Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Articles avec #animaux, mes amis

BONNE NUIT PETIT MINOU!

25 Mars 2017, 00:48am

Publié par VGBIO

adorable!

Voir les commentaires

La cause animale pourrait influencer plus d'1 électeur sur 3

24 Mars 2017, 18:34pm

Publié par VGBIO

Sondage IFOP - AnimalPolitique
La cause animale pourrait influencer plus d'1 électeur sur 3

Le Collectif AnimalPolitique partage avec vous les résultats de l’enquête exclusive Ifop/AnimalPolitique (1) et vous invite à consulter les réponses déjà reçues des candidats.

Plus d’1 électeur sur 3 pourrait voter en fonction du programme des candidats en faveur des animaux.

39 % des Français inscrits sur les listes électorales affirment que les propositions des candidats en matière de protection des animaux pourraient influencer leur vote à l’élection présidentielle ! Le collectif AnimalPolitique -regroupant 26 ONG de protection animale(2)- interpelle l’ensemble des prétendants à la fonction suprême sur leurs engagements en faveur de la cause animale.

Pour 4 Français sur 5 (80 %) inscrits sur les listes électorales, la cause animale est un enjeu important, selon un récent sondage exclusif Ifop/collectif AnimalPolitique.

38 % d’entre eux jugent même cette thématique très importante, soit une progression significative de 6 points par rapport à la précédente élection présidentielle de 2012 (Ifop/Fondation 30 Millions d’Amis). La cause animale apparait ainsi clairement comme une préoccupation sociétale forte qui pèse dans le débat public.

 

 Plus d’1/3 des électeurs (39 %) affirment que les propositions des candidats en matière de protection des animaux pourraient avoir une influence sur leur bulletin de vote le 23 avril prochain. Là encore, un résultat très largement supérieur de 10 points par rapport à la précédente élection présidentielle de 2012 (Ifop/Fondation 30 Millions d’Amis).

Enfin, 72 % des Français inscrits sur les listes électorales souhaitent que les candidats à l’élection présidentielle s’engagent sur des mesures concrètes en matière de protection animale.

À quelques semaines du premier tour, le collectif AnimalPolitique est mobilisé et invite les différents candidats à l’élection présidentielle à répondre à la sollicitation qui leur a été adressée et à prendre position sur les 30 mesures en faveur des animaux regroupées en 6 thèmes majeurs de protection animale dans son Manifeste. Chaque candidat peut ainsi prendre clairement des engagements vis- à-vis des électeurs, sur ces questions. Les réponses des candidats sont publiées sur https://www.animalpolitique.com/signatures-du-manifeste-candidats. Les non-réponses y sont également actées.

Le collectif AnimalPolitique – qui porte des préoccupations sociétales fortes soutenues par l’opi-nion et les électeurs – souhaite que la cause animale s’impose dans le débat politique et appelle les candidats et les journalistes à se saisir de cette question au cours des prochains débats télévisés. Et il restera attentif aux engagements pris pour améliorer rapidement et durablement les conditions d’existence des animaux dans notre pays.

En 2017, nos voix seront leur voix.

Voir la synthèse de l'enquête

(1) Enquête réalisée par l’Ifop pour le collectif AnimalPolitique du 10 au 13 mars 2017 menée auprès de 949 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon national de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Questionnaire auto-administré en ligne. Représentativité selon la méthode des quotas. 

(2) Les membres : Alliance Anticorrida, Antidote Europe, ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages), Association Stéphane Lamart, C’est Assez !, CIWF France (Compassion In World Farming), CNSPA (Confédération Nationale des SPA de France – Défense de l’Animal), Code animal, CRAC Europe (Comité Radicalement Anti Corrida), FLAC (Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas), Fondation Assistance aux Animaux, LFDA (La Fondation Droit Animal, éthique et sciences), Fondation 30 Millions d’Amis, Fondation Brigitte Bardot, FUDA, IFAW France (Fonds international pour la protection des animaux), L214, OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs), One Voice, PETA France (People for the Ethical Treatment of Animals), Pro Anima, Sea Shepherd, SNDA (Société Nationale pour la Défense des Animaux), la SPA (la Société Protectrice des Animaux), 269 Life France, WELFARM.
 

La cause animale pourrait influencer plus d'1 électeur sur 3

Voir les commentaires

UN ANE MALIN!

15 Janvier 2017, 18:31pm

Publié par VGBIO

pas le courage de sauter.....alors, il utilise son cerveau............malin l'âne!

Voir les commentaires

Le collectif AnimalPolitique propose un manifeste aux candidats aux élections

19 Décembre 2016, 13:29pm

Publié par VGBIO

 30 propositions pour mettre la condition animale au coeur des enjeux politiques

Publié il y a quelques semaines, par 26 associations réunies autour de ce texte, il réclame des droits pour les animaux en détaillant 30 propositions concrètes à mettre en oeuvre.

Il a déjà été signé par Y. Jadot. Jean Luc Mélenchon a reçu Bernard Marie de la fondation BB, pour une réunion de travail autour de ces propositions et donnera sa position bientôt.

Certains députés l'ont déjà signé aussi.

le site est ici:

http://www.animalpolitique.com

 

 

Voir les commentaires

2017 : OBJECTIF LUTTE CONTRE L’ERRANCE FÉLINE

19 Décembre 2016, 13:21pm

Publié par VGBIO

UNE CAMPAGNE DE ONE VOICE, à soutenir, bien sûr:

10,7 millions de chats sans abri, des centaines de milliers tués chaque année… Cela ne peut plus durer. Pour les félins sans famille, One Voice demande aux candidats à la présidentielle un plan d'action qui mette enfin un terme à l'errance et aux souffrances qui y sont associées.

Ils s'appellent Sheila, Mahalo, Félix, Monsieur Chat… Ils ont eu un foyer mais un jour ont été jugés indésirables. Pour eux, le temps de l'errance a alors commencé. Trouver un abri contre le froid ou la pluie, trouver à manger et à boire, se protéger des agressions, celles des autres chats, des chiens et des humains aussi. Car dans la rue, les chats sont victimes de mille sévices : jets de pierre, brûlures, coups… Autant d'épreuves auxquelles il leur faut survivre au quotidien.

Quelques-uns, néanmoins, ont un jour la chance de croiser un humain bienveillant. Quelqu'un qui les aidera un peu, ou les adoptera pour leur offrir une nouvelle famille et qui, cette fois, ne les trahira pas. Mais malgré ces femmes et ces hommes qui, pour certains, consacrent leur vie à les aider, le problème ne faiblit pas. Il ne cesse même de s'aggraver. Car à l'origine de l'errance, à la base de la surpopulation féline, il y a le taux de reproduction: en sept ans, on estime qu'une chatte et sa progéniture peuvent donner naissance à plus de quatre-cent-mille petits… Alors bien sûr, il y a ceux qui sont jetés à la rue, mais aussi ceux qui y naissent.

One Voice demande aux autorités de réagir. Il est temps que cela cesse. Elle réclame un plan national de lutte contre l'errance féline en France, avec notamment la stérilisation obligatoire et l'interdiction de la vente d'animaux par petites annonces (papier et Internet). À l'approche des élections présidentielles de 2017, c'est une des questions auxquelles l'association va demander aux candidats de répondre. Car l'errance est un problème d'ordre public, qui est non seulement cause de maltraitance, mais aussi de nuisances environnementales.

Pour eux, et à l’approche des présidentielles, One Voice se mobilise pour rendre la stérilisation obligatoire et interdire la vente d’animaux par petites annonces sur Internet. Un plan national de lutte contre l’errance féline en France est réclamé par l’association qui va interpeller les candidats à ce sujet grâce à une question spécialement préparée par notre équipe juridique.
 

Le sujet de l’errance concerne tout le monde. C’est non seulement l’une des premières causes de maltraitance, mais c’est aussi une source de nuisances environnementales. Les défenseurs des chats n’en peuvent plus de faire face à tant de cruauté. Rappelons également que les refuges débordent et que les fourrières pratiquent des euthanasies à la chaîne, financées en grande partie par les contribuables, sans que cela ne résolve en rien le problème… sinon ajouter encore de la souffrance.
 
Cela doit cesser. Le gouvernement doit régler le problème en amont en stoppant le flux incontrôlé et constant de naissances des chatons et leur commercialisation irresponsable, de même que les euthanasies de masse. Pour les chats sans famille, le temps du respect est venu !

 

Vous pouvez aidez les chats sans famille en soutenant notre campagne.

 
2017 : OBJECTIF LUTTE CONTRE L’ERRANCE FÉLINE

Voir les commentaires

UN PARTI ANIMALISTE EST ENFIN CREE EN FRANCE

19 Novembre 2016, 02:07am

Publié par VGBIO

excellente nouvelle pour ceux qui luttent contre l'exploitation des animaux: un parti animaliste a été créé.

Voici son site:

https://parti-animaliste.fr

vidéo du lancement ici:

https://youtu.be/q8chy7QdtN0

Le projet

Les enjeux

Le sort réservé aux animaux apparaît sclérosé depuis des siècles sans avoir connu d’évolution significative.

La société a pourtant connu au cours des dernières décennies des avancées considérables.

La question animale est elle restée paralysée.

Pourtant la prise de conscience de l’opinion publique n’a de cesse de croître sur cette question, chaque jour un nombre toujours plus important d’individus appellent de leurs vœux un changement.

Les connaissances scientifiques livrées par l’éthologie confortent plus encore la nécessité d’un tel changement.

Pour autant, les acteurs politiques n’ont pas su prendre la mesure du décalage entre cette opinion, ces connaissances et l’état du droit applicable aux animaux.

Face à ce contexte, il est impérieux d’opérer une rupture et de faire émerger la question animale dans le champ politique.

Le Parti animaliste s’est donné cette ambition.

La naissance d’un projet

Au cours de l’été 2014, lors d’un colloque sur la question animale, la création d’un projet politique autour de la question animale s’est imposée comme une étape nécessaire à son avancée.

Un groupe s’est alors formé et travaille depuis à sa concrétisation.

Ce groupe a tout d’abord étudié les outils qui permettraient de politiser la question animale et les expériences entreprises dans les autres pays.

Il a ensuite rejoint la dynamique initiée par le parti néerlandais Partij voor de Dieren (Parti pour les animaux) en participant aux rencontres internationales se déroulant chaque année et réunissant les différents partis animalistes.

Le groupe a ainsi pu échanger et s’enrichir de leurs expériences, ce qui a contribué à nourrir sa réflexion sur la construction du Parti animaliste.

Le travail de groupe s’est organisé par le biais de séminaires de travail bimestriel et de réunions hebdomadaires.

Le Parti animaliste a été officiellement créé en mars 2016.

Il a été lancé officiellement le 14 novembre 2016.

L’objet du parti

Animé par un désir de justice et de progrès, le Parti animaliste promeut une évolution de société qui prend en compte les intérêts des animaux et qui repense la relation entre les animaux et les humains.

Le Parti animaliste a pour objet :

  • d’élaborer des perspectives et un programme prenant en considération les intérêts des animaux ;
  • d’inclure dans les politiques publiques la prise en compte des intérêts des animaux ainsi que du respect de leurs ressources, de leurs territoires, de leurs habitats et de leurs mobilités ;
  • de mobiliser la société et de prendre toute initiative d’action allant dans le sens de cette évolution ;
  • de présenter ou de soutenir aux différentes élections des candidats portant les valeurs du parti ;
  • de soumettre au débat public et aux scrutins électoraux ses propositions de modification des politiques publiques et de les promouvoir dans l’ensemble des institutions.
  •  
UN PARTI ANIMALISTE EST ENFIN CREE EN FRANCE

Voir les commentaires

Rémi Gaillard va s’enfermer dans une cage de la SPA à partir du 11/11…

4 Novembre 2016, 13:58pm

Publié par VGBIO

On le connait bien, pour être coutumier des vidéos drôles et engagées, et là, il a décidé une action coup de poings: l’humoriste a décidé de s’enfermer dans la cage d’une SPA à partir du 11 novembre....… jusqu’à ce que tous les animaux du refuge soient adoptés ou que 50.000 € aient été récoltés!

"A partir du 11 novembre 2016 je serai en Live sur Facebook pour une durée indéterminée. Enfermé comme un chien en cage 24h/24 à la SPA de Montpellier. 

Je sortirai quand les 300 animaux du refuge seront adoptés. Autre solution : Récolter 50.000€ minimum et aider l'association. Les dons sont bienvenus, mais j'ai trouvé une idée pour que ça ne vous coûte rien : Utiliser un sponsor qui s'engage à reverser une part de ses profits dans une opération spéciale.

A très vite pour d'autres infos et d'autres vidéos…

Rémi Gaillard va s’enfermer dans une cage de la SPA à partir du 11/11…

Voir les commentaires

SAUVONS LES HERISSONS EN DANGER

3 Septembre 2016, 14:54pm

Publié par VGBIO

je relaye cette campagne importante initiée par Le Sanctuaire des Hérissons, avec une pétition à signer:

https://www.change.org/p/sauvons-les-hérissons-en-danger​

 

Madame la Ministre,

Les hérissons jouent un rôle primordial de substitution à l’agriculture industrielle. Ce sont des acteurs de tout premier plan, au même titre que les abeilles. Ils sont les amis des jardiniers depuis la nuit des temps et font l’objet d’un engouement sur les réseaux sociaux. Un symbole d’autodéfense, d’humilité, autant que d’élégance…

Pourtant cette espèce est en grand danger. On estime que depuis les années 1950, leur nombre est passé d’environ trente millions à moins d’un million dans les pays d’Europe. Et leur espérance de vie passant de dix à deux ans depuis une dizaine d’années, leur disparition s’accélère dramatiquement. Là où il y avait 100 hérissons dans les campagnes, il n’y en a plus que 3 à présent ! On estime qu’ils auront quasiment disparu d’ici à 2030.

En 60 ans, l’homme est en train de détruire une espèce de 60 millions d’années d’évolution, une merveille d’hibernation, d’autodéfense, et qui agit comme un pesticide naturel. Nous voulons tous une agriculture plus saine : nous devons donc sauvegarder avec force et conviction les hérissons qui régulent les infestations de parasites et d’insectes ravageurs.

Malheureusement, l’arrêté du 12 décembre 2000 censé protéger cette espèce s’est retourné contre elle, rendant beaucoup plus difficiles les conditions à s’occuper des hérissons orphelins ou blessés, contraignant à effectuer un stage de deux ans. Quel bénévole peut se permettre un tel temps de formation, alors même que 50 départements n’ont pas de centre de soins et de formation dédié à cette espèce ? Pour info, il y a environ 50 personnes formées à sauver les hérissons en France, et plus de 700 en Angleterre. Il en faudrait au moins 1000 ! Et avec un nombre insuffisant de centres de soins, les personnes qui trouvent des hérissons se tournent spontanément vers les vétérinaires qui, dans la plupart des cas, ne peuvent pas les prendre en charge.

Nous vous demandons donc de créer un statut spécifique « d’utilité publique » pour cette espèce protégée. D’abord pour marquer l’opinion, mais surtout pour densifier et faciliter l’accès au réseau des personnes habilitées à les sauver. Il faut donc :

- Établir une charte d’information « Hérisson friendly » à destination des particuliers afin de dénoncer la toxicité létale des anti-limaces au métaldéhyde et les dangers des débroussailleuses. Il est également urgent de promouvoir des Zones d’Appellation d'Agriculture Biologique, des corridors écologiques et la plantation de nouvelles haies qui sont pour eux autant d’aires de nidification. Indiquer les numéros d’urgence et les dispositions pour les premiers secours paraît tout aussi fondamental.

- Permettre à un bénévole de devenir stagiaire capacitaire, en signant un partenariat de suivi de soins sous la responsabilité d'un Centre de faune sauvage ou d'un vétérinaire capacitaire. La durée d’au moins un an, la validation ou l'annulation de ce partenariat, étant laissée à la libre appréciation de son responsable de Centre de faune sauvage ou de son Vétérinaire référent.

- Réduire à deux mois les deux ans de stage théorique et pratique au sein d'un Centre de faune sauvage, après un partenariat d'au moins un an validé, pour pouvoir obtenir la capacité auprès des services vétérinaires de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations).

- Créer un réseau de référents vétérinaires, facilement accessible, en leur facilitant l’obtention de la capacité sur simple déclaration par courrier aux services vétérinaires de la DDPP.

Car ce sont des millions de hérissons qu’il nous faut réintégrer dans les campagnes au cours des vingt prochaines années si nous voulons développer l’agriculture biologique ! La situation est plus qu’urgente. En Angleterre, des études statistiques démontrent qu’environ 600 000 hérissons disparaissent chaque année à cause des pesticides, des voitures et de la destruction de leurs habitats naturels. Il semblerait que la situation soit encore plus grave en France, où la disparition de cette espèce semble suivre une tendance plus rapide. En effet, les hérissons disparaissent plus vite sans le maillage serré des associations et des structures compétentes dédiées du Royaume-Uni.
Chaque année, des milliers de hérissons orphelins ou blessés ne sont pas sauvés. D’autres ne reçoivent pas les soins appropriés ou sont relâchés avec très peu de chances de survie. Nous devons donc prendre le problème à bras-le-corps ! Faciliter la démarche d’obtention de la capacité permettra de densifier le réseau national de sauvegarde.

S’occuper d’un hérisson n’est pas plus compliqué que de s’occuper d’un petit mammifère comme le chat ou le hamster. Ce n’est ni un poisson ni une espèce d’oiseau rare. Ni non plus un bison d’Europe ou un flamant rose ! Seule la loi peut les sauver. Un statut spécial doit leur être conféré. Des centaines de bénévoles attendent de pouvoir se former pour s’en occuper. Car c’est uniquement pour le suivi des soins, conformément aux préconisations vétérinaires, et pour sa réinsertion dans la nature, que cette espèce demande quelques connaissances spécifiques.

Selon l’École vétérinaire de Nantes, le hérisson est une « espèce parapluie », une espèce dont l'espace vital protège d’autres espèces. Ainsi, grâce à la restauration et la protection de l’habitat du hérisson, on améliorera l'habitat d'un grand nombre d'autres espèces et la sauvegarde de l'ensemble de leur écosystème.

Alors merci pour votre loi sur la Biodiversité et votre action de communication anti-Round Up ! Cela profite d’ores et déjà aux hérissons ! Merci également pour la reconquête des paysages et la préservation des haies, des écosystèmes qui sont leurs principales aires de nidification ! Continuez !

En vous remerciant infiniment pour toute l’attention que vous porterez à cette espèce et à leur milieu naturel, veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre sincère reconnaissance.

Anne FINGAR, Jean-Xavier DUHART et toute l'équipe du Sanctuaire des Hérissons.

PS

Merci aux élus, responsables d'associations environnementales et de la cause animale, vétérinaires, capacitaires, responsables de centres de faune sauvage et professionnels de l'agriculture et de la biodiversité de nous envoyer quelques lignes de commentaires, pour faire avancer la loi, ainsi que votre adresse courrier et email afin de nous apporter votre soutien officiel.

Merci aussi à tous les journalistes, professionnels de la communication et personnalités publiques qui voudraient nous aider à défendre leur cause.

Contact : jeanxavierduhart@free.fr

Tous les hérissons vous disent MERCi !

Cette pétition sera remise à:

  • Madame Ségolène ROYAL,
    Ministre de l'Environnement
SAUVONS LES HERISSONS EN DANGER

Voir les commentaires

PETIT OURS S'AMUSE BIEN!

7 Août 2016, 15:11pm

Publié par VGBIO

allez, un peu de plaisir aujourd'hui en regardant cette vidéo à mourir de rire!

enjoy!

PETIT OURS S'AMUSE BIEN!

Voir les commentaires

2 CHATS, 1 BOL, la suite en image............

28 Juillet 2016, 22:44pm

Publié par VGBIO

hilarant!

2 CHATS, 1 BOL, la suite en image............

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>