Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Articles avec #non a la chasse et la peche

Après les bouquetins, le juge laisse prélever 6 loups en Savoie !

22 Octobre 2015, 18:10pm

Publié par VGBIO

C'est un acharnement fou et désordonné contre la vie sauvage auquel nous assistons actuellement en France!

A l'approche des élections régionales, le P"S" s'affole et râtisse tous azimuths: lobbies divers, dont ceux des chasseurs et éleveurs.
Après un lamentable article dans le "chasseur français", où il loue les chasseurs, et assure qu'il va favoriser les tirs de loups, Hollande donne l'exemple aux juges, qui le suivent!

allez, tuez, tuez tuez, chasseurs.........jusqu'à faire de la France un payx désert de biodiversité!

 

Ci-dessous un communiqué des associations qui avait fait le référé............rejeté, par une justice sensible à la politique des oligarques!

 

Ce mercredi 21 octobre 2015, le Tribunal Administratif de Grenoble a rejeté nos référés contre le tir de 6 loups en Savoie : le Préfet peut, s’il le souhaite, poursuivre l’abattage de 4 loups après les 2 déjà tués le week-end dernier. Nous ne laisserons pas ces abattages injustifiés se poursuivre sans réagir.

Le juge des référés du Tribunal Administratif de Grenoble a donc rejeté la requête engagée en urgence par nos associations contre l’arrêté du Préfet de la Savoie du 10 septembre 2015. Rappelons que cet arrêté fait suite à une action violente d’éleveurs ayant séquestré le Président, le Directeur et un agent du Parc National de la Vanoise. Ce texte autorise le prélèvement de six loups dans les zones de Belledonne, Thabor et Maurienne pour une durée de six mois. Deux loups ont déjà été abattus ce week-end en Maurienne.

Le nombre de destructions autorisées n'est en effet pas proportionné aux dégâts observés qui plus est, sont en régression par rapport à l’année dernière. Nos associations avaient demandé la suspension en urgence de cette décision qu’elles jugent infondée, car :

  • Ordonner l’abattage de six loups, alors que les dégâts observés sont en régression sur certaines zones par rapport à l’année dernière, est disproportionné.
  • Ordonner l’abattage de six loups pendant l’hiver, alors qu’aucun troupeau n’est présent en estive, est injustifiable et illégal.
  • Ordonner l’abattage de six loups, alors que leur population est déjà en régression à la sortie de l’hiver 2015 met en péril leur implantation locale, et est illégal.
  • Ordonner l’abattage de six loups, alors que les troupeaux continuent d’être insuffisamment protégés, est inefficace et illégal.
  • Ordonner l’abattage de six loups en réponse à la séquestration d’agents d’un Parc National, est inacceptable et illégal.

Le loup est une espèce protégée. La France ne peut déroger à cette protection qu’à la triple condition de l’existence de dommages importants à l’élevage, de l'absence d'autre solution satisfaisante, du maintien, dans un état de conservation favorable, des populations de l’espèce dans son aire de répartition naturelle.

Nos associations ne baissent pas les bras et vont se pourvoir en cassation devant le Conseil d'État.

Après les bouquetins, le juge laisse prélever 6 loups en Savoie !

Voir les commentaires

UN JEUNE HOMME DE 20 ANS TUE PAR UN CHASSEUR

14 Octobre 2015, 16:56pm

Publié par VGBIO

Randonner pendant la période de chasse va devenir impossible bientôt, sous peine de vous coûter la vie!

Car avec les chasseurs, on peut prendre une balle et en mourir. C’est ce qui est arrivé samedi dernier dans le massif de Belledonne à un jeune homme de vingt ans, originaire de Nîmes et étudiant à l’Institut de géographie alpine de Grenoble, qui a eu le malheur de se trouver sur le chemin d’une balle tirée par un chasseur qui l’aurait pris pour un chevreuil.

ça devient INTOLERABLE! ces malades qui se promènent en liberté avec des armes et tuent tout ce qui bouge!

NON A LA CHASSE!

Les associations iséroises Frapna et LPO (Ligue de protection des oiseaux) dénoncent l'encadrement législatif de la chasse : « L'aptitude technique du chasseur n'est jamais contrôlée, le permis de chasse une fois délivré est valable à vie. Aucune formation continue ou évaluation ponctuelle n'est obligatoire. La consommation d'alcool n'est toujours pas interdite et les agents de l'O.N.C.F.S (ndlr : Office nationale de la chasse et de la faune sauvage) ne peuvent pas pratiquer de contrôle d'alcoolémie ». Elles considèrent que l'accident de Freydières « est le résultat d'une politique de laisser-aller irresponsable ».

UN JEUNE HOMME DE 20 ANS TUE PAR UN CHASSEUR

Voir les commentaires

Contre les mensonges du préfet, agissez pour les bouquetins du Bargy !

14 Octobre 2015, 16:43pm

Publié par VGBIO

COMMUNIQUE DE L'ASPAS:

Le préfet de la Haute-Savoie a ordonné l’abattage de plus de 200 bouquetins sur le Bargy cet automne. Cette décision a été contestée par les associations de protection de la nature devant la justice, l’audience se tiendra le 19 octobre prochain. Malgré des opérations d’abattage intervenues le 8 octobre, il semble que les futures opérations soient suspendues jusqu’à la date du référé. Les bouquetins du Bargy ont donc un court moment de répit qu’il faut mettre à profit. Il convient plus que jamais de rester prudent et de maintenir voire renforcer la pression :


Pourquoi agir

Parce qu'on ne peut pas faire confiance au Préfet de Haute-Savoie. Son objectif est d'éliminer tous les bouquetins du massif du Bargy. Il procède par étapes. Si quelques-uns échappent au massacre en se réfugiant dans d'autres massifs -comme les Aravis où un bouquetin marqué dans le Bargy a été récemment photographié par une randonneuse- il est capable de vouloir "nettoyer" toutes les Alpes. Et la persécution des renards accusés de véhiculer la rage… ça ne vous rappelle rien ?

Parce ce que ce Préfet n’écoute pas les experts : comme il refusait de demander une étude sérieuse à l'Anses, nos associations ont dû le faire à sa place. Comme les conclusions de l'étude ne vont pas dans son sens, il s'assoit dessus en retenant un scénario pourtant critiqué comme inefficace et plus risqué par les experts. Il a publié son dernier arrêté d’abattage en visant l’avis du CNPN avant même que celui-ci… n’émette son avis daté du lendemain !

Parce que ce Préfet a déjà menti à plusieurs reprises :
- Menti pour obtenir un avis favorable du Conseil national de protection de la nature lorsqu'il a affirmé qu'il ne ferait tuer que les bouquetins malades en 2013. La confiance des experts a été trompée puisque tous les bouquetins ont été tués sans vérification de contamination.
- Menti lorsqu'il a encore récemment expliqué à la presse qu'il n'y avait pas de risque de dispersion des bouquetins qui auraient échappé au massacre.
- Menti en affirmant que 75 bouquetins réputés sains, marqués, constitueront le noyau sain de demain : ils ont été relâchés dans un milieu contaminé !
- Menti en affirmant que les bouquetins seront réintroduits : aucun budget n’est prévu. En Chartreuse le coût de l’introduction de 30 animaux approche les 400.000 €.
- Menti lorsqu'il a indiqué dans un communiqué de presse qu'un "activiste avait fourni des renseignements précieux..." Dans les faits, cet observateur fait partie des observateurs pacifiques, interpelés, menottés et dont le sac a été fouillé.
- Menti en faisant croire à des risques élevés pour les populations et la filière agricole, quand l'ANSES les qualifie de quasi nuls.

Parce que ce Préfet n’attend même pas les décisions de justice : connaissant la date de l'audience de l'examen de la demande de référé suspensif par le tribunal administratif, le 19 octobre, il a quand même ordonné les tirs seulement 10 jours avant.

Parce que, dans l'immédiat, le tribunal administratif peut, au mieux, suspendre la décision, mais ne va pas l'annuler : le Tribunal administratif saisi par nos associations va seulement se prononcer, au regard de l’urgence, sur la suspension de l’arrêté litigieux attendant le jugement au fond qui décidera s’il doit être ou non annulé.

Simple coïncidence ou pas, on rappellera enfin que Georges-François Leclerc était Directeur de Cabinet de la Ministre Roselyne Bachelot lors du scandale de l'achat en juillet 2009 de 94 millions de vaccins contre le risque de pandémie de grippe A qui a nécessité le remboursement de 48 millions aux laboratoires.

Quel que soit le résultat du référé le 19 octobre, il convient sans plus tarder de dénoncer la gestion calamiteuse de ce dossier. Dès l'origine, le Préfet avait décidé d'une méthode radicale, jamais démentie par les ministres en charge de l'écologie et de l'agriculture.

Le Préfet met en avant l'image de la France ? Mais c'est lui qui est en train de ternir l'image de la France en dédaignant l'avis de la communauté scientifique !

Comment agir

Témoignez votre indignation ! Pour faire cesser ce massacre inutile :

- interpellez la préfecture 74 via son site : ICI
- écrivez directement au Préfet de Haute-Savoie :
pref-secretaire-prefet@haute-savoie.gouv.fr
- envoyez copie de votre message à la Ministre en charge de l'Écologie :
segolene.royal@developpement-durable.gouv.fr

Merci pour les bouquetins !

 

Contre les mensonges du préfet, agissez pour les bouquetins du Bargy !

Voir les commentaires

IL FAUT SAUVER LES ANIMAUX DE MARINELAND

12 Octobre 2015, 19:27pm

Publié par VGBIO

UNE ACTION DE PETA FRANCE:

Alors que beaucoup d'animaux marins et terrestres ont péri après l'inondation du parc-prison de Marineland, les survivants se trouvent actuellement en danger de mort, notamment parce que les bassins sont boueux et que le système de filtration et d'oxygénation est en panne.

Enfermés à vie, privés de tout ce qui est naturel et important pour eux, contraints pour certains de réaliser des tours, les animaux captifs de Marineland vivent l'enfer chaque minute, chaque heure, chaque jour, jusqu'à leur mort.

La direction doit prendre la seule décision respectueuse des animaux qui s'impose : les libérer dans des sanctuaires adaptés et s'engager à ne plus utiliser ni enfermer d'animaux. Contactez simplement le PDG de Parques Reunidos (qui possède Marineland) et le directeur de Marineland en cliquant ici.

Merci de ce que vous faites pour les animaux.

Bien à vous,

Isabelle Goetz
PETA France

IL FAUT SAUVER LES ANIMAUX DE MARINELAND

Voir les commentaires

Hélicoptères, tireurs d'élites... Apocalypse now sur le massif du Bargy !

12 Octobre 2015, 18:44pm

Publié par VGBIO

Un massacre de faune sauvage, comme Royal aime tant! elle vient de l'autoriser, via son préfet, sous la coupe des lobbies de l'élevage. Ils avaient déjà abattu 200 bouquetins, soient presque la moitié de ceux présents dans le massif du Bargy, ils finissent le boulot! Tout ça à cause du lobby des fabricants de reblochon!

JE VOUS APPELLE A BOYCOTTER CE REBLOCHON SANGLANT! et à dire votre écoeurement sur le site de la ministre de "l'écologie" (ce titre est une vraie mascarade!)

lire tous les détails de cette lamentable affaire sur cet excellent blog:

http://lebruitduvent.overblog.com/2014/05/le-massacre-des-bouquetins-du-bargy-en-8-points-cles.html

lisez ici le communiqué de l'ASPAS expliquant le massacre:


"Nos associations le redoutaient, le Préfet de Haute-Savoie l'a fait : contre toute attente il a déclenché ce jeudi 8 octobre 2015 une opération massive d'abattage de 200 à 300 bouquetins dont les cabris nés dans l'année. Couvert, semble-t-il, par les décisions de la ministre officiellement en charge de l'écologie, et par le ministre de l'agriculture, l'abattage indiscriminé du seigneur des Alpes, officiellement protégé par les conventions internationales ratifiées par la France, a commencé. Sombre jour pour l'écologie en France.

Nos associations en appellent en urgence au Président de la République pour qu'il ordonne l'arrêt immédiat de ce massacre injustifié.

Cédant à la pression d'une partie du monde rural, sous prétexte de présence de brucellose sur une partie des bouquetins (d'ailleurs introduite par l'élevage domestique), le Préfet de Haute-Savoie s'acharne à vouloir éradiquer la quasi-totalité de la population présente sur le Massif du Bargy. Il a déjà procédé à des opérations massives d'abattage, avec les résultats inverses, à savoir la dissémination de la maladie notamment sur les plus jeunes animaux.

Dès cette nuit et pour plusieurs jours semble-t-il, les gendarmes ont bouclé le massif du Bargy, empêchant tout accès. Les tireurs sont acheminés par hélicoptère. Hier, des dizaines de bouquetins ont été tués par balle. On ne saura jamais combien d'entre eux étaient indemnes de maladie !

Pourtant toutes les études et tous les avis sont convergents, du rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) à l'avis du Conseil scientifique de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) chargé en l'occurrence de cette basse besogne, de l'avis du Conseil national de protection de la nature (CNPN) à celui des différents vétérinaires et spécialistes du bouquetin. Non seulement l'abattage de la totalité des bouquetins est illusoire, mais le risque est grand d'une dissémination à d'autres massifs par la dispersions des quelques animaux qui auront échappé aux tireurs. Les solutions existent pourtant comme l'abattage des seuls animaux malades, la vaccination et le suivi dans le temps des animaux sains.

Non, Monsieur le Préfet, on ne gère pas une épizootie dans une montagne comme on le fait avec un troupeau de 20 vaches dans une étable ! Les expériences internationales en témoignent.

Pire, le Préfet précipite l'abattage sans attendre que soit examiné le recours juridique déposé par nos associations et dont l'audience est fixée... dans 10 jours seulement ! Il précipite l'opération pour ne pas avoir à tenir compte d'une décision qu'il redoute. Que nous restera-t-il si le juge confirme l'erreur d'appréciation que nous mettons en évidence ? Qui ressuscitera les animaux injustement et inutilement abattus ?

Enfin, le préfet veut agir sans témoin : 7 de nos militants présents sur le massif ont été interpellés, menottés et conduits en hélicoptère à la gendarmerie où ils ont dû s'acquitter d'une amende.

Lorsque que des éleveurs prennent en otage le Président et le Directeur du Parc National de la Vanoise, non seulement on satisfait immédiatement à leurs revendications, mais ils ne sont pas inquiétés. Lorsque nos associations se contentent d'observer des pratiques contestables, ils sont interpellés.

Monsieur François Hollande, vous avez déclaré vouloir faire de la France un pays exemplaire en matière de protection de la biodiversité d'une part, et de la démocratie environnementale d'autre part. Prouvez-le. Il est encore temps car il faudra plusieurs jours pour tuer autant de bouquetins. Prouvez-nous que nous ne siégeons pas pour rien dans des instances de concertation environnementale depuis tant d'années."

question personnelle aux randonneurs, quand vous allez vous balader dans le Bargy, vous préférez voir:

a- des troupeaux de vaches

b- des bouquetins

réponse souhaitée..............

Hélicoptères, tireurs d'élites... Apocalypse now sur le massif du Bargy !

Voir les commentaires

Le préfet de Haute-Savoie décide de faire tuer 200 à 250 bouquetins contre l’avis des experts

17 Septembre 2015, 20:35pm

Publié par VGBIO

Le gouvernement et ses sbires haïssent la vie sauvage, ils le montrent tous les jours! après les chasseurs autorisés à tuer les loups, la satisfaction immédiate des éleveurs braillards et bandits de la FNsea, (qui après une séquetration de responsables de parc national, voient leur demande d'éradication du loup de Savoie prise en compte) voici que le sbire de Hollande, préfet de Haute Savoie, se couche devant les éleveurs et va faire abattre 200 bouquetins!

 

communiqué de l'ASPAS:

 

Contre l’avis défavorable du Conseil National de Protection de la Nature émis à la quasi-unanimité le 15 septembre, et sans tenir compte des recommandations de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail, le Préfet de Haute-Savoie décide unilatéralement l’abattage de plus de 200 bouquetins dont un nombre conséquents d’animaux sains, pourtant protégés au niveau international. Face à la menace d’abattage massif par les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage dans les prochains jours, les associations nationales se mobilisent.

Alors que l’abattage de 350 bouquetins ces deux dernières années -dont beaucoup d’animaux parfaitement sains- n’a pas permis de réduire la prévalence de la maladie, le Préfet de Haute-Savoie veut récidiver en faisant tuer 200 à 250 bouquetins, ne laissant que quelques dizaines d’animaux sur le massif du Bargy.

Les études conduites par une quinzaine d’experts européens réunis par l’Anses entre octobre 2014 et juillet 2015 ont permis de démontrer que l’abattage massif, rapide, non différencié, loin de réduire la maladie a pour conséquence d’augmenter les risques notamment par l’éparpillement des animaux.

L’abattage n’est pas réaliste puisque tous les animaux visés ne peuvent pas être abattus avant l’arrivée des mauvaises conditions météorologiques. Les animaux sains, marqués, relâchés dans un milieu contaminé sont susceptibles d’être à leur tour infectés. Ce qui justifiera une nouvelle demande d’abattage l’année prochaine.

Les experts sont pourtant unanimes pour affirmer que les bouquetins du Bargy ne représentent pas un danger significatif pour le cheptel domestique (niveau « quasi-nul » à « minime ») et que le risque actuel pour l’homme est « quasi-nul ». Selon eux, ce risque « est très inférieur au risque lié à la brucellose importée qui représente plus de 80 % des cas de brucellose humaine en France chaque année ».

Ils ajoutent que le problème ne saurait être traité en une année, mais qu’il faut au contraire envisager une gestion sur plusieurs années, avec des mesures combinées. Pour obtenir une réduction à moyen et long termes du foyer de brucellose, le scénario proposé par les scientifiques, associant une élimination progressive des animaux séropositifs, sur quelques années, et une vaccination préventive est en tout point préférable.

FNE, la LPO, la FRAPNA et l’ASPAS se réservent la possibilité d’user de tous les moyens légaux (contrairement au monde agricole qui prend un Président et un Directeur de Parc National en otage et voient leurs revendications satisfaites au-delà de leurs attentes) pour empêcher ce mauvais scénario.

Le préfet de Haute-Savoie décide de faire tuer 200 à 250 bouquetins contre l’avis des experts

Voir les commentaires

Sarkozy promet des postes-clés aux chasseurs en cas de victoire aux régionales

26 Août 2015, 18:34pm

Publié par VGBIO

Révélation du journal pro chasse « Plaisirs de la Chasse »:

 « Nicolas Sarkozy a pris l’engagement auprès de Bernard Baudin, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, qu’il veillerait «personnellement» à ce que dans les régions gagnées par Les Républicains en décembre prochain, les chasseurs prennent des responsabilités, à travers la présidence de la commission Environnement ».

Des promesses électorales honteuses!!!

Donner des présidences « Environnement » aux chasseurs  signifierait leur donner carte blanche pour organiser la destruction de la faune sauvage!.........et la confiscation de la nature pour leur seul plaisir de tuer!

ALORS, NE VOTEZ SURTOUT PAS POUR "les républicains" EN DECEMBRE!..............et faites suivre cette info!

Sarkozy promet des postes-clés aux chasseurs en cas de victoire aux régionales

Voir les commentaires

CES 5 LOUVETEAUX SONT EN DANGER DE MORT!

18 Août 2015, 19:12pm

Publié par VGBIO

une vidéo exceptionnelle montrant 5 louveteaux jouant dans une clairière quelque part dans les Alpes, où un arrêté a été pris par le préfet pour détruire 5 loups!

si les chasseurs tombent sur eux, ce sera l'horreur! de même s'ils tuent leurs parents, car alors, ces petits mourront de faim!

la vidéo a été tournée par Olivier Janet de cap loup

commentaire de FERUS:

"Les battues en cours pour détruire cette famille de loups sont ordonnées par le préfet sous prétexte de « protection du bétail ». Pourtant, parmi toutes les crottes de loups examinées sur place, aucune ne contenait un reste de mouton, malgré la présence aux alentours de troupeaux de brebis non protégés. Ces louveteaux sont nourris par leurs parents avec leurs proies naturelles, des ongulés sauvages. La politique des « tirs de prélèvement » est décidément absurde et révoltante.

Continuons à diffuser la pétition CAP Loup ! Plus de 70 000 signatures, c’est déjà beaucoup mais nous pouvons faire encore mieux pour montrer à la ministre que les citoyens ne sont pas d’accord avec sa politique de destruction des loups ! "

CES 5 LOUVETEAUX SONT EN DANGER DE MORT!

Voir les commentaires

Un abattage massif de loups ordonné à des fins politiciennes

17 Août 2015, 13:55pm

Publié par VGBIO

COMMUNIQUE DE CAP LOUP

Des milliers de chasseurs sont actuellement mobilisés pour tuer 31 loups par décision de l’État, un nombre insensé qui n’a plus rien à voir avec la protection du bétail et qui compromet le retour naturel de l’espèce. Cette politique de destruction extrêmement grave ne trompe plus personne : une espèce protégée est sacrifiée sur injonction ministérielle pour des raisons strictement politiciennes.

En quelques jours ont été pris 9 arrêtés préfectoraux ordonnant une destruction massive de loups dans le sud-est de la France, jusqu’à 5 individus par secteur, l’équivalent de meutes entières. Alors que l’espèce est « strictement protégée » sur le papier, le nombre total de loups à tuer représente une proportion supérieure à celle autorisée pour des espèces « gibier », avec en plus des moyens inégalés : tirs de nuit, techniques de repérage habituellement interdites et formation de milliers de chasseurs par les services de l’État !

Nos associations attaquent au tribunal administratif les arrêtés préfectoraux qui ne respectent pas les textes ministériels. Mais ceci devient de plus en plus difficile, car les récents arrêtés ministériels eux-mêmes permettent une véritable chasse aux loups, en infraction avec la convention de Berne et la Directive Habitats-Faune-Flore. C’est pourquoi nos associations portent plainte contre la Franceauprès de la Commission Européenne.

Les éleveurs sont déjà autorisés à tuer des loups près de leurs troupeaux. Préfets et ministres savent bien qu’ordonner des battues en plus de ces tirs ne solutionne rien, car la prédation continue sur les troupeaux insuffisamment protégés. Rien n’est réellement fait pour favoriser la protection du bétail : les moyens de protection sont subventionnés mais leur mise en place n’est pas vérifiée donc peu effective, la prédation est indemnisée même si le bétail n’était pas protégé, et aucune recherche n’est faite pour adapter le pastoralisme.

La cohabitation de l’élevage avec le loup n’est manifestement pas voulue par le gouvernement. Quelques jours après la visite du Premier ministre en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le déferlement d’arrêtés préfectoraux de tirs ne peut qu’émaner d’instructions ministérielles destinées à contenter les lobbies agricoles et cynégétiques en période de campagne électorale pour les régionales, dans un pathétique concours politicien avec les camps adverses qui réclament autant de tirs, aux dépens de la survie du loup en France.

Les associations de CAP Loup

 

 

Un abattage massif de loups ordonné à des fins politiciennes

Voir les commentaires

ILES FEROE: TOURISME OU MASSACRE DE GLOBICEPHALES.............

11 Août 2015, 12:24pm

Publié par VGBIO

excellente nouvelle! car pour les féringiens massacreurs de globicéphales, il va maintenant falloir choisir entre les touristes et les massacres inutiles et cruels d'animaux.........

On apprend que 2 tours opérateurs allemands organisateurs de croisières viennent d'annuler et supprimer définitivement la destination des îles féroé. Ces annulations ont été faites en réponse au massacre des globicéphales pratiqué dans l’archipel. Autre bonne nouvelle: suite aux arrestations et condamnations des militants de sea shepherd, 6000 touristes ont annulé leur séjour!

Il faut dire que des changements apportés à la loi féringienne sur la chasse aux globicéphales et les implications potentielles de ces changements pour les touristes voyageant sur l’archipel font peur! La loi dit désormais que: "toute personne ne signalant pas immédiatement la présence de baleines au gouverneur enfreignait la loi."

Sur la photo, voici la vision d'horreur à laquelle échappent ces personnes, et qui DOIT CESSER! mais soyons sûrs que la pression internationale et l'arrêt de ces îles comme destination touristique les fera peut-être réfléchir!...................pas France 2 en tout cas, car dans un journal du soir il y a quelques temps, sur lequel je suis tombée par hasard en zappant, ils ont offert un reportage sur ce lieu abject, en vantant ses mérites! et n'évoquant le massacre annuel qu'en toute dernière phrase! quelle honte cette télé française!

© sea shepherd

ILES FEROE: TOURISME OU MASSACRE DE GLOBICEPHALES.............

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>