Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Articles avec #non a l'experimentation animale

STOP VIVISECTION-INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE

11 Octobre 2013, 17:00pm

Publié par VGBIO

TOTAL SIGNATURES CE SOIR: 842.777 soit 84,27%

http://www.stopvivisection.eu/fr

LE BILAN PAR PAYS le 11/10

vite les amis, la France n'a pas atteint son objectif...............et en passant, honte à ceux des pays de l'Est qui semblent se moquer totalement des souffrances animales, avec un carton rouge spécial à la Roumanie! qui n'en est qu'à 5% de son objectif, le pire pays!....mais quand on massacre les chiens errants à tous les coins de rue, on ne peut pas avoir envie de diminuer leurs souffrances! ce pays ne devrait pas être ds l'UE! c'est un pays arriéré en terme de protection animale, et l'UE ne les a pas rappelés à l'ordre!

BRAVO A NOS AMI(E)S BELGES qui explosent leur objectif, avec 139% de signatures! ce sont les meilleurs!

bref, allez, dernière ligne droite, et il faut compenser les pays défaillants!

STOP VIVISECTION-INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE

Voir les commentaires

SOUTENEZ L'INITIATIVE CITOYENNE CONTRE LA VIVISECTION EN EUROPE, VITE!

3 Octobre 2013, 23:22pm

Publié par VGBIO

 

STOP VIVISECTION donne la possibilité aux citoyens d'exprimer leur NON à l'expérimentation animale et d'exiger de l'Union européenne un parcours scientifique avancé, protégeant les droits des êtres humains et des animaux.
Grâce à l'Initiative citoyenne, avec 1 million de signatures, les citoyens européens peuvent prendre part à l'élaboration des politiques de l'Union européenne.
Nous demandons instamment à la Commission européenne d'abroger la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et de présenter à la place une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin à l’expérimentation animale et de rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l’utilisation de données pertinentes pour l’espèce humaine.

 

L'article 13 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union européenne affirme que "l'Union et les États membres tiennent pleinement compte des exigences et du bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles". Cette reconnaissance officielle porte en elle une obligation morale de respecter les droits fondamentaux des animaux lesquels devraient en conséquence être reconnus comme une priorité par l'Union européenne et ses États membres et protégés par un cadre législatif communautaire cohérent. De ce point de vue, l'expérimentation animale (ou vivisection) est sans aucun doute une pratique inacceptable, dans la mesure où elle impose une douleur et une souffrance illimitées à des êtres sensibles et sans défense.
Aux raisons éthiques (partagées par 86% des Européens d'après un sondage de 2006 de la Commission européenne) s'ajoute l'appel de plus en plus pressant de lacommunauté scientifique qui affirme que le "modèle animal", n'ayant pas de portée prédictive pour "l'homme", est sans valeur scientifique; il n'existe d’ailleurs aucune preuve statistique qui démontre son efficacité et sa fiabilité. Compte tenu de tout cela, la pratique de l'expérimentation animale représente:
  • un danger pour la santé humaine et l'environnement,
  • un frein pour le développement de nouvelles méthodes de recherche biomédicale basées sur les extraordinaires progrès scientifiques de notre époque,
  • un obstacle à la possibilité d'obtenir des réponses bien plus fiables, complètes, rapides et économiques fournies par les nouvelles technologies réellement pertinentes pour l'homme.
Compte tenu de ce qui précède, nous soussignés, citoyens européens, faisons appel à la Commission européenne afin d'abroger la Directive 2010/63/EU (dite "pour la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques") en présentant une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin définitivement à l'expérimentation animale et à rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l'utilisation de données spécifiques pour l'espèce humaine, au lieu de données issues de l'animal.

Pourquoi STOP VIVISECTION

L'initiative STOP VIVISECTION est née à la suite de nombreuses et vibrantes protestations de citoyens concernant l'approbation de la directive européenne 2010/63/UE (sur "la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques "). Cette directive n'a pas ouvert la voie de l'élimination de toutes les formes de tests sur les animaux telle que requise par les traités européens, en vertu desquels les politiques européennes devraient prendre pleinement en compte les besoins et le bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles. En outre, l'expérimentation animale est un grave danger pour la santé humaine dans la mesure où les tests sur les animaux n'ont pas de valeur prédictive pour l'homme et ralentissent le développement de nouvelles méthodes de recherche biomédicale.
NOUS DEVONS ETRE 1 MILLION! SIGNEZ!
 il ne reste que 28 jours, et il manque 220.000 signatures en Europe, alors diffusez et signez cette initiative pour en finir avec la vivisection en Europe!

c'est à faire en ligne, ici:

 

 

STOP VIVISECTION donne la possibilité aux citoyens d'exprimer leur NON à l'expérimentation animale et d'exiger de l'Union européenne un parcours scientifique avancé, protégeant les droits des êtres humains et des animaux.

Grâce à l'Initiative citoyenne, avec 1 million de signatures, les citoyens européens peuvent prendre part à l'élaboration des politiques de l'Union européenne.

Nous demandons instamment à la Commission européenne d'abroger la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et de présenter à la place une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin à l’expérimentation animale et de rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l’utilisation de données pertinentes pour l’espèce humaine.

 

L'article 13 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union européenne affirme que "l'Union et les États membres tiennent pleinement compte des exigences et du bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles". Cette reconnaissance officielle porte en elle une obligation morale de respecter les droits fondamentaux des animaux lesquels devraient en conséquence être reconnus comme une priorité par l'Union européenne et ses États membres et protégés par un cadre législatif communautaire cohérent. De ce point de vue, l'expérimentation animale (ou vivisection) est sans aucun doute une pratique inacceptable, dans la mesure où elle impose une douleur et une souffrance illimitées à des êtres sensibles et sans défense.

Aux raisons éthiques (partagées par 86% des Européens d'après un sondage de 2006 de la Commission européenne) s'ajoute l'appel de plus en plus pressant de lacommunauté scientifique qui affirme que le "modèle animal", n'ayant pas de portée prédictive pour "l'homme", est sans valeur scientifique; il n'existe d’ailleurs aucune preuve statistique qui démontre son efficacité et sa fiabilité. Compte tenu de tout cela, la pratique de l'expérimentation animale représente:

  • un danger pour la santé humaine et l'environnement,
  • un frein pour le développement de nouvelles méthodes de recherche biomédicale basées sur les extraordinaires progrès scientifiques de notre époque,
  • un obstacle à la possibilité d'obtenir des réponses bien plus fiables, complètes, rapides et économiques fournies par les nouvelles technologies réellement pertinentes pour l'homme.

Compte tenu de ce qui précède, nous soussignés, citoyens européens, faisons appel à la Commission européenne afin d'abroger la Directive 2010/63/EU (dite "pour la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques") en présentant une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin définitivement à l'expérimentation animale et à rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l'utilisation de données spécifiques pour l'espèce humaine, au lieu de données issues de l'animal.

Pourquoi STOP VIVISECTION

L'initiative STOP VIVISECTION est née à la suite de nombreuses et vibrantes protestations de citoyens concernant l'approbation de la directive européenne 2010/63/UE (sur "la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques "). Cette directive n'a pas ouvert la voie de l'élimination de toutes les formes de tests sur les animaux telle que requise par les traités européens, en vertu desquels les politiques européennes devraient prendre pleinement en compte les besoins et le bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles. En outre, l'expérimentation animale est un grave danger pour la santé humaine dans la mesure où les tests sur les animaux n'ont pas de valeur prédictive pour l'homme et ralentissent le développement de nouvelles méthodes de recherche biomédicale.

NOUS DEVONS ETRE 1 MILLION! SIGNEZ!

 

http://www.stopvivisection.eu/fr

 
SOUTENEZ L'INITIATIVE CITOYENNE CONTRE LA VIVISECTION EN EUROPE, VITE!

Voir les commentaires

VICTOIRE! L'ELEVAGE ITALIEN DE BEAGLES DE GREEN HILL POUR L'EXPERIMENTATION FERME DEFINITIVEMENT

19 Août 2013, 16:42pm

Publié par VGBIO

  et plein d'autres bonnes nouvelles d'Italie!

 
belle victoire des militants italiens, qui ont fait pression sur le gouvernement depuis des années, et tout particulièrement suite à leur belle action de libération de petits beagles l'an dernier. Certains avaient été arrêtés pour cela! quel courage!
 
Souvenez vous, c'est ici:
 
suite à cette action d'éclat, l'élevage, qui comptait 2700 chiens (!!!!!!!!!!!!!!!!) avait été provisoirement fermé.
pour rappel, lisez ou relisez ce beau texte poignant d'une ancienne ministre italienne qui a été constater la réalité de l'horreur de l'élevage de greenhill après l'action de libération des activistes
 
La suite est formidable: on apprend début août que les autorités ont finalement accédé aux revendications des militants: cet élevage de la honte et TOUS LES ELEVAGES DU PAYS POUR FOURNIR DES CHIENS, OU DES CHATS POUR L'EXPERIMENTATION SERONT FERMES!
 
Nous qui nous battons, en France, depuis des années pour dénoncer l'élevage de la honte de Mézilles, ça nous fait rêver à des politiciens moins pourris et plus à l'écoute des citoyens!
 
car oui, c'est bien la lutte des militants italiens qui a amené cette avancée importante.
Mais cette fermeture est accompagnée de beaucoup d'autres décisions importantes concernant l'expérimentation animale:
 
le parlement italien a en effet, décidé de restreindre significativement la directive européenne  2010/63/EU concernant la protection des animaux utilisés dans l'expérimentation. Il demande aussi que des méthodes alternatives soient utilisées dans toute la mesure du possible (il accordera chaque année des crédits pour les recherches allant dans ce sens), et que l'on n'utilise pas plusieurs fois les mêmes animaux pour des tests.
Les sanctions appropriées seront mises en place par la loi pour les contrevenants à ces mesures.
 
Les avancées proposées sont nombreuses:
 
-plus aucune utilisation de singes, chiens, chats et espèces en danger
-les expériences douloureuses sans anesthésie sont bannies (hélas, avec une exception: les tests pour les anti douleur)
-une réflexion approfondie sur la réelle nécessité ou non de créer des animaux génétiquement modifiés dans le seul but d'expérimenter sur eux
-l'utilisation des animaux par l'armée pour ses expériences est interdite
-la xénotransplantation est interdite
-l'utilisation d'animaux pour tester les médicaments, l'alcool et le tabac est interdite
-l'utilisation d'animaux pour des dissections dans le système éducatif est interdite, sauf à l'université
-l'élevage de chiens, chats et singes pour l'expérimentation est interdite. C'est ici qu'on apprend que tous ces élevages doivent fermer et que green hill ne sera donc pas réouvert.
-une formation continue régulière sera proposée aux personnels des laboratoires pour les mettre à niveau sur ces mesures.
 
Ces mesures sont une victoire très importante DE NOS AMIS ITALIENS, et un grand pas en avant dans la lutte contre l'expérimentation animale.
 
Mais la guerre n'est pas finie, les lobbies de la recherche au niveau européen sont très puissants, la preuve dans cette directive 2010/63/EU, qui est une vraie honte, car permet de réutiliser des animaux sans fin jusqu'à leur mort, l'utilisation d'espèces en grand danger d'extinction, et autres horreurs.
NOUS DEVONS CONTINUER A NOUS BATTRE AU NIVEAU EUROPEEN!
je vous rappelle donc qu'il faut signer et largement relayer dans tous vos réseaux l'initiative citoyenne européenne contre la vivisection
c'est ici:
et ils ont été reçus au parlement européen:
 
ALLEZ LES AMIS, IL FAUT 1 MILLION DE SIGNATURES POUR EN FINIR AVEC L'EXPERIMENTATION ANIMALE et on n'en est qu'à 548.000, il y a bien 1 million de personnes qui se sentent concernées par ces horreurs dans l'UE! diffusons, relayons, faisons signer, car il ne reste que 72 jours d'après ce que je viens de voir pour les recueillir!
 
et plein d'autres bonnes nouvelles!
 
belle victoire des militants italiens, qui ont fait pression sur le gouvernement depuis des années, et tout particulièrement suite à leur belle action de libération de petits beagles l'an dernier. Certains avaient été arrêtés pour cela! quel courage!
 
Souvenez vous, c'est ici:
http://archedenoelle.over-blog.com/article-italie-militants-emprisonnes-apres-manif-et-liberation-de-30-beagles-104329632.html
suite à cette action d'éclat, l'élevage, qui comptait 2700 chiens (!!!!!!!!!!!!!!!!) avait été provisoirement fermé.
http://archedenoelle.over-blog.com/article-l-enfer-de-green-hill-est-ferme-108631829.html
pour rappel, lisez ou relisez ce beau texte poignant d'une ancienne ministre italienne qui a été constaté la réalité de l'horreur de l'élevage de greenhill après l'action de libération des activistes
http://archedenoelle.over-blog.com/article-experimentation-animale-elevage-de-la-honte-en-italie-95122526.html
 
La suite est formidable: on apprend début août que les autorités ont finalement accédé aux revendications des militants: cet élevage de la honte et TOUS LES ELEVAGES DU PAYS POUR FOURNIR DES CHIENS, DES CHATS ET POUR L'EXPERIMENTATION SERONT FERMES!
 
Nous qui nous battons depuis des années pour dénoncer l'élevage de Mézilles, ça nous fait rêver à des politiciens moins pourris et plus à l'écoute des citoyens!
 
car oui, c'est bien la lutte des militants qui a amené cette avancée importante.
Mais cette fermeture est accompagnée de beaucoup d'autres décisions importantes concernant l'expérimentation animale:
 
le parlement italien a en effet, décidé de restreindre significativement la directive européenne  2010/63/EU concernant la protection des animaux utilisés dans l'expérimentation. Il demande aussi que des méthodes alternatives soient utilisées dans toute la mesure du possible (il accordera chaque année des crédits pour les recherches allant dans ce sens), et que l'on n'utilise pas plusieurs fois les mêmes animaux pour des tests.
Les sanctions appropriées seront mises en place par la loi pour les contrevenants à ces mesures.
 
Les avancées proposées sont nombreuses:
-plus aucune utilisation de singes, chiens, chats et espèces en danger
-les expériences douloureuses sans anesthésie sont bannies (hélas, avec une exception: les tests sur les anti douleur)
-une réflexion approfondie sur la réelle nécessité ou non de créer des animaux génétiquement modifiés dans le seul but d'expérimenter sur eux
-l'utilisation des animaux par l'armée pour ses expériences est interdite
-la xénotransplantation est interdite
-l'utilisation d'animaux pour tester les médicaments, l'alcool et le tabac sont interdits
-l'utilisation d'animaux pour des dissections dans le système éducatif est interdite, sauf à l'université
-l'élevage de chiens, chats et singes pour l'expérimentation est interdite. C'est ici qu'on apprend que tous ces élevages doivent fermer et que green hill ne sera donc pas réouvert.
-une formation continue régulière sera proposée aux personnels des laboratoires pour les mettre à niveau avec ces mesures.
 
Ces mesures sont une victoire très importante et un grand pas en avant dans la lutte contre l'expérimentation animale. Mais la guerre n'est pas finie, les lobbies de la recherche au niveau européen sont très puissants, la preuve dans cette directive 2010/63/EU, qui est une vraie honte, car permet de réutiliser des animaux sans fin jusqu'à leur mort, l'utilisation d'espèces en grand danger d'extinction, et autres horreurs.
NOUS DEVONS CONTINUER A NOUS BATTRE AU NIVEAU EUROPEEN! je vous rappelle donc qu'il faut signer et largement relayer dans tous vos réseaux l'initiative citoyenne européenne contre la vivisection
c'est ici:
http://archedenoelle.over-blog.com/article-initiative-citoyenne-europeenne-contre-la-vivisection-114642129.html
et ils ont été reçus au parlement européen:
http://archedenoelle.over-blog.com/stop-vivisection-accueillie-au-parlement-européen
 
ALLEZ LES AMIS, IL FAUT 1 MILLION DE SIGNATURES POUR EN FINIR AVEC L'EXPERIMENTATION ANIMALE!
 
VICTOIRE! L'ELEVAGE ITALIEN DE BEAGLES DE GREEN HILL POUR L'EXPERIMENTATION FERME DEFINITIVEMENT
VICTOIRE! L'ELEVAGE ITALIEN DE BEAGLES DE GREEN HILL POUR L'EXPERIMENTATION FERME DEFINITIVEMENT

Voir les commentaires

ACTION AIR SOUFFRANCE TOULOUSE 20/7/2013

25 Juillet 2013, 14:51pm

Publié par VGBIO

nous étions très nombreux une fois de plus, comme chaque mois, à réclamer l'arrêt du transport par air france des animaux vers les labos d'expérimentation

regardez la vidéo ici:

https://www.youtube.com/watch?v=wXP2mG40MEI&feature=player_embedded#at=100

ACTION AIR SOUFFRANCE TOULOUSE 20/7/2013

Voir les commentaires

STOP VIVISECTION accueillie au Parlement européen

12 Juillet 2013, 16:50pm

Publié par VGBIO

SIGNEZ VITE SI VOUS NE L'AVEZ PAS FAIT!

Perpignan, le 11 juillet 2013 - L'initiative citoyenne européenne "STOP VIVISECTION" vient d'être présentée au Parlement européen : une étape importante pour la recherche biomédicale et la participation des citoyens européens aux choix fondamentaux pour l'avenir.

L'initiative citoyenne européenne Stop Vivisection vise à demander à la Commission européenne un nouveau texte de loi pour le remplacement définitif de l'expérimentation animale par des méthodes de recherche biomédicale spécifiques à l'espèce humaine.

La présentation de Stop Vivisection le 26 juin dernier au Parlement européen, en présence d'un large public, a ainsi marqué une étape importante pour la promotion de cette campagne.

Parmi les nombreuses interventions de qualité, citons celles

  • des eurodéputés Sonia Alfano (ALDE), présidente de la commission CRIM, Jo Leinen (SD) ancien président de la commission ENVI, Michèle Rivasi (Verts), Carl Schlyter (Verts), et Niccolò Rinaldi (ALDE) [se sont excusés pour engagement de dernière minute : Dan Jørgensen (SD), Michèle Striffler (PPE) et Cristiana Muscardini] ;
  • de représentants de plusieurs associations très impliquées dans le soutien à l’initiative (dont le nombre est en augmentation continue, plus d’une soixantaine aujourd’hui) ;
  • des scientifiques et leurs précieux arguments et témoignages : Gianni Tamino, Claude Reiss, André Ménache et Candida Nastrucci.

L'essayiste américain Jeremy Rifkin avait enregistré une vidéo pour être, lui aussi, présent à cette occasion. Son message est un appel énergique à l'Union européenne pour secouer le vieux paradigme de l'expérimentation animale et suivre l'incitation de la “National Academy of Sciences” des États-Unis à amorcer un changement total dans la recherche biomédicale. Un changement tourné radicalement vers des méthodes modernes, scientifiques, efficaces et prédictives, seules capables de garantir une meilleure protection de la santé humaine.

L’esprit de collaboration et d’alliance entre les participants s’est renforcé au cours de la conférence, ce qui implique que - selon les mots de Javier Moreno de "Igualdad Animal” : “Nous avons construit un enfer pour les animaux qui ne peut pas perdurer. A nous, tous ensemble, d’y mettre un terme."

L'expérimentation animale ne peut plus être acceptée car elle est aussi néfaste aux progrès de la science et de la santé humaine, qu’aux victimes les plus fragiles et sans défense, les créatures avec qui nous partageons la planète, nos "semblables" tels que définis par Jeremy Rifkin dans un élan d'empathie.

Les membres du comité organisateur renouvellent leur appel à un engagement maximum pour la collecte des signatures sur papier et en ligne, notamment via Facebook et Twitter. Nous devons réunir 1.000.000 de signatures au plus tard avant le 1er novembre 2013 et ainsi reléguer la vivisection au rang de vestige du passé.

Des photos de la conférence sont publiées sur le Facebook de Stop Vivisection Europe.

Et continuons sans relâche à faire signer sur le site www.stopvivisection.eu !

Le comité scientifique Antidote Europe marque, en cette occasion, son soutien à cette inititative citoyenne en diffusant le présent communiqué de Stop Vivisection.

STOP VIVISECTION accueillie au Parlement européen

Voir les commentaires

soutenez la proposition d'un cadre législatif visant à l’abolition de l’expérimentation animale dans l’Union européenne.

13 Juin 2013, 15:59pm

Publié par VGBIO

soutenez la proposition d'un cadre législatif visant à l’abolition de l’expérimentation animale dans l’Union européenne.

Proposition d'un cadre législatif visant à l’abolition de l’expérimentation animale dans l’Union européenne.

Principaux objectifs:

Compte tenu des raisons éthiques que l'on peut opposer à l'expérimentation animale, d'une part, et des solides éléments scientifiques qui invalident la prédictivité du "modèle animal" pour l'être humain, d'autre part, nous demandons instamment à la Commission européenne d' abroger la directive 2010/63/ UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et de présenter à la place une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin à l’expérimentation animale et de rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l’utilisation de données pertinentes pour l’espèce humaine.

signez ici:

https://ec.europa.eu/citizens-initiative/ECI-2012-000007/public/index.do?initiativeLang=fr

Voir les commentaires

POUR LA FIN DE TOUTE EXPERIMENTATION SUR LES ANIMAUX

25 Avril 2013, 13:34pm

Publié par VGBIO

POUR LA FIN DE TOUTE EXPERIMENTATION SUR LES ANIMAUX

Monsieur Manuel Barroso, président de la Commission européenne,

Grâce aux instances européennes, depuis le 11 mars 2013, la France – à l’instar des autres pays de l’Union – interdit désormais les produits cosmétiques testés sur les animaux, épargnant ainsi le sacrifice annuel de 240.000 animaux.

Mais la directive 2010/63/UE, qui encadre l’expérimentation animale dans les 27 pays de l’Union, autorise toujours le sacrifice de plus de 12 millions d’animaux par an dans les domaines de la recherche, de l’enseignement, de l’armement, de la pharmacologie, de la toxicologie…

Il est pourtant largement admis que les tests sur les animaux sont éthiquement condamnables, scientifiquement peu fiables et très onéreux. Chaque espèce a des réactions biologiques déterminées par son patrimoine génétique - qui est unique - et une espèce animale ne peut être un modèle pour aucune autre espèce.

Aujourd’hui, de nombreuses avancées scientifiques nous permettent de sortir du modèle animal : biologie cellulaire, toxicogénomique, bio-ingénierie, recherche in vitro, in silico, imagerie médicale…

Pourquoi ce refus du progrès ? Quel est l’intérêt de se tromper sciemment de modèle d’expérimentation ?

Je m’associe à la Fondation 30 millions d'amis pour demander instamment aux instances européennes d’abroger la directive 2010/63/UE et d’adopter une nouvelle directive incitant les États membres à mettre fin définitivement aux tests sur animaux, en promouvant une politique volontariste de recherche, de validation et de mise en œuvre de méthodes substitutives.

SIGNEZ ICI:

http://www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/pour-une-interdiction-definitive-de-lexperimentation-animale-27.html?utm_source=EM-PET-EA&utm_medium=EM&utm_content=PET-EA&utm_campaign=EM-PET

Voir les commentaires

l'importation et la vente de produits cosmétiques testés sur animaux seront bien interdites dans l'UE dès le 11 mars 2013

5 Février 2013, 12:29pm

Publié par VGBIO

La Coalition européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale (ECEAE), a rencontrécette semaine le Commissaire européen en charge de la règlementation sur

les cosmétiques.

 

Il lui a personnellement confirmé que l'importation et la vente de produits cosmétiques testés sur animaux seront bien interdites dans l'UE dès le 11 mars 2013. Cette interdiction était depuis longtemps menacée de report et/ou de nivellement. C’était en tout cas le souhait de l’industrie des produits cosmétiques, mais il est à présent certain que celle-ci n’arrivera pas à ses fins.

 

Depuis 20 ans, la Coalition est en première ligne de cette campagne européenne contre les tests sur animaux à des fins cosmétiques, et cette victoire a de quoi nous rendre très fiers. Ce fut un combat de très longue haleine mais qui en valait donc la peine.

 

 

 

EXCELLENTE NOUVELLE!

Voir les commentaires

Pour l'ajout de la mention "testé sur animaux" ou "non testé sur animaux" sur chaque produit

22 Janvier 2013, 21:38pm

Publié par VGBIO

Chaque jour, des milliers d'animaux subissent des traitements atroces dans des laboratoires afin de tester les produits que nous consommons. Pourtant, dans la plupart des cas, des alternatives à ces tests existent. Ils sont donc inutiles et cruels.

Cependant, nous, consommateurs, ne pouvons pas savoir si les produits que nous achetons ont été testés sur des animaux, car aucune information n'est obligatoire en ce sens.

Nous devons être libres de cautionner ou non les actes de torture sur les animaux ! L'information du consommateur est une priorité, y compris sur la question des méthodes de fabrication des produits. 

Nous demandons donc que la mise sur le marché français des produits soit soumise à l'ajout d'une mention "Testé sur animaux" ou "Non testé sur animaux".

De plus, cette mention doit préciser que le produit n'a été testé sur les animaux ni pour les composants du produit, ni pour le produit fini. En effet beaucoup de disent avoir des produits non testés sur les animaux, mais elles ne parlent que du produit fini et se donnent ainsi bonne conscience et bonne image en trompant le consommateur.

Si cette mention devient obligatoire, beaucoup de consommateurs, actif ou non autour de la Protection Animale, seront ENFIN informés et n’achèteront plus les produits qui ont été testés sur les animaux.

Les pertes économiques engendrées pour certaines marques par l'ajout de cette mention les obligeront à ne plus cautionner ces actes de torture infligés à nos petits protégés.

TOUS ENSEMBLE NOUS POUVONS Y ARRIVER !

Nous avons le droit d’être informés...
Nous pouvons nous exprimer, alors faisons-le !

Pour que cette pétition soit efficace, nous devons être nombreux à la signer ... Alors n'hésitez surtout pas à la partager autour de vous.

https://www.change.org/fr/pétitions/pour-l-ajout-de-la-mention-testé-sur-animaux-ou-non-testé-sur-animaux-sur-chaque-produit?alert_id=gGIfouiRgP_dNApVsqlcU&utm_campaign=16558&utm_medium=email&utm_source=action_alert&utm_source=share_petition&utm_medium=url_share&utm_campaign=url_share_before_sign

Voir les commentaires

INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE CONTRE LA VIVISECTION

22 Janvier 2013, 21:14pm

Publié par VGBIO

STOP VIVISECTION donne la possibilité aux citoyens d'exprimer leur NON à l'expérimentation animale et d'exiger de l'Union européenne un parcours scientifique avancé, protégeant les droits des êtres humains et des animaux.

Grâce à l'Initiative citoyenne, avec 1 million de signatures, les citoyens européens peuvent prendre part à l'élaboration des politiques de l'Union européenne.

Nous demandons instamment à la Commission européenne d'abroger la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et de présenter à la place une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin à l’expérimentation animale et de rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l’utilisation de données pertinentes pour l’espèce humaine.

 

L'article 13 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union européenne affirme que "l'Union et les États membres tiennent pleinement compte des exigences et du bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles". Cette reconnaissance officielle porte en elle une obligation morale de respecter les droits fondamentaux des animaux lesquels devraient en conséquence être reconnus comme une priorité par l'Union européenne et ses États membres et protégés par un cadre législatif communautaire cohérent. De ce point de vue, l'expérimentation animale (ou vivisection) est sans aucun doute une pratique inacceptable, dans la mesure où elle impose une douleur et une souffrance illimitées à des êtres sensibles et sans défense.

Aux raisons éthiques (partagées par 86% des Européens d'après un sondage de 2006 de la Commission européenne) s'ajoute l'appel de plus en plus pressant de lacommunauté scientifique qui affirme que le "modèle animal", n'ayant pas de portée prédictive pour "l'homme", est sans valeur scientifique; il n'existe d’ailleurs aucune preuve statistique qui démontre son efficacité et sa fiabilité. Compte tenu de tout cela, la pratique de l'expérimentation animale représente:

  • un danger pour la santé humaine et l'environnement,
  • un frein pour le développement de nouvelles méthodes de recherche biomédicale basées sur les extraordinaires progrès scientifiques de notre époque,
  • un obstacle à la possibilité d'obtenir des réponses bien plus fiables, complètes, rapides et économiques fournies par les nouvelles technologies réellement pertinentes pour l'homme.

Compte tenu de ce qui précède, nous soussignés, citoyens européens, faisons appel à la Commission européenne afin d'abroger la Directive 2010/63/EU (dite "pour la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques") en présentant une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin définitivement à l'expérimentation animale et à rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l'utilisation de données spécifiques pour l'espèce humaine, au lieu de données issues de l'animal.

Pourquoi STOP VIVISECTION

L'initiative STOP VIVISECTION est née à la suite de nombreuses et vibrantes protestations de citoyens concernant l'approbation de la directive européenne 2010/63/UE (sur "la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques "). Cette directive n'a pas ouvert la voie de l'élimination de toutes les formes de tests sur les animaux telle que requise par les traités européens, en vertu desquels les politiques européennes devraient prendre pleinement en compte les besoins et le bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles. En outre, l'expérimentation animale est un grave danger pour la santé humaine dans la mesure où les tests sur les animaux n'ont pas de valeur prédictive pour l'homme et ralentissent le développement de nouvelles méthodes de recherche biomédicale.

NOUS DEVONS ETRE 1 MILLION! SIGNEZ!

 

http://www.stopvivisection.eu/fr

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>