

communiqué de l'ASPAS le 14/06/2017

Le Ministre de la transition écologique et solidaire vous demande votre avis sur le projet d’arrêté prévoyant l’abattage de 36 à 40 loups pour la période 2017-2018. Il est important de vous exprimer en envoyant votre avis via le formulaire proposé sur ce site internet (cliquer sur « Déposer votre commentaire » en bas de la page).

La consultation est ouverte jusqu’au 3 juillet 2017.

Conseils pour votre participation :

  • Les synthèses des observations du public des consultations précédentes montrent que le ministère tente d’opposer le monde urbain au monde rural. Les opposants au loup seraient des ruraux, tandis que ses défenseurs seraient des urbains… Si vous êtes éleveur ou agriculteur, ou issu du monde rural, précisez-le ! De même, si vous résidez dans une zone de présence du loup, ou simplement en zone rurale, n’hésitez pas à le mentionner ! 
  • Notre opinion ne semble guère importer au gouvernement, mais notre poids électoral oui… Vous pouvez également mettre ceci en avant !
  • Les injures ou les grossièretés ne faisant pas avancer les choses, nous recommandons vivement à tous de mettre le point fort sur des arguments solides.
  • Vous pouvez exprimer votre opinion en vous inspirant des éléments succinctement évoqués par l’ASPAS, mais un point de vue personnalisé aura plus de poids que plusieurs avis reprenant le même modèle, au mot près.

La position de l’ASPAS :

Nous sommes défavorables à ce projet d’arrêté. Il ne permettra pas d’atteindre l’état de conservation favorable des population de loups en France, tel qu’exigé par nos engagements européens et internationaux. Il ne permettra pas non plus de faire baisser les dégâts attribués aux loups. L’effort du gouvernement devrait être porté sur l’amélioration des mesures de protection, le contrôle de leur mise en place, et le conditionnement de l’indemnisation des pertes à leur mise en œuvre effective. En effet :

– La très légère augmentation des (estimations !) des effectifs cette saison ne permet pas de considérer que la population de loups en France est dans un état de conservation favorable. L’espèce reste ainsi parmi les espèces menacées d’extinction sur la liste rouge des espèces menacées en France révisée en ce mois d’avril 2017 (MNHN- UICN). Pour respecter ses engagements européens et internationaux, la France doit garantir la croissance de la population pour espérer atteindre cet état de conservation favorable. L’abattage de 36 à 40 loups ne garantit pas cette croissance.

– Abattre des loups ne permettra pas de faire baisser les dommages qui leur sont attribués. De fait, 38 loups ont été légalement abattus cette saison, 9 autres sont morts du fait de l’Homme (collision routière). 45 ont été tués de la même manière la saison 2015-2016, 23 en 2014-2015. Les données de ces années précédentes ne montrent aucune baisse des dégâts au regard du nombre de loups tués. L’expertise ESCO commandée par le ministère, et rendue publique en mars 2017, relève l’absence de certitude sur l’effet utile de ces tirs et cite les études menées à l’étranger démontrant leur inefficacité voire leur contre-productivité (augmentation des dommages). Elle préconise le recours à des moyens de défense non létaux.

– L’effort devrait donc être porté sur les moyens à mettre en œuvre pour assurer la cohabitation entre les loups et l’élevage : améliorer la mise en œuvre des solutions de protection actuellement financées aux éleveurs par l’État, recherche de nouvelles mesures, mise en place d’un « protocole de protection efficace » adapté aux différentes situations locales, accompagnement des éleveurs pour sa mise en œuvre efficace, contrôle de sa mise en œuvre effective, conditionnement de l’indemnisation des pertes à la mise en œuvre de ce « protocole de protection efficace » pour inciter à leur mise en oeuvre (actuellement, les éleveurs sont indemnisés, qu’ils protègent leur troupeau ou non).

ET UNE ACTION ORIGINALE A FAIRE:

http://www.ferus.fr/actualite/participez-a-la-campagne-sosloups​​​​​​​

Alors que le ministère de Nicolas Hulot s’apprête à abattre 40 loups, des personnalités publiques se mobilisent avec les associations de CAP Loup pour s’opposer aux tirs. Une campagne relayée par les citoyens, très majoritairement favorables à la protection des loups.

« Stop aux tirs des loups » ! C’est la pancarte déjà brandie par une vingtaine de personnalités signataires du manifeste de CAP Loup :

Yann Arthus-Bertrand (photographe), Jacques Perrin (cinéaste, comédien), Aymeric Caron (journaliste, écrivain), Brigitte Bardot (actrice), Hélène de Fougerolles (actrice), Guillaume Meurice (humoriste), Anne-Élisabeth Blateau (actrice), Jeanne Mas (chanteuse), Res Turner (rappeur), Gilles Lartigot (auteur), Vincent Munier (photographe), Julien Benhamou (photographe), Mélodie Fontaine (comédienne), Marc Large (dessinateur), Stone (chanteuse), Vivien Savage (chanteur), Jean-Michel Bertrand (réalisateur), Fabrice Nicolino (journaliste).

D’autres personnalités brandiront la pancarte dans les prochains jours et les prochaines semaines.

Sur les réseaux sociaux, le #SOSloups est relayé par les citoyens postant leur photo avec la pancarte.

Il est temps que l’État entende que 80% des Français sont opposés aux tirs des loups* ! Les associations réunies dans CAP Loup demandent l’arrêt des abattages et la mise en place d’une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups. La biodiversité, l’intérêt général et le respect de la vie animale ne doivent pas être sacrifiés pour satisfaire des lobbies cynégétiques et agricoles qui refusent d’évoluer !

* Sondage IFOP 2013 pour ASPAS & One Voice

Téléchargez LA PANCARTE Stop aux tirs des loups (pdf 0,6 Mo)

Téléchargez LE MANIFESTE Stop aux tirs des loups (pdf 0,2 Mo)

NICOLAS HULOT, COMME S. ROYAL, DETESTE LES LOUPS..............
NICOLAS HULOT, COMME S. ROYAL, DETESTE LES LOUPS..............

Voir les commentaires

MARCHE POUR LA FERMETURE DES ABATTOIRS PARIS 10 JUIN

9 Juin 2017, 23:50pm

Publié par VGBIO

Parce que les animaux sont des êtres sensibles et conscients,
Parce que les abattoirs sont synonymes de peur et violence,
Parce qu'il est injuste de maltraiter les animaux,
Parce que rien ne justifie de les tuer.
Avec nous, venez marcher pour la fermeture de tous les abattoirs !
Revendiquons un monde meilleur pour tous les animaux !
#StopAbattoirs

Infos pratiques :
12h-19h : Vegan Place, place de la République
14h : départ de la marche, place de la République
19h : soirée-concert au Nouveau Casino (11e arr.). Réservation sur billetweb.fr/after-dont-be-cruel... Afficher la suite

MARCHE POUR LA FERMETURE DES ABATTOIRS PARIS 10 JUIN

Voir les commentaires

NOUVEAU SCANDALE DANS UN ÉLEVAGE DE POULES

1 Juin 2017, 18:45pm

Publié par VGBIO

La nouvelle vidéo révélée ce jour par l’association L214 dans un élevage de poules en cage rappelle les effroyables conditions d'élevage des poules en cage et l’importance d'informer les consommateurs sur les modes d'élevage, non seulement sur les oeufs coquilles, mais également sur les produits transformés - une information manquante à ce jour.

Les terribles conditions de vie des poules

L’élevage situé en Vendée détient près de 160 000 poules en cages. On peut voir dans la vidéo la vie de misère menée par ces poules : enfermées dans un bâtiment sombre, dans des cages surpeuplées, les poules sont presque totalement déplumées et blessées ; certaines poules ont de graves blessures qui ne sont pas soignées. Des cadavres bloquent la circulation des œufs. Et pour couronner le tout, les œufs sont infestés de poux.

Outre les problèmes sanitaires particulièrement alarmants dans cet élevage, cela montre la triste réalité des conditions d’élevage en cage, qui concerne encore 68% des poules pondeuses en France. Les poules ne peuvent pas exprimer leurs comportements naturels les plus importants, tels que gratter le sol ou prendre des bains de poussière. Ces conditions d’élevage ne sont plus acceptables - il est temps de créer Une nouvelle ère sans cage !  

Ovoproduits, attention aux cages

90% des Français sont favorables à l’interdiction de l’élevage des poules pondeuses en cage[1]. De nombreuses entreprises ont entendu le message, aussi bien dans les secteurs de la restauration collective que la grande distribution. Cependant, ces engagements concernent assez rarement les produits transformés contenant des œufs (pâtes, gâteaux,...). Seuls quelques acteurs, comme la biscuiterie Saint-Michel, Amora ou encore Michel & Augustin ont déjà supprimé les œufs de cage de leurs produits. D’autres ont pris l’engagement de le faire, comme le fabricant de pâtes Giovanni Rana (juin 2017) et Barilla (2020). Reste qu'aujourd'hui, l'étiquetage du mode d'élevage, obligatoire sur les oeufs coquilles, ne s'applique pas sur les ovoproduits et rend difficile les choix des consommateurs. Pourtant, ils ont un vrai pouvoir pour transformer la vie de millions de poules.

Agir en tant que consommateur

Chacun peut agir en choissisant des œufs de poules élevées en plein air (code 0 ou 1) ainsi que les produits transformés contenant des œufs avec la mention œufs plein air, Label Rouge ou bio. Sans précision sur l'emballage, il y a une très forte chance que les oeufs contenus dans les préparations proviennent de poules en cage. A ne pas mettre dans son panier, donc.

 [1] Sondage réalisé en 2014, Opinion Way pour L214

Voir les commentaires

LA VRAIE VIE D'UNE MERE TRUIE

1 Juin 2017, 18:34pm

Publié par VGBIO

voilà comment tous les petits devraient voir le jour, et ceux ci ne seront jamais mangés! douceur et protection de leur mère................qui peut les aimer et les élever comme elle l'entend!

regardez cette belle vidéo de CIWF

contrairement à ce que vivent 95% des pauvres truies prisonnières dans les élevages de porcs français

 

LA VRAIE VIE D'UNE MERE TRUIE

Voir les commentaires

LA VIANDE A CHIER

28 Mai 2017, 13:06pm

Publié par VGBIO

le dernier clip de Maxime Ginolin, dit Magic Jack! excellent comme toujours!

 

 

Voir les commentaires

Élections législatives 2017 : incitons les candidats à s'engager pour les animaux !

27 Mai 2017, 12:54pm

Publié par VGBIO

Newsletter ASPAS du 24/05/2017

Élections législatives 2017 :

Incitons les candidats à s’engager pour les animaux ! 

 

Après l'élection présidentielle, auront lieu les élections législatives, les 11(1) et 18 juin 2017. 

Pour rendre les engagements des femmes et des hommes politiques plus lisibles auprès des électeurs, et faire entrer à l’Assemblée nationale des députés qui partagent notre attachement à la cause animale, nous vous annonçons le lancement de la campagne #JeSoutiensAnimalPolitique.

Le Collectif AnimalPolitique fédère, avec l’ASPAS, 26 associations de protection animale.

Il vise à faire de la cause animale un enjeu phare des élections de 2017, c’est l’objet du Manifeste qui comporte 30 propositions concrètes et réalistes, pour qu’elles soient soumises aux candidats aux élections législatives. 

Le Collectif AnimalPolitique suivra avec attention les décisions de notre nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, qui avait soutenu plusieurs de ces 30 propositions (vous pouvez consulter ses réponses et celles des autres candidats à la Présidentielle ICI). 

Ce même Manifeste est maintenant proposé aux candidats aux législatives pour assurer une prise en compte de la condition animale et peser significativement sur la composition de l’Assemblée nationale : nous avons besoin de vous pour les interpeller !

Vous êtes électeur(trice) : proposez aux candidats aux législatives de signer le Manifeste en leur parlant en face à face lors de leur campagne sur le terrain, en leur envoyant un mail, ou encore en les interpellant via leur compte Twitter ou facebook.

Vous êtes candidat(e) : vous souhaitez signer le Manifeste, + d’infos ICI.

Avec le Hashtag #JeSoutiensAnimalPolitique, vous saurez quel(le) candidat(e) s’est engagé(e).

Télécharger le flyer explicatif ICI

Plus d'infos sur AnimalPolitique ICI

 

À toutes et tous : merci de votre engagement !

  (1) Le 10 juin se tiendra l’AG de l’ASPAS en Bretagne. Le lendemain 11 juin (jour du 1er tour des élections législatives) une sortie sur notre Réserve de Vie sauvage ® du Trégor dans les Côtes d’Armor sera organisée. Si vous serez des nôtres, n’oubliez pas de faire une procuration pour les élections législatives.

 

Voir les commentaires

EDOUARD PHILIPPE ADORE LES CIRQUES

23 Mai 2017, 21:05pm

Publié par VGBIO

Photo de Édouard Philippe

Édouard Philippe

Maire - Le Havre
Député - Seine-Maritime 7ème circonscription
Logo LR  LR

agit contre les animaux

0.9/20

TOUT EST DIT!

cet homme a l'une des notes les plus basses données par le site:

https://www.politique-animaux.fr/edouard-philippe?theme=zoo-cirque

ceci principalement car il adore les cirques avec animaux, et que la ville du Havre a accueilli à peu près tous les cirques qui existent!

Si vous voulez en savoir plus sur ce triste sire, lisez l'excellent article de vegactu:

https://www.vegactu.com/actualite/qui-est-edouard-philippe-notre-nouveau-premier-ministre-24918/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Vegactu+5+nov​​​​​​​

Voir les commentaires

INTERMARCHE VOUS CACHE L'ORIGINE DE SA VIANDE DE VEAU

23 Mai 2017, 14:03pm

Publié par VGBIO

Le ferme des 1000 veaux ne doit pas exister, manif contre son ouverture le 17 juin

une excellente vidéo, à diffuser largement, qui montre encore une fois de plus que la pub pour la viande est totalement mensongère:

intermarché est actionnaire de la ferme des 1000 veaux dans la Creuse. Un engraissage industriel avec des veaux qui seront gavés d'antibiotiques et autres produits néfastes pour la santé.

L'enseigne essaie de nous vendre sa soit-disant viande de qualité, avec des images idylliques de veaux dans des prés, alors qu'ils seront confinés dans des boxs de 3 M2, sans jamais voir le jour!

leurs conditions d'élevage:

  1. 7 mois parqués et entassés dans des hangars,
  2. Être gavé de manière intensive et souffrir de pathologies liées à la prise de poids excessive : fourbure, « crise de foie » perpétuelle, sudation excessive, boiterie…
  3. Ne jamais voir un brin d’herbe ni une prairie,
  4. Un transport extrêmement douloureux sur plus de 500 km,
  5. Finir leur courte vie égorgés, en pleine conscience

https://www.i-boycott.org/campaigns/intermarche-ne-vous-fournissez-plus-a-la-ferme-usine-des-1000-veaux

envoyez un mail, de ce lien, au directeur d'intermarché:

https://l-pea.org/intermarche-pas-de-veau-en-batterie/

 

Voir les commentaires

UN 37è LOUP ABATTU POUR RIEN. NICOLAS HULOT DOIT METTRE FIN A CE MASSACRE!

20 Mai 2017, 23:00pm

Publié par VGBIO

 

Communiqué de l’association FERUS, 19 mai 2017

Un 37ème loup abattu pour rien. Nicolas Hulot doit mettre fin à ce massacre !

Dans la nuit de lundi à mardi, un loup mâle d’environ 40 kilos a été abattu à Villarodin-Bourget, en Savoie. C’est le 37éme loup abattu depuis le 1er juillet 2016.

Un nouveau tir de loup inutile : tuer des loups ne résout pas la prédation sur les troupeaux domestiques. Plusieurs études internationales l’ont montré et la dernière en date, une expertise scientifique collective (Muséum National d’Histoire Naturelle – ONCFS), commandée par le ministère de l’environnement français lui-même, indique que l’efficacité des tirs de loups pour la protection des troupeaux n’est pas prouvée. Les chercheurs s’interrogent même sur leurs effets contre-productifs (éclatement de la meute et donc hausse de la prédation).

Comme FERUS le clame depuis plus de 20 ans, seules les mesures de protection limitent drastiquement la prédation du loup sur les moutons. Les tirs de loups, eux, sont politiques et ne font plaisir qu’au lobby de l’élevage.

Moins de 48 h après ce nouvel abattage, Nicolas Hulot était nommé au ministère de l’Environnement. Juste avant son départ, Ségolène Royal avait signé un arrêté pour deux nouveaux loups à tuer. Il en reste donc encore un à abattre. Nous demandons instamment au ministre Nicolas Hulot d’abroger cet arrêté.

Il est enfin temps de mettre un terme à cette mascarade et de montrer le bon exemple, celui d’une cohabitation pérenne. Notre nouveau ministre peut et doit le faire.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>