Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Articles avec #non a l'experimentation animale

MOI, SINGE TORTURE DANS UN LABORATOIRE......

3 Mai 2010, 18:21pm

Publié par VGBIO

Dites non la vivisection..........et n'achetez plus de produits testés sur les animaux ...


les réflexions d'un singe dans un laboratoire de vivisection 

 

Britchesbaby

 

 

BONJOUR,

 

ON NE SE CONNAÎT PAS, ON NE S'EST JAMAIS VUS. JE SAIS QUE TU ES TRÈS OCCUPÉ(E) ET QUE TU AS ÉNORMÉMENT DE CHOSES À FAIRE, MAIS J'AIMERAIS QUE TU M'ACCORDES QUELQUES INSTANTS, J'AI DES CHOSES À TE RACONTER.

 

ON M'A ENLEVÉ À MA MÈRE PEU DE TEMPS APRÈS MA NAISSANCE. DES «PSYCHOLOGUES» M'ONT ENFERMÉ DANS UN «PUITS DU DÉSESPOIR»: UN HAUT ET ÉTROIT CYLINDRE DE MÉTAL DANS LEQUEL ILS M'ONT LAISSÉ PENDANT 45 JOURS, JE SUIS RESTÉ PRIS LÀ, TOUT SEUL, RECROQUEVILLÉ, LES BRAS AUTOUR DE MON PETIT CORPS... LES PSYCHOLOGUES VOULAIENT EN ARRIVER À CERTAINES CONCLUSIONS SUR L'IMPUISSANCE ET LE DÉSESPOIR QUI CARACTÉRISENT LA DÉPRESSION HUMAINE.

ON M'A ENFERMÉ AVEC UNE FAUSSE MAMAN ( MÈRE DE SUBSTITUTION ) QUE JE PRENAIS QUAND MÊME DANS MES BRAS, POUR ME SENTIR MOINS SEUL... MAIS, DE TEMPS EN TEMPS, SANS PRÉVENIR, MA FAUSSE MAMAN ME LANCAIT DES PIQUANTS ( CHOCS ÉLECTRIQUES)... ALORS, JE M'ÉLOIGNAIS POUR ME PROTÉGER EN PLEURANT... ET J'ATTENDAIS DANS MON COIN QUE LES PICS DISPARAISSENT AVANT DE REVENIR ME BLOTTIR DANS SES BRAS... LES PSYCHOLOGUES ONT VOULU TIRER DES CONCLUSIONS SUR LE COMPORTEMENT D'UN ENFANT EN SITUATION DE REJET MATERNEL.

 

 

BIEN SÛR, JE SAIS QUE PLEIN DE GENS SUR LA TERRE VIVENT DE GRANDES SOUFFRANCES, PAR EXEMPLE, DES ENFANTS SONT SÉPARÉS DE LEUR MAMAN, DES FEMMES SONT BATTUES, DES GRANDS-PARENTS SONT ABANDONNÉS, DES GENS SONT VICTIMES DE LA GUERRE ! ET CE QUE JE VEUX TE DIRE N'ENLÈVE RIEN À LEURS MALHEURS.

MAIS ÇA ME FAIT DU BIEN DE TE PARLER DE MOI, ON M'A FAIT COURIR LONGTEMPS DANS UNE ROUE, COMME CELLE POUR LES PETITS HAMSTERS, TU SAIS, JE DEVAIS APPRENDRE À COURIR À UNE CERTAINE VITESSE ET PAS MOINS VITE, SI J'ALLAIS PAS ASSEZ VITE, ON M'ADMINISTRAIT DES CHOCS ÉLECTRIQUES. EN PLUS, ON M'A ADMINISTRÉ DES PRODUITS TOXIQUES ET DES DOSES DE RAYONNEMENT RADIOACTIF, J'AI EU TRÈS MAL AU COEUR. J'AI FINI PAR VOMIR. ALORS J'AI ARRÊTÉ DE COURIR... ILS ME DONNAIENT DES CHOCS ÉLECTRIQUES PLUS FORTS... ALORS, JE RECOMMENÇAIS À COURIR DANS MON VOMI... TANT ET AUSSI LONGTEMPS QUE J'AI PU... TOUT ÇA POUR QUE LES «SCIENTIFIQUES» PUISSENT TIRER DES CONCLUSIONS SUR LES EFFETS DE RADIATIONS SUR LA CAPACITÉ AU TRAVAIL.

ON M'A MIS UNE BOÎTE DE MÉTAL SUR LA TÊTE, ON A FRAPPÉ DESSUS À COUPS DE MARTEAU POUR ME CAUSER DES TRAUMATISMES CRÂNIENS ET EXAMINER L'ÉTAT DE MES RÉFLEXES APRÈS CETTE TORTURE. D'AUTRES COUPS DE MARTEAU ÉTAIENT NÉCESSAIRES POUR M'ENLEVER CET ENFER DE MÉTAL. LES «CHERCHEURS» VOULAIENT AINSI SAVOIR DANS QUEL ÉTAT SERAIENT LES RÉFLEXES D'ÊTRES HUMAINS APRÈS AVOIR SUBI UN TRAUMATISME CRÂNIEN !

 

 

BEAUCOUP DE MEMBRES DE NOTRE FAMILLE SONT AINSI MASSACRÉS INUTILEMENT ET AVEC CRUAUTÉ. TOUT CELA, DANS L'INDIFFÉRENCE LA PLUS TOTALE. LÀ, JE VOULAIS JUSTE TE LE DIRE... POUR QUE TU SACHES... POUR QUE CES MARTYRS CESSENT UN JOUR... UN PEU GRÂCE À TOI !

ÇA M'A FAIT DU BIEN DE TE RACONTER MA MISÈRE ET CELLE DE TANT ET TANT D'AUTRES PETITS SINGES. JE POURRAIS CONTINUER À TE RACONTER LES TORTURES QUI NOUS SONT INFLIGÉES... LA LISTE EST LONGUE... HEUREUSEMENT CERTAINS D'ENTRE NOUS ONT LA CHANCE DE VIVRE EN PAIX DANS LA NATURE, AVEC LEUR FAMILLE. IL PARAÎT QUE C'EST TRÈS BEAU LA NATURE, JE SUIS CONTENT POUR EUX.

JE GARDE QUAND MÊME UN BON MORAL POUR L'AVENIR... CAR CES MOTS SONT AU CREUX DE TES MAINS, AU CREUX DE TON COEUR... ET IL N'Y A PAS DE PLACE MEILLEURE POUR MOI, PETIT SINGE DE LABORATOIRE! MERCI DE M'AVOIR LU JUSQU'AU BOUT!

 


Voir les commentaires

ALIMENTS POUR ANIMAUX FAMILIERS : NON À L’EXPERIMENTATION ANIMALE

3 Mai 2010, 15:25pm

Publié par VGBIO

ALIMENTS POUR ANIMAUX FAMILIERS : NON À L’EXPERIMENTATION ANIMALE


One Voice est la première association de défense animale en France à dénoncer le scandale des expérimentations menées pour le compte de l'industrie alimentaire.

Les objectifs de notre campagne :
• Exiger le recours à des méthodes de tests substitutives déjà existantes et ayant fait leurs preuves,
• Élargir l'application du label « sans cruauté » que nous avons créé (déjà utilisé pour les produits cosmétiques) aux aliments pour animaux avec un contrôle indépendant des marques,
• Inciter les associations de protection animale disposant de refuges de ne plus se fournir auprès de marques dont les procédés de fabrication ne sont pas éthiques.

signez ici:
http://www.one-voice.fr/fr/petition/aliments-pour-animaux-familiers...

Voir les commentaires

TRISTE FIN D'UN BEAGLE DE MÉZILLES

2 Mai 2010, 13:47pm

Publié par VGBIO

un texte très triste! ce que vit un petit beagle torturé par des expérimentateurs! ce texte va vous tirer des larmes!

SIGNEZ LA PÉTITION CONTRE MÉZILLES!

Bonjour vous tous...moi je n’ai pas de nom, difficile donc de me présenter et pourtant je peux expliquer qui je suis ; je suis un chien, un petit Beagle comme le disait maman. Au moment où je vous parle, je suis dans une toute petite cage, je sais que je vais mourir. J’ai tellement mal ! J’entends des cris ; des cris très proches et je sens une odeur, toujours la même.Je ne sais pas si vous allez avoir envie de lire mon histoire, moi ça me fait du bien de vous parler ; ça me fait oublier un peu les douleurs que j’éprouve et surtout je n’ai jamais pu me confier à quelqu’un dans ma vie. Je n’ai jamais eu d’amis, vous êtes mes amis maintenant.Je suis née il y a quelques mois, dans une toute petite cage. Ma maman elle était gentille mais elle ne pouvait pas jouer avec nous, elle était trop fatiguée a cause de faire des bébés comme moi toute l’année. Nous nous la comprenions, ce n’était pas grave nous jouions ensemble, mais ça n’a pas duré. C’est à l’âge de 6 semaines qu’un homme est venu nous chercher, qu’on nous a séparé. J’avais vu des hommes, ils venaient nous nourrir, mais jamais ils ne nous touchaient, non ça jamais ! Pourtant nous leur faisions la fête nous, oui, toujours…Ils nous ont pris par la peau du dos et nous ont jeté dans une caisse, je n’ai pas pu dire au revoir à ma maman, ni à mes frères et sœurs. Je ne les ai jamais revu.Je me suis retrouvée dans une autre petite cage, celle où je me trouve toujours, il y avait plein de bruits bizarres; comme des sanglots sourds et des gémissements. Il y avait aussi cette drôle d’odeur que je ne pouvais définir !Je ne suis plus un chien ici, je l’ai bien compris. Je suis du matériel, juste du matériel. A la place d’un nom, je porte un numéro.Rapidement après mon arrivée, on est venu me chercher sans un regard, sans un geste. On m’a juste fait des injections et j’ai éprouvé une douleur hallucinante ; jamais je n’aurais cru qu’on pouvait avoir si mal. Ils veulent sans doute me soigner, mais me soigner de quoi ? Je n’ai que 6 semaines et pourtant je souffre tant !J’entends toujours des cris, des gémissements mais ils sont tellement proches maintenant.Parfois quand ils venaient me chercher ils riaient ensemble, ils avaient l’air heureux et moi je ne sais pas ce que c’est que d’être heureux, vous voulez bien m’expliquer?Je me tortille dans ma cage pour essayer d’atténuer la douleur, elle devient trop forte. Je me suis traînée dans un autre coin. Je vois ma peau qui craque et ma chair est à nu ; mon ventre et tout mon corps me brûlent, je vomis depuis deux jours déjà et pourtant je n’ai plus rien dans l’estomac, alors je vomis tout rouge.J’entends toujours ces gémissements, certains sont lointains mais d’autres tellement proches. J’ai envie d’être au calme, de ne plus rien entendre. Je pense à ma maman, comment va t-elle ? Est-ce que sa fatigue était due à la même souffrance ? Est-ce que moi aussi je vais avoir des petits ?Maintenant je ne peux plus croire au bonheur, je ne le connais pas…Ils viennent, je les entends. Je vais essayer comme à chaque fois de leur échapper, j’ai encore plus peur maintenant car je sais qu’ils ne veulent pas me soigner, je le sais car je n’avais pas mal avant qu’ils ne viennent.J’urine sous moi à chaque fois que j’entends leur pas, pourquoi les hommes sont t-ils si méchants ?Je n’ai que 2 mois et demi et pourtant j’ai tellement peur, et pourtant j’ai tellement mal. Il y a toujours ces cris et toujours cette odeur…Comme toutes les heures depuis deux jours, le même homme s’arrête devant ma cage et note sur un papier, il a l’air satisfait; c’est le même qui souriait il y a deux jours quand ils m’ont forcé à avaler du liquide.Ma cage est très sale, depuis deux jours, on ne m’a plus approché, ils viennent juste me regarder souffrir.Ca y est, cette fois je les entends venir à moi mais bizarrement je n’ai plus mal ; les gémissements lointains sont toujours là, mais les plus proches ont disparu ; ils me soulèvent. Je ne bouge plus et pourtant je vois tout, tout ce que je n’avais pas vu auparavant ; les dizaines d’autres chiens comme moi, tous aussi terrorisés.Je traverse avec eux cet endroit, ils vont m’ouvrir le ventre maintenant, je ne sens plus rien. Ils peuvent me faire ce qu’ils veulent, je n’ai plus mal. Je serais plus forte qu’eux ne le seront jamais, plus forte et je n’aurais jamais leur cruauté.Je viens de comprendre que les cris que j’entendais et l’odeur insoutenable que je sentais c’étaient les miens.JE ME VIDE DE MON SANG tout me brûle à l’intérieur J’étais déjà morte avant qu’ils commencent, j’étais condamnée avant ma naissance.Ma vie, elle a commencé comme ça, dans une toute petite cage et elle a fini de la même façon, sans amour, sans un regard.Je suis heureux maintenant, je sais ce qu’est le bonheur, c’est juste de ne pas avoir mal. Mais ce que je ne comprends pas c’est pourquoi moi ? Pourquoi m’ont t-il fait tout cela ? Qu’est-ce que j'ai bien pu leur faire ?Je ne le saurais jamais, ça je l'ai compris. Mais au fond de moi, je ne leur en veux pas. Maintenant je sais ce que j’étais, j’étais un chien, un chien de labo.

A cause de ces « éleveurs pour laboratoires » des millliers de petits cœurs meurent comme cela dans la totale indifférence chaque jour...

Ce beagle était né à Mézilles, très probablement!
Pour protester contre cet élevage connu malheureusement!!!!!écrire ou téléphoner au maire de mezillesMairie de Mézilles. 9 Grande Rue. 89130. Mézilles
Tél : 03-86-45-41-44Fax : 03 86 45 49 27

Voir les commentaires

LE GRAAL, INFOS....

2 Mai 2010, 12:57pm

Publié par VGBIO



Il y a 4 ans, le GRAAL lançait sa démarche et réhabilitait la petite Schnauzer « THIA » issue du centre expérimental de thérapie génique (Nantes). Depuis, le GRAAL prend régulièrement des nouvelles de THIA et, à chaque appel, nous sommes heureux de constater qu’elle profite pleinement de sa nouvelle vie, gambadant dans les prés ou en pleine montagne et faisant le bonheur de ses adoptants. Que de progrès ! À sa sortie, THIA ne savait pas grand-chose de la « vraie vie » : elle ne savait ni descendre ni monter un escalier, ne connaissait pas la lumière du jour, n’était pas propre, ne se promenait pas en laisse, n’avait aucun rappel et se frottait le museau contre le sol avant d’entamer sa gamelle. Nos chances de succès au début de l’initiative étaient limitées au regard de nombreux scientifiques.
Convaincu de la nécessité de son action, de sa grande valeur éthique et symbolique, de sa faisabilité opérationnelle, de l’extraordinaire faculté de résilience des animaux (capacité à oublier et à se reconstruire malgré un passé difficile), le GRAAL a tenu son cap et a multiplié ses contacts auprès des laboratoires, institutions et syndicats professionnels, écoles vétérinaires, comités d’éthique, éleveurs d’animaux de laboratoire, ministères, éthologues et comportementalistes.
Sans démagogie aucune et en toute sincérité, le GRAAL tient à saluer celles et ceux qui, dans leur milieu et avec leurs moyens, ont rendu cette action possible. Vous trouverez dans ce bulletin la liste des scientifiques avant-gardistes qui soit travaillent avec nous aujourd’hui soit nous apportent leurs conseils et leur écoute bienveillante.
Notre démarche, outre les vies épargnées, permet à de nombreux scientifiques de porter « un autre regard » sur les animaux de laboratoire, qui d’objets deviennent sujets de réflexion et de considération
La considération croissante accordée aux valeurs éthiques (la France compte 22 comités d’éthique publics et autant de comités que de laboratoires privés) nous a beaucoup aidés. Fin janvier, le GRAAL a reçu l’assurance, par la voix de son Président, le Professeur Laurent André PARODI, que son projet serait examiné lors de la prochaine séance du Comité National d’Ethique sur l’expérimentation animale.
Cette reconnaissance s’explique en partie par le fait que le GRAAL ne « triche » pas avec ses partenaires, quels qu’ils soient, représentants de l’administration, scientifiques, médias ou associations. Notre langage est toujours le même, sans parti pris, sans non-dit, sans violence et toujours sur une base constructive et professionnelle. Cela nous a permis d’être reçus en janvier 2009 par le responsable des contrôles biologiques de SANOFI Lyon, à être entendus lors d’une séance interdisciplinaire à l’Académie de Médecine le 29 octobre 2008, à être entendus par les responsables de l’expérimentation animale du CNRS, … Notre projet fait actuellement l’objet d’une instruction à l’INRA, à la demande de sa Directrice, Madame Marion GUILLOU.
Les choses « bougent », la pression sociale de ces dernières années a largement permis aux unités de recherche de prendre conscience que les animaux n’étaient pas de simples instruments de paillasse de laboratoire et que le moins qui leur était dû était de leur garantir la vie sauve lorsque cela était envisageable.
La réhabilitation peut être un vecteur de réconciliation entre la Recherche et les citoyens. Car si les Français fondent de grands espoirs sur la recherche, ils sont également très attachés aux animaux, qu’ils considèrent comme des membres à part entière de leur famille (sondage IPSOS). Une large reconnaissance du principe de réhabilitation permettrait de réconcilier, en partie, ces intérêts contradictoires. Plusieurs débats et consultations publiques récentes tendent à prouver que le « train » est désormais en marche …
Citons la consultation de la Commission européenne lancée le 16 juin 2006auprès du public visant à connaître le point de vue des citoyens et des experts sur la manière de mieux traiter les animaux de laboratoire. La législation existante doit en effet être actualisée afin d’améliorer le bien-être des animaux d’expérience et d’assurer des conditions uniformes dans l’ensemble de l’Union Européenne pour les établissements qui pratiquent l’expérimentation animale.
Citons également le débat européen lancé en 2007 portant sur l’interdiction d’utiliser les primates pour l’expérimentation animale et le Règlement auquel il a récemment abouti. Citons enfin les rencontres « Animal et Société » organisées par le Ministère de l’Agriculture en 2008 et qui ont notamment abordé le sujet de la réinsertion des animaux de laboratoire dans la vie civile.
Ayant servi la science par millions (par milliards ?), depuis la nuit des temps, ayant constitué de véritables « Arches de Noé » et « Bestiaires vivants » au profit de la science qui les a observés, manipulés et disséqués (en témoignent les expériences de Galien, William Harvey, …), ayant été prélevés pour certains d’entre eux dans leurs milieux d’origine, il ne serait que juste et équitable de penser à offrir aujourd’hui une retraite aux animaux de laboratoire qui ont donné leurs vies pour une cause qui n’est pas la leur. Ces animaux sont curieusement les grands oubliés de l’histoire officielle de la médecine. Sentiment de culpabilité ? Volonté de ne pas officialiser une pratique qui fait débat ? Loin de n’être que des assemblages de cellules et d’organes, les animaux de laboratoire sont avant tout des êtres vivants. Sous réserve de certaines conditions, un animal qui entre aujourd’hui dans un protocole expérimental doit pouvoir en sortir vivant.
La démarche du GRAAL permet de remplacer l’euthanasie systématique par une possibilité de seconde vie lorsque les protocoles n’ont pas été invasifs et n’ont pas laissé les animaux en état de souffrance durable ou irrémédiable. Si les textes législatifs ou réglementaires n’ont pas explicitement prévu la sortie de protocole des animaux à des fins d’adoption ou de réinsertion sociale, ils n’ont pas, à contrario, interdit cette possibilité. Vous trouverez dans ce bulletin un argumentaire juridique qui montre bien la volonté du législateur d’éviter tout sacrifice inutile en vies animales.
En reconnaissant notamment la légitimité de la réhabilitation des animaux de laboratoire,la proposition de Directive du Parlement Européen et du Conseil relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques (Bruxelles, 5.11.08, COM 543 final) reconnaît la démarche du GRAAL. Nous reproduisons ci-après l’article 24 de cette proposition.
« Au terme de la procédure (NDLR : au terme du protocole expérimental), il convient de prendre la décision la plus appropriée quant au sort de l’animal, en fonction de son bien être et des risques potentiels pour l’environnement. Il y a lieu de sacrifier au moyen d’une méthode humaine les animaux dont le bien être serait compromis. Dans certains cas, il convient de mettre en liberté les animaux ou d’autoriser le placement des animaux comme les chiens et les chats dans des ménages, car l’opinion publique se préoccupe grandement de leur sort. Si des établissements prévoient de placer des animaux, il est essentiel que des dispositions soient prises pour les socialiser afin d’assurer le succès de leur placement, d’éviter aux animaux une détresse inutile et de garantir la sécurité publique ».
La proposition de Directive s’inscrit dans la stratégie générale de la Commission sur l’expérimentation animale qui prévoit notamment d’encourager davantage le développement, la validation, l’acceptation et l’application de méthodes alternatives et fournit une base solide pour l’application intégrale du principe des trois R (« Replacement, Reduction and Refinement ») dans les expérimentations animales. Après les 3 “R” de Russel et Burch en 1959, le GRAAL demande en 2009, aux autorités nationales et européennes, l’officialisation du 4ème “R” représentant la réhabilitation des animaux d’expérience.

Voir les commentaires

le WWF soutient l'expérimentation animale

2 Mai 2010, 12:25pm

Publié par VGBIO

......en plus de la chasse au phoque, et c'est l'une des raisons qui nous a valu à beaucoup qui sont ici, d'être bannis, quand on a osé leur demander des comptes sur cette position infâme.

Ici, on peut librement mettre le lien, pour que vous vous fassiez une idée vous même de l'ampleur de la tromperie de cette pseudo association écologiste. C'est en anglais, mais beaucoup le comprennent je pense:


il y a un jeu de mot sur WWF, car wicked veut dire mauvais, méchant, en anglais....

Voir les commentaires

LA TOXICOGÉNOMIQUE, MÉTHODE ALTERNATIVE À L'EXPÉRIMENTATION ANIMALE!

2 Mai 2010, 12:19pm

Publié par VGBIO

C'est très scientifique et un peu ardu, mais vous pouvez parcourir pour avoir des arguments sur cette méthode substitutive.
http://www.one-voice.fr/sites/default/files/La_toxicogenomique_une_evaluation_des_risques_toxiques_fiable_pour_l_homme.pdf

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8