Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

PROCES DU LOUP EN LOZERE : LE RIDICULE NE TUE PAS!

16 Septembre 2015, 20:42pm

Publié par VGBIO

Samedi en Lozère, s'est tenu le "vrai faux" procès du loup. Parmi les parties civiles, José Bové, qui rêve de voir les loups disparaître comme chacun le sait!

C'est l'avocat des paysans du Larzac, qui a eu l'idée d'organiser le « vrai faux procès » du loup.

non, le ridicule ne tue pas, sinon ces chariots auraient déjà disparu!

Lisez le déroulement de cette mascarade ici:

http://www.reporterre.net/Au-proces-du-loup-bergers-et-eleveurs-sont-reconnus-comme-victimes

Par contre, dans les Alpes maritimes, les chasseurs, eux, flinguent les loups! une belle louve tuée dimanche par un viandard!

PROCES DU LOUP EN LOZERE : LE RIDICULE NE TUE PAS!

Voir les commentaires

APRES UNE ACTION VIOLENTE, LA FDSEA OBTIENT L'ERADICATION DU LOUP EN SAVOIE

3 Septembre 2015, 18:13pm

Publié par VGBIO

Le 2 septembre, une cinquantaine d’éleveurs ont séquestré le directeur et un agent du parc national de la Vanoise (Savoie) pendant 24h. Leur revendication ? « Les éleveurs demandent l'autorisation de tuer des loups dans le cœur du parc et la mise en place de moyens réels pour prélever cinq loups en Savoie d'ici à la fin de l'année », a indiqué à l'AFP Jean-Claude Croze, directeur de la FDSEA des Savoie (Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles). Les éleveurs obtiennent l’éradication du loup en Savoie avec des méthodes anti-démocratiques

COMMUNIQUE DE FERUS

L’état se couche devant les preneurs d’otages, à croire que l’illégalité et la violence, ça paye !

Suite à la séquestration par des éleveurs savoyards durant toute une nuit et une matinée du Président du Parc national de la Vanoise, de son directeur, et du chef du secteur de Modane, le préfet a fini par concéder non pas 5 mais 6 tirs de prélèvement de loup. Plutôt que de la condamner, le préfet choisit donc de soutenir voire même d’encourager une action totalement illégale et anti-démocratique. Pourtant, le rôle de ce haut fonctionnaire de l’Etat n’est-il pas de faire respecter les lois et les valeurs de la République en toute neutralité ?
Et de se renseigner ? En effet, lorsque Luc Etellin, le président du Syndicat des éleveurs de moutons de Savoie, justifie cette action par « le ras le bol des éleveurs face à l’éternelle augmentation des attaques de loups sur leurs troupeaux ovins« , il ment : au 31 août, les dégâts ont chuté de 30 % en Savoie par rapport à l’année 2014 (chiffres officiels : 452 victimes en 2014 contre 316 en 2015 [Source]).

En accordant le tir de 6 loups, c’est l’éradication pure et simple du loup en Savoie que le préfet programme, et ce pour quelques troupeaux non-protégés. En effet, à l’issue de l’hiver 2014-2015, la population minimale de loups en Savoie détectée par l’ONCFS est de 7 loups, et un loup a déjà été tué en Maurienne le 13 juillet 2015.

Et pour en rajouter encore une couche dans ce délire administratif visant à détruire une espèce protégée, le Ministère de l’Ecologie annonce étudier les possibilité de tuer des loups dans la zone coeur du Parc National de la Vanoise…
Après les tentatives de déclassement du loup auprès de la Commission Européenne, la destruction d’une espèce protégée dans un espace protégé est devenu le nouvel objectif de la Ministre de l’Ecologie !
Lâcheté, injustice, incompétence et irresponsabilité sont donc devenus les maîtres-mots de nos autorités.
Ferus dénonce cette nouvelle dérive de l’Etat et condamne l’impunité qui encourage les actions illégales de certains éleveurs.

pour rappel, l'ASPAS a attaqué la France auprès de l'UE sur ce dossier, lire ici,

http://www.aspas-nature.org/ecologie-punitive-contre-les-loups-soutenue-par-des-dizaines-de-personnalites-laspas-en-appelle-a-leurope/

APRES UNE ACTION VIOLENTE, LA FDSEA OBTIENT L'ERADICATION DU LOUP EN SAVOIE

Voir les commentaires

Sarkozy promet des postes-clés aux chasseurs en cas de victoire aux régionales

26 Août 2015, 18:34pm

Publié par VGBIO

Révélation du journal pro chasse « Plaisirs de la Chasse »:

 « Nicolas Sarkozy a pris l’engagement auprès de Bernard Baudin, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, qu’il veillerait «personnellement» à ce que dans les régions gagnées par Les Républicains en décembre prochain, les chasseurs prennent des responsabilités, à travers la présidence de la commission Environnement ».

Des promesses électorales honteuses!!!

Donner des présidences « Environnement » aux chasseurs  signifierait leur donner carte blanche pour organiser la destruction de la faune sauvage!.........et la confiscation de la nature pour leur seul plaisir de tuer!

ALORS, NE VOTEZ SURTOUT PAS POUR "les républicains" EN DECEMBRE!..............et faites suivre cette info!

Sarkozy promet des postes-clés aux chasseurs en cas de victoire aux régionales

Voir les commentaires

EN INDE, LES OISEAUX ONT LE DROIT DE VIVRE LIBRES

20 Août 2015, 14:26pm

Publié par VGBIO

L'Inde est encore en avance en ce qui concerne le bien-être animal

lisez cet article de ONE VOICE:

"Août 2015. En Inde, il y a quelques mois, la justice a statué sur le droit fondamental des oiseaux à voler dans le ciel. Pour One Voice il s’agit d’une décision cruciale, pointant du doigt le droit pour tous les animaux à vivre libre et à disposer d’eux-mêmes !

A vol d’oiseau
La liberté pour l’oiseau est d’autant plus symbolique qu’elle s’inscrit en trois dimensions. De ce fait il est aussi celui pour qui la privation de liberté est la plus simple. Empêchez-le de voler et il ne sera plus lui-même. On comprend alors ce que représente l’arrachage de «seulement quelques plumes» pour clouer ces animaux au sol et se les approprier… Du perroquet au canard, les empêcher de parcourir le ciel, c’est les priver de leur identité, de ce qui en fait même le fondement.

Derrière les barreaux
Suite à une plainte déposée par une ONG contre un commerçant d’oiseaux, la justice indienne a statué que «tous les oiseaux ont le droit fondamental de voler dans le ciel et aucun être humain n’a le droit de les garder dans des petites cages en vue de leur commerce ou quoi que ce soit d’autre» ainsi leur commerce constitue «une violation de leurs droits». L’Inde, une fois de plus, apparaît précurseur dans la reconnaissance des droits des animaux. On pense alors à ces milliards d’oiseaux encagés partout dans le monde. Pourraient-ils être les derniers ? En 2012, 5,2% des foyers français possédaient des oiseaux en cage, ce qui représentait plus de 6 millions d’oiseaux. Et combien dans les basse-cours ? Combien aussi dans les volières des zoos ? Car aussi grande que soit la cage, jamais elle ne rivalise avec l’immensité du ciel. Jamais elle ne permet un comportement naturel. Une cage reste une cage.

Le droit d’être libres !
Reconnaître le droit de voler des oiseaux, c’est reconnaître leur droit à la liberté. De la même façon, chaque animal a le droit de vivre dans son écosystème d’origine, le seul apte à satisfaire ses besoins, le seul à lui permettre d’être lui-même. Dès lors on comprend que le rôle primordial de l’humain aujourd’hui n’est pas d’en préserver de pâles copies derrière des barreaux ou dans des enclos mais bien de préserver leur cadre de vie naturel pour qu’il puisse continuer à y exister, pour que nous puissions continuer à exister… Quant à ceux qui souffrent en captivité, des sanctuaires existent qui les rendraient à la vie. Faudra-t-il une loi pour les autoriser à (re)vivre ?"

EN INDE, LES OISEAUX ONT LE DROIT DE VIVRE LIBRES

Voir les commentaires

L'impact de la viande sur la planète

20 Août 2015, 13:29pm

Publié par VGBIO

petite vidéo très parlante du journal le Monde!..........alors prenons toutes les entrées possibles pour que les gens arrêtent de manger les animaux!

go vegan!

L'impact de la viande sur la planète

Voir les commentaires

PATAGONIA ARRETE DE SE FOURNIR EN LAINE DANS UN ELEVAGE CRUEL

18 Août 2015, 22:00pm

Publié par VGBIO

Suite aux révélations de PETA, patagonia a réagi rapidement (marketing oblige!) et ne se fournira plus auprès de l'élevage Ovis 21, qui maltraite gravement les animaux.

Bon, d'accord, on enregistre. Hélas pour les animaux, ils continueront d'être maltraités dans cet élevage de la honte.

Je vous mets ici le mail que j'ai reçu, avec leur communiqué, ainsi que ma réponse:

Bonsoir,

Je vous écrit en réponse à l’article posté sur sur votre site le 17 aout au sujet de la laine Patagonia.
Choqués par les images bouleversantes de la semaine dernière révélant les atrocités faites aux animaux, nous avons ces derniers jours étudié de près notre chaîne d’approvisionnement de la laine. Après un examen approfondi et des recherches, nous avons fait une seconde déclaration sur notre blog, The Cleanest Line, exposant notre décision de ne plus acheter de laine à Ovis XXI. Cette décision est difficile à prendre, mais c’est la bonne.

Je vous invite à prendre le temps de lire notre déclaration ci-dessous dans son intégralité alors qu’elle répond à de nombreuses questions soulevées récemment. Et vous demande bien vouloir l’intégrer à un potentiel article sur la suite de cette histoire.
Cordialement,
Florence
Patagonia PR Manager Europe

Patagonia ne se fournira plus en laine auprès d’Ovis 21http://www.thecleanestline.com/patagonia-ne-se-fournira-plus-en-laine-aupres-dovis-21.html

Chers amis,

Choqués par les images bouleversantes de la semaine dernière révélant les atrocités faites aux animaux, nous avons ces derniers jours étudié de près notre chaîne d’approvisionnement de la laine. Si Patagonia a été fière de collaborer avec Ovis 21, qui proposait un programme s’engageant véritablement dans la régénération de l’écosystème des prairies, cette démarche est indissociable d’un traitement respectueux et humain des animaux contribuant à cette entreprise.
L’extrait le plus choquant de la vidéo de PETA montre l’abattage d’animaux destinés à la consommation humaine. À l’instar de ceux du réseau Ovis 21, la plupart des ranches à échelle commerciale qui produisent de la laine de mouton produisent également de la viande. Il est essentiel que nous adoptions des mesures fortes et cohérentes veillant à ce que les animaux des ranches destinés à fournir la laine des produits portant le nom de Patagonia soient traités humainement, que ce soit durant la tonte ou l’abattage. Lors de notre partenariat avec Ovis 21, nous avions adopté des mesures importantes en faveur de la protection des animaux, mais sans mettre en place de processus global assurant le bien-être des animaux et nous sommes consternés d’être maintenant spectateurs de tels mauvais traitements.
Au vu de cela, nous avons évalué avec un œil franc et averti le programme Ovis. Notre conclusion : incapables de garantir un changement immédiat des pratiques répréhensibles des ranches Ovis 21, nous avons décidé de ne plus acheter leur laine. La décision est difficile à prendre, mais c’est la bonne.
Repenser notre programme d’approvisionnement en laine, avec un partenaire certifiant une approche ferme et cohérente du bien-être animal tout en favorisant la santé des prairies, sera certainement un défi. Cependant, quels que soient les arguments de PETA, nous rejetons celui selon lequel la cruauté est indissociable de la production de laine. Compte tenu des caractéristiques uniques de ses performances, Patagonia continuera à fabriquer des produits en laine. Nous continuerons à vendre les produits issus de la laine que nous avons déjà achetée. Enfin, nous continuerons à proposer d’excellentes alternatives synthétiques pour ceux qui les préfèrent, en incitant toujours à l’innovation et l’investissement dans de nouveaux matériaux et des chaînes d’approvisionnement plus performantes. Tant que nous ne pourrons garantir à nos clients un processus vérifiable certifiant un traitement humain des animaux, Patagonia ne rachètera pas de laine.
Nous poursuivrons par ailleurs les efforts engagés en 2014 et resterons en première ligne pour mettre en place des standards industriels de référence en matière de production de laine dont nous pourrons tous être fiers. Et nous saisirons même cette occasion pour améliorer les normes relatives au respect animal, qui seront intégrées dans le Responsible Wool Standard.
Veuillez accepter nos excuses pour le mal fait en notre nom. Nous vous tiendrons informés des progrès réalisés pour nous améliorer.

Rose Marcario
PDG Patagonia

 

ma réponse:

bonsoir,

 

merci de ces précisions, je vais intégrer votre communiqué à mon blog.

 

Cependant, malgré vos déclarations, je suis quelque peu sceptique…..

 

Vous auriez continué à acheter la laine de ce fournisseur horrible sans cette vidéo de PETA, et donc, à cautionner une souffrance intolérable des animaux. Ceci signifie donc que vous ne surveillez pas régulièrement et en profondeur les pratiques de vos fournisseurs, ce qui est inacceptable de la part d’une grande société comme la vôtre, qui se veut éthique.

Même si la partie “viande” ne vous concerne pas au 1er chef, c’est un tout! si lors de la tonte, des pratiques cruelles et inacceptables sont mises en oeuvre, il est certain que les animaux ne vont pas être mieux traités lors des abattages.

 

Comme beaucoup de clients de votre marque (en polaire synthétique, pas en laine!) je suivrai attentivement votre démarche future en me réservant le droit de ne plus acheter chez vous si je pense que vous ne prenez pas les bonnes mesures pour supprimer la souffrance des animaux chez vos fournisseurs. Mes amis défenseurs des droits des animaux feront de même, soyez en sûr………..à suivre donc!

 

cordialement,

PATAGONIA ARRETE DE SE FOURNIR EN LAINE DANS UN ELEVAGE CRUEL

Voir les commentaires

CES 5 LOUVETEAUX SONT EN DANGER DE MORT!

18 Août 2015, 19:12pm

Publié par VGBIO

une vidéo exceptionnelle montrant 5 louveteaux jouant dans une clairière quelque part dans les Alpes, où un arrêté a été pris par le préfet pour détruire 5 loups!

si les chasseurs tombent sur eux, ce sera l'horreur! de même s'ils tuent leurs parents, car alors, ces petits mourront de faim!

la vidéo a été tournée par Olivier Janet de cap loup

commentaire de FERUS:

"Les battues en cours pour détruire cette famille de loups sont ordonnées par le préfet sous prétexte de « protection du bétail ». Pourtant, parmi toutes les crottes de loups examinées sur place, aucune ne contenait un reste de mouton, malgré la présence aux alentours de troupeaux de brebis non protégés. Ces louveteaux sont nourris par leurs parents avec leurs proies naturelles, des ongulés sauvages. La politique des « tirs de prélèvement » est décidément absurde et révoltante.

Continuons à diffuser la pétition CAP Loup ! Plus de 70 000 signatures, c’est déjà beaucoup mais nous pouvons faire encore mieux pour montrer à la ministre que les citoyens ne sont pas d’accord avec sa politique de destruction des loups ! "

CES 5 LOUVETEAUX SONT EN DANGER DE MORT!

Voir les commentaires

UNE PETITE SIESTE AVEC MARU?

17 Août 2015, 14:09pm

Publié par VGBIO

allez, assez de mauvaises nouvelles! c'est l'heure de la sieste et de la détente!

Voir les commentaires

Un abattage massif de loups ordonné à des fins politiciennes

17 Août 2015, 13:55pm

Publié par VGBIO

COMMUNIQUE DE CAP LOUP

Des milliers de chasseurs sont actuellement mobilisés pour tuer 31 loups par décision de l’État, un nombre insensé qui n’a plus rien à voir avec la protection du bétail et qui compromet le retour naturel de l’espèce. Cette politique de destruction extrêmement grave ne trompe plus personne : une espèce protégée est sacrifiée sur injonction ministérielle pour des raisons strictement politiciennes.

En quelques jours ont été pris 9 arrêtés préfectoraux ordonnant une destruction massive de loups dans le sud-est de la France, jusqu’à 5 individus par secteur, l’équivalent de meutes entières. Alors que l’espèce est « strictement protégée » sur le papier, le nombre total de loups à tuer représente une proportion supérieure à celle autorisée pour des espèces « gibier », avec en plus des moyens inégalés : tirs de nuit, techniques de repérage habituellement interdites et formation de milliers de chasseurs par les services de l’État !

Nos associations attaquent au tribunal administratif les arrêtés préfectoraux qui ne respectent pas les textes ministériels. Mais ceci devient de plus en plus difficile, car les récents arrêtés ministériels eux-mêmes permettent une véritable chasse aux loups, en infraction avec la convention de Berne et la Directive Habitats-Faune-Flore. C’est pourquoi nos associations portent plainte contre la Franceauprès de la Commission Européenne.

Les éleveurs sont déjà autorisés à tuer des loups près de leurs troupeaux. Préfets et ministres savent bien qu’ordonner des battues en plus de ces tirs ne solutionne rien, car la prédation continue sur les troupeaux insuffisamment protégés. Rien n’est réellement fait pour favoriser la protection du bétail : les moyens de protection sont subventionnés mais leur mise en place n’est pas vérifiée donc peu effective, la prédation est indemnisée même si le bétail n’était pas protégé, et aucune recherche n’est faite pour adapter le pastoralisme.

La cohabitation de l’élevage avec le loup n’est manifestement pas voulue par le gouvernement. Quelques jours après la visite du Premier ministre en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le déferlement d’arrêtés préfectoraux de tirs ne peut qu’émaner d’instructions ministérielles destinées à contenter les lobbies agricoles et cynégétiques en période de campagne électorale pour les régionales, dans un pathétique concours politicien avec les camps adverses qui réclament autant de tirs, aux dépens de la survie du loup en France.

Les associations de CAP Loup

 

 

Un abattage massif de loups ordonné à des fins politiciennes

Voir les commentaires

VIVEZ L'HORREUR DE L'ELEVAGE INDUSTRIEL EN DIRECT

11 Août 2015, 12:40pm

Publié par VGBIO

Si seulement cet article pouvait faire réfléchir ceux qui mangent de la viande à la cruauté infinie dans laquelle sont élevés les animaux! et les faire prendre conscience et changer...............

Ici, une webcam filme deux truies en cages dans un élevage sur caillebotis, c'est en Allemagne, mais c'est exactement la manière dont sont élevés les porcs en France pour 95% d'entre eux! car dans 5% seulement des élevages, les élevages bio, ils vivent en plein air! les autres ne voient la lumière du jour que le jour où on les entasse dans un camion pour aller à l'abattoir.
Les truies, elles, ne peuvent, durant toute leur vie, JAMAIS NI BOUGER NI MEME SE RETOURNER
!

dire que cet exploitant agricole n'a même pas l'intelligence de voir que cette vision d'horreur doit être un repoussoir pour les gens, mêmes ceux qui mangent de la viande! c'est qu'on est tombé bien bas dans l'indifférence des mangeurs de viande à l'égard de cette viande..............

http://landwirtschaftsbetrieb-mueller.de/beispiel-seite-2/livecam/

vous savez, la viande porc est celle dont la consommation a le plus augmenté en france, et se situe à plus de 32 kg par an et par français. Bien au dessus de consommation de bovins.

tiré du blog de L214:

"Leurs heures s’écoulent en direct sous nos yeux. Nous, on peut retourner à nos moutons et revenir les voir des heures ou des jours plus tard : elles, n’auront pas bougé.

Elles sont deux mères reproductrices, filmées en direct par un élevage porcin situé dans le sud de l'Allemagne. Hors champ mais alignées côte à côte, 248 autres truies mènent la même existence, entre les barreaux d’une cage en métal.

Sur son site, l’élevage Müller affiche le slogan : “Faites l’expérience de l’agriculture d'aujourd'hui.” Peut-être est-ce par fierté qu'il ouvre les portes de sa performante usine, où des animaux vivent sans exister.

La même scène se passe en France, derrière les murs des exploitations porcines. L’élevage sur caillebotis est la réalité pour 95% des cochons : maintenus sur ce sol dur et ajouré, leurs déjections s’écoulent dans une fosse située en dessous. Les mères sont comme ces deux truies, bloquées dans des cages de maternité, privées de mouvements pendant toute la période d’allaitement. Elles seront ensuite enfermées dans d’autres cages pour une partie de la durée des gestations qu’elles enchaînent, au rythme des inséminations répétées. Elles passent dans ces prisons la moitié de leur vie de reproductrices. Puis usées, épuisées, ankylosées, elles sont tuées.

Quelle relation ces truies peuvent-elles nouer avec leurs porcelets ? Que peuvent-elles leur apprendre, leur faire découvrir ? Leurs petits leur seront enlevés précocement, vers 21 jours, alors qu’en liberté leur sevrage n’a lieu qu’à 3 ou 4 mois. Dans la nature, elles auraient construit un nid confortable dans un endroit sûr, avec des branchages pour les protéger. En élevage, elles sont impuissantes à défendre leurs petits à peine nés, lorsque l'éleveur les saisit pour leur couper les testicules, la queue et les dents sans anesthésie, et qu’ils hurlent de terreur et de douleur. Elles sont impuissantes lorsque l'un d'entre eux se retrouve dans le minuscule espace qu’elles occupent, et qu’elles ne peuvent rien faire pour éviter de l’écraser."

camp de concentration pour truies:

VIVEZ L'HORREUR DE L'ELEVAGE INDUSTRIEL EN DIRECT

Voir les commentaires