Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Articles avec #non a la chasse et la peche

SEGOLENE ROYAL: EXIGEONS SA DEMISSION!

30 Janvier 2015, 15:47pm

Publié par VGBIO

LA MINISTRE DITE DE "l'écologie" donne le feu vert aux braconniers! trop c'est trop! exigeons sa démission!

 

 

communiqué ASPAS:

 

Chasse aux oies : Ségolène donne son feu vert aux braconniers


Cette année la chasse aux oies sera fermée au 31 janvier, à la grande colère des chasseurs qui ont annoncé ne pas respecter l’interdit. La réponse en « off » de Ségolène Royal : feu vert pour les braconniers.
Loin d’affirmer la volonté du gouvernement de faire respecter la loi française, elle demande au directeur de l’Office National de la Chasse de ne pas verbaliser les contrevenants ! L’ASPAS demande la démission d’une ministre qui depuis le début de son mandat excelle dans l’anti-écologie.

Depuis des années, les ministres de l’écologie cèdent aux chasseurs extrémistes en prenant des arrêtés illégaux prolongeant la chasse des oies au mois de février. Cette saison, Ségolène Royal a annoncé ne pas prendre le risque de voir un nouvel arrêté retoqué par la justice, mais a choisi une autre stratégie, plus sournoise, pour laisser les chasseurs braconner les oies : celle de ne pas les verbaliser. Le 28 janvier, le courrier (ci-joint) a été adressé par ses soins au directeur général de l’ONCFS lui demandant de ne pas verbaliser les braconniers, et cela jusqu’au 9 février.

Les oiseaux sauvages ne peuvent être chassés pendant leurs périodes de migration. Celle des oies débute en janvier, leur chasse est donc interdite au delà du 31 janvier par le droit européen et français (arrêté du 19 janvier 2009). En tenant compte des études scientifiques, et notamment de la toute dernière étude de l’ONCFS, cette chasse devrait même être fermée à partir du 10 janvier.

Tous les arrêtés ministériels précédents ont bien évidemment été invalidés par le Conseil d’Etat saisi par les associations de protection de la Nature : ASPAS, LPO, FNE, Humanité et Biodiversité. Le dernier en date fut rendu au mois de décembre dernier.

La ministre de l’écologie se rend complice de ce braconnage par une méthode indigne de la fonction qui lui a été confiée par le Président de la République. Plus que jamais, son devenir à ce poste est à reconsidérer.

L’ASPAS demande :
- L’application des lois et règlements pour tous, y compris pour les chasseurs qui ne sont pas au dessus des lois
- La démission de la ministre, qui s’est fourvoyée en se rendant complice de braconnage à très grande échelle.

SEGOLENE ROYAL: EXIGEONS SA DEMISSION!

Voir les commentaires

SEGOLENE ROYAL EST AUX ORDRES DES CHASSEURS

1 Janvier 2015, 18:15pm

Publié par VGBIO

SEGOLENE ROYAL EST AUX ORDRES DES CHASSEURS
SEGOLENE ROYAL EST AUX ORDRES DES CHASSEURS

Alors que les associations membres de cap ours demandent depuis des mois une entrevue à S. Royal, sans succès, pour évoquer les questions du loup, de l'ours et du lynx, la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) a rencontré hier la ministre de l'Ecologie, à l'occasion d'un déjeuner de travail qui a eu lieu au ministère. Ils ont l'oreille de la ministre, eux, les citoyens non! et vous verrez en lisant des extraits de leur compte-rendu qu'elle est aux ordres! la faune sauvage peut se terre dans les bois et les terriers, ça va flinguer tous azimuths!

 

 

compte -rendu fait par la FNC de leur rencontre avec S. Royal

Il y a quelques jours, Bernard Baudin, président de la FNC, avait regretté l'absence de dialogue direct avec la ministre, alors que de nombreux dossiers chasse nécessitent une concertation et des arbitrages politiques.

La ministre a clairement affiché sa volonté de changer la méthode de travail pour répondre à la demande d'une concertation plus étroite avec la Fédération Nationale des Chasseurs.

Les représentants de la FNC ont abordé en priorité le dossier des oies et la prolongation de la chasse en février en faisant un point d'information complet à la ministre, sur les différents contentieux jusqu'à ce jour, sur les dernières données scientifiques et sur la réalité des pratiques, notamment aux Pays-Bas. La ministre s'est montrée ouverte et attentive à l'analyse et aux propositions de la FNC. Elle a confirmé qu'elle était favorable à la mise en œuvre d'un plan de gestion européen pour les oies et qu'elle engagerait les négociations européennes nécessaires dans les plus brefs délais.
Le président Bernard Baudin a officiellement demandé à Ségolène Royal de s'engager dès les prochains jours dans la mise en place d'une dérogation, afin de pouvoir chasser les trois espèces d'oies au moins jusqu'au 10 février. Un dossier argumenté a été remis personnellement à la ministre.

..............

La ministre a promis de réagir dans les tous prochains jours à la demande de dérogation proposée par la FNC.

...............

Ségolène Royal a souligné le rôle essentiel des chasseurs dans le maintien de la biodiversité. La FNC a rappelé avec insistance que tous les amendements anti-chasse qui ont été votés par la Commission du Développement durable doivent faire l'objet d'une opposition de la part du gouvernement lors des débats.
La ministre a répondu favorablement à notre demande de négociation pour que nos propositions de réforme concernant « la conservation de la nature par l'utilisation », dans la loi Biodiversité, fassent l'objet d'un travail de concertation avec le Cabinet.

La FNC a attiré l'attention de la ministre sur les dossiers européens qui auront des conséquences directes sur le quotidien des chasseurs, à savoir la énième tentative de modification de la directive européenne concernant les armes, et sur celle, tout aussi critiquable, concernant la généralisation de l'interdiction du plomb dans les munitions. La FNC a demandé que la diplomatie française soit mobilisée à l'échelle européenne pour que l'on soit vigilant et que l'on tienne compte des impératifs économiques avant de se lancer dans des réformes dont l'impact est toujours sous-évalué.

De nombreux autres sujets ont fait l'objet d'un dialogue direct avec Ségolène Royal:

 ....................

l'ortolan et le pinson, les turdidés en Ardèche et dans la Drôme ; l'usage spécifique de la chevrotine ; le loup, les dégâts de gibier et l'étude économique sur la chasse.

La FNC a demandé à la ministre la mise en place d'un groupe de travail sur la simplification, afin que les chasseurs, les associations et les fédérations soient aussi les premières bénéficiaires de nouvelles mesures pour simplifier la pratique de la chasse afin de développer ce loisir.

La ministre a confirmé qu'elle soutenait la convention sur l'éducation à la nature et qu'une signature commune avec la ministre de l'Education nationale aurait lieu en février 2015.

.............................

Ségolène Royal a promis de venir au Congrès de la FNC afin de faire le point sur toutes les réformes engagées.

Source : site de la FNC (Fédération nationale des chasseurs)

Voir les commentaires

DITES NON AU FINANCEMENT EUROPÉEN DE BATTUES DE REQUINS A LA RÉUNION

7 Décembre 2014, 20:12pm

Publié par VGBIO

NON à l’octroi de 8 millions d’euros par l’Europe à l’Etat français pour tuer des requins à La Réunion

Le Gouvernement français et les Instances locales s'apprêtent à demander des fonds européens pour financer jusqu'en 2020 un massacre de requins à l'Ile de la Réunion; le budget demandé à l'Europe est de plusieurs millions d'euros par an.

Sur place, le massacre de requins a commencé. L’objectif avoué est de "réguler "les requins dont aucune étude scientifique n'a pourtant démontré la "prolifération".

Deux programmes de "régulation" Valo Requins, pour "Valorisation des requins "et Cap Requins, pour "capturabilité des requins", sont déjà en cours.

URGENT : APPEL A LA MOBILISATION - DITES NON AU FINANCEMENT EUROPÉEN (8 millions d'euros demandés par l’État Français) DES BATTUES DE REQUINS A LA RÉUNION - SIGNEZ ET PARTAGEZ !!!

Lien vers la pétition : http://petitions.seashepherd.fr/Petitions/Sign/1

DITES NON AU FINANCEMENT EUROPÉEN DE BATTUES DE REQUINS A LA RÉUNION

Voir les commentaires

VICTOIRE! PAS D'ABATTAGE TOTAL DES BOUQUETINS SURVIVANTS DU BARGY

29 Novembre 2014, 22:16pm

Publié par VGBIO

enfin! une décision réclamée depuis des mois par tous les acteurs (hormis le préfet et la FNsea, donc les éleveurs!)

seuls les porteurs de la brucellose seront abattu!, donc, ils seront testés et les porteurs seront euthanasiés. Pas les animaux sains! ce qui semble logique, mais hélas, n'a été obtenu qu'après de longues semaines de lutte!

"Hier, le Conseil National de Protection de la Nature s’est réuni. Les positions du préfet ont été si violemment critiquées que la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, qui jusqu’alors était favorable à l’abattage total, a demandé au préfet de renoncer. Ainsi, France 3 explique aujourd’hui qu’on se dirige « vers un abattage exclusif des animaux malades, après l'utilisation d'un test homologué par l’Agence nationale de sécurité sanitaire. »

lire tout l'article ici:

http://lebruitduvent.overblog.com/2014/09/fil-actu-reprise-des-abattages-de-bouquetins-1ere-vague-lancee-puis-annulee.html

 

VICTOIRE! PAS D'ABATTAGE TOTAL DES BOUQUETINS SURVIVANTS DU BARGY

Voir les commentaires

CHASSER BOURRE, C'EST LEGAL!

19 Novembre 2014, 19:06pm

Publié par VGBIO

Communiqué de presse ASPAS , le 18 novembre 2014

Chasser bourré, c'est légal !


Samedi et dimanche derniers, deux chasseurs du Calvados ont été appréhendés avec des taux d’alcoolémie de plus de 2 grammes. Ont-ils été contrôlés lors d’une partie de chasse ? Non ! En France, l’alcootest n’est pas possible sur un individu en action de chasse ! C’est parce qu’ils étaient en voiture, qu’ils ont pu être contrôlés. En effet, la loi interdit et sanctionne la conduite en état d’ivresse, mais la chasse est autorisée sous l’emprise de l’alcool. L’ASPAS demande à nos législateurs de modifier en urgence cette faille juridique aberrante pour la sécurité publique.

2,1 g et 2,28 g ! Voilà les taux d’alcoolémie de deux individus contrôlés par les gendarmes, l’un à Pennedepie, l’autre au Breuil-en-Auge : tous deux revenaient d’une partie de chasse.

Selon la courbe de Borkenstein (1) relative à l’insécurité routière, le risque d’accident est multiplié par 35 lorsque le taux d’alcoolémie atteint les 1,2 g d’alcool dans le sang. Par combien est multiplié le risque d’accident de chasse avec des armes pouvant tuer jusqu’à 3 kilomètres, manipulées par des personnes présentant un taux d’alcoolémie supérieur à 2 g ?

À ce jour, aucune loi n’existe pour contrôler le taux d’alcoolémie d’un chasseur en action, comme c’est le cas pour les automobilistes. Aussi, l’ASPAS demande :

  • la mise en place d’un seuil légal de concentration d'alcool dans le sang et dans l'air expiré au-delà duquel la chasse est interdite, et de l’infraction qui en découle.
  • la mise en place de contrôles inopinés de l’alcoolémie, sur des terrains privés et publics, par les agents compétents en matière de police de l’environnement.
  • de considérer l'état alcoolique comme circonstance aggravante pour certaines infractions graves.
  • d’uniformiser les sanctions, pour qu’elles soient équivalentes à celles de la conduite en état d’ivresse (2) .

Pour garantir la sécurité à tous les usagers de la nature, chasseurs et non-chasseurs, il serait grand temps de reconsidérer le système archaïque de la chasse en France.

(1) Robert F. Borkenstein : Epidémiologiste américain, auteur d'une étude fondatrice sur la connaissance des modifications du comportement et de l’accidentalité routière liée à l’alcool et inventeur de l'alcootest.

(2) retrait du permis de chasser, amende pouvant aller jusqu'à 4 500 euros, immobilisation des armes et de tout instrument, moyen ou engin utilisé à la chasse, obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité aux frais du contrevenant, peine de prison pouvant aller jusqu'à 2 ans.


Contact presse :

Marc Giraud, Vice-Président de l'ASPAS
auteur de"Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus !"

Partager cette information sur les réseaux sociaux ICI

 

CHASSER BOURRE, C'EST LEGAL!

Voir les commentaires

Un bateau de Sea Shepherd attaqué par des marins à l'île d'Yeu!

13 Novembre 2014, 00:42am

Publié par VGBIO

honte à ces marins qui n'ont rien compris!

Lisez l'article tiré du site de sea shepherd:

 

Alors qu'il était en escale à l'Ile d'Yeu (en route pour Saint Gilles Croix de Vie) pour cause de mauvais temps, le navire ambassadeur de Sea Shepherd s'est fait attaquer par des pêcheurs en colère, frustrés que l'Europe leur ait interdit la pêche du requin taupe en 2009... Munis de farine et d'oeufs, ils ont bombardé le bateau et coupé ses amarres, l'obligeant à reprendre la mer alors que la météo était mauvaise. En plus de la stupidité et dangerosité de leur geste, cet incident est aussi révélateur de leur profonde ignorance qui consiste à simplement mettre tout le monde dans le même panier et attaquer aveuglément et sans discernement quiconque se mobilise pour la préservation de l'Océan (qui au passage les nourrit et les fait vivre). En effet, interrogé par Ouest France sur la raison de leur attaque, un de leur représentant a déclaré que leur motif d'agression était "L'engagement de Paul Watson, le fondateur de l'ONG, qui "a participé à crier avec les loups pour arriver à ce qu'on interdise la pêche au requin-taupe en 2009", une pêche spécifique à l'île d'Yeu.

Si Sea Shepherd est engagé sur de nombreux dossiers liés à l'extermination de millions de requins dans le monde pour leur ailerons et milite pour le respect et la préservation de ces animaux, nous n'avons jamais été engagés de près ou de loin dans le dossier de l'Ile d'Yeu. Nous n'avons pas de lobbyste à Bruxelles pour faire pression sur l'Europe à ce sujet et nous n'avons même jamais mené de campagne de sensibilisation sur cet enjeu local.

Dans le rang des soutiens de Sea Shepherd, on compte de très nombreux pêcheurs mais pas du même acabit que ceux de l'Ile d'Yeu. Si nous ne cautionnons et n'encourageons aucune forme de pêche, nous avons néanmoins un objectif commun avec ceux qui, bien qu'ils soient pêcheurs se soucient de l'avenir et se préoccupent de garder une mer vivante. Comme la Terre, la mer ne nous appartient pas, nous n'en héritons pas de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants. Heureusement, certains pêcheurs partagent cette philosophie. Ceux là nous connaissent et comprennent l'importance du combat que mène Sea Shepherd. Ceux là ne sont pas à l'Ile d'Yeu.


Voici un témoignage d'une habitante de l'ile d'Yeu reçu ce matin qui nous a fait bien plaisir:

Objet : Honte à l'Ile d'Yeu

Bonjour,

Je suis une habitante de l'île d'yeu et je suis venue cet après-midi avec mes enfants voir le colombo de Sea - Shepherd et peut-être voir l'équipage. Quelle surprise quand, voulant emprunter le ponton menant au bateau, un gendarme m'en a dissuadé, car paraît-il, ça allait chauffer!
On a pris le quai, j'ai été émue de voir l'équipage faire des coucous à mes enfants, pour l'avenir desquels ils se battent.
J'ai vu des marins préparer mesquinement des oeufs et de la farine pour lyncher ce beau bateau avec une poignée d'hommes à bord.
J'ai emmené mes enfants, ne voulant pas qu'ils voient ce beau symbole lynché alors que je leur avais juste expliqué ce pourquoi ces gentils "pirates" se battaient.

J'ai tellement honte pour eux, quelle étroitesse d'esprit, quelle manque d'humanité! Et Renvoyer le
Sea shepherd en mer par gros temps alors qu'il était en avarie! Au nom de QUI renvoyer votre bateau? Cette île n'est pas la
leur!!!!

J'en ai eu les larmes aux yeux de les voir repartir. J'espère qu'ils n'ont pas eu de problèmes en mer...

Moi, mon mari et mes enfants sommes fiers de vous et de vos valeurs. Continuez et un énorme merci! !

S.P.

 

Un bateau de Sea Shepherd attaqué par des marins à l'île d'Yeu!

Voir les commentaires

CHASSE DE SANGLIERS EN ENCLOS AVEC CHIENS DE COMBAT

5 Novembre 2014, 14:49pm

Publié par VGBIO

SCANDALEUX! sommes nous encore dans un état de droit quand l'administration d'état ne réagit pas à de telles atrocités pour les empêcher, alors qu'elle lâche son armée sur des écologistes !!!!!!!!

 

Communiqué de presse ASPAS , le 4 novembre 2014

Ils chassent des sangliers en enclos avec des chiens de combat : l'administration n'y trouve rien à redire !


Les 1er et 2 novembre derniers, des chasseurs se sont fait plaisir en contemplant la lente agonie des sangliers coincés dans des enclos et jetés en pâture à des dogues argentins. Avertie, l’administration est restée MUETTE ! L’ASPAS porte plainte pour chasse illégale et acte de cruauté.

Les faits se sont déroulés dans le Var, à Signes (83), au sein d’un établissement spécialisé dans l’élevage de chiens et dans les chasses commerciales en parc clos. Les responsables organisent depuis plusieurs années des concours où des meutes de dogues argentins sont lâchées à la poursuite de sangliers captifs.

Ces chiens de groupe 2 (type molossoïde) sont connus pour la puissance de leurs mâchoires, pour leur mordant et pour leur ténacité. Leur utilisation dans un tel mode de mise à mort est totalement illégale.

Avertie de l’organisation prochaine d’un tel concours, l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) avait alerté les différents services de l’État qui n’ont pas jugé utile de faire cesser cette barbarie.

L’ASPAS porte donc plainte contre X, ce jour, devant le tribunal de grande instance de Toulon pour ces faits qui constituent les infractions de :
- Chasse avec mode prohibé.
- Sévices graves, actes de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité.

En effet, les risques de souffrance profonde et de longues agonies concernent autant les chiens que les sangliers. De telles fêtes sanglantes ont donc encore lieu aujourd’hui, près de chez nous. L’ASPAS entend mettre au grand jour de telles pratiques afin de les arrêter définitivement. Avec ou sans l’administration.

Des vidéos et photographies de ces chasses sont aisément accessibles en tapant « dogue argentin chasse sanglier » sur un moteur de recherche web. Par respect des droits d’auteurs, nous ne sommes pas en mesure de vous fournir ces visuels.

CHASSE DE SANGLIERS EN ENCLOS AVEC CHIENS DE COMBAT

Voir les commentaires

LE NOUVEAU VOILIER DE SEA SHEPHERD

24 Octobre 2014, 16:49pm

Publié par VGBIO

il sera dédié à la recherche, la documentation et la surveillance des problèmes divers des océans, dont la pollution par des plastiques. Il porte le nom d'un acteur qui soutient sea shepherd.

beau voilier!

LE NOUVEAU VOILIER DE SEA SHEPHERD

Voir les commentaires

Opération de sauvetage des bouquetins du Bargy : Appel à mobilisation

22 Octobre 2014, 18:58pm

Publié par VGBIO

je relaye cet appel urgent d'associations pour sauver les bouquetins menacés d'abattage:

 

La LPO, la FRAPNA, FNE, Mountain Wilderness et le Club alpin français appellent à se mobiliser pour stopper l'abattage des bouquetins du Bargy

 

Le bouquetin, animal paisible et doux, emblématique des Alpes, est interdit de chasse depuis 1962. Or dans le massif du Bargy, l'État a décidé de tuer tous les bouquetins de 5 ans et plus afin d'enrailler la brucellose pour ensuite réintroduire le bouquetin sur le massif du Bargy, sur une base assainie.

Les experts épidémiologistes affirment que l'application des méthodes de l'élevage domestique à la faune sauvage est une erreur et ne fonctionnera pas.

Nous prenons très au sérieux la brucellose et nous partageons nous aussi l'objectif que l'on en vienne à bout. Mais pas au prix d'une éradication des animaux sains du Bargy.

Nos propositions peuvent être entendues, à notre avis, par toutes les parties prenantes soucieuses de préserver un équilibre naturel dans nos montagnes, à savoir :

  • Préserver les bouquetins sains, en les identifiant grâce au test de dépistage in situ dont la fiabilité a été démontrée à 100%
  • Tester sur les animaux préservés le vaccin employé actuellement sur le cheptel domestique et vérifier qu'il peut être efficace dans le cas des bouquetins.

Ainsi, nous avons besoin de volontaires pour passer un jour et/ou une nuit sur le massif du Bargy afin d'organiser si besoin la présence d'observateurs dans le massif à partir du 21 novembre, date de reprise des opérations d'abattage.

Gardons en vie les animaux sains, enrayons la brucellose, et préservons une montagne où cohabitent le pastoralisme et les bouquetins.

Plus d'informations

Si vous êtes volontaire, prenez contact avec Martine Feraille au 06 68 31 98 50

Vous pouvez également choisir de faire un don pour contribuer à la couverture des frais occasionnés par nos actions collectives de préservation des bouquetins du Bargy.

Vous pouvez également signer la pétition en faveur du bouquetin du bargy

Téléchargez le PDF

 

Opération de sauvetage des bouquetins du Bargy : Appel à mobilisation

Voir les commentaires

POUR LA FIN DE LA CHASSE EN FRANCE

16 Octobre 2014, 14:07pm

Publié par VGBIO

ARTICLE DE ONE VOICE

POUR LA FIN DE LA CHASSE !

Octobre 2014.

En France, une minorité s’adonne à un plaisir cruel qui tue chaque année 30 millions d’animaux sauvages et nous prive d’une jouissance sereine et sécurisée de nos campagnes et de nos forêts. Ensemble, réinstallons la paix dans les territoires naturels. Il est temps de reconquérir la Nature occupée !

La France championne d’Europe
Bien qu’ils ne représentent que 1,9% de la population, la France détient le plus grand nombre de chasseurs en Europe. Et pour ces quelques-uns, le terrain est accueillant puisque la France est également le pays européen avec le plus grand nombre d’espèces chassables ! Mais ce n’est pas tout, les chasseurs français disposent également des plus vastes zones chassables et de la période de chasse la plus longue…

L’amour de la Nature ?
La chasse génère de nombreux déchets qui sont abandonnés en pleine Nature. Bouteilles et canettes, mais surtout douilles et plombs de chasse polluent et ont un impact important sur l’environnement. Le plomb pollue durablement l’eau et les sols, rendant malade les mammifères et les oiseaux et contaminant toute la chaîne alimentaire. Et que dire du risque sanitaire autant que du message véhiculé par des cadavres dépecés et abandonnés, ou pendus à des arbres pour décourager les promeneurs ?

La gestion de la Nature ?
Avec la disparition des loups et des ours, la France perd ses super-prédateurs, régulateurs originels de nombreuses espèces. En chassant les individus malades et affaiblis, ils garantissent le maintien en bonne santé et l’équilibre des populations de leurs proies. A l’inverse, en tuant les plus beaux « spécimens », on procède à une tout autre sélection. Et en éliminant les petits prédateurs dits nuisibles, on permet notamment aux rongeurs, qui lorsqu’ils sont trop nombreux détruisent les récoltes et véhiculent des maladies, de se multiplier… Et où est la régulation lorsque ce sont des élevages qui fournissent les animaux relâchés dans la Nature ?

Le respect de l’animal
Respecter l’animal c’est respecter sa vie, son territoire et ne pas lui infliger de souffrances. La chasse est en France considérée comme un loisir. Lorsque l’on joue à tuer, est-il encore possible de respecter ? La diversité de l’arsenal des chasseurs, la terreur engendrée par les battues, la souffrance de la mise à mort n’évoquent en rien le respect, ni de l’animal, ni même de la Nature, dérangée sans discernement.

En campagne pour la paix !
En France, ce sont les chasseurs qui ont en charge la réglementation de leur activité, depuis l’Assemblée jusqu’à l’ONCFS où ils sont majoritaires. Pourtant, de septembre à février, 98% des français ne peuvent se promener sans risque à travers campagnes et forêts. Pire, certains voient leur propre jardin transformé en champ de tir à leur insu. Cette situation est inacceptable !

One Voice demande un statut protecteur pour les animaux sauvages. Leur sensibilité doit être reconnue ! Et pour reconquérir la Nature occupée, l’association se propose d’acheter et de transformer les terres en réserves de la vie sauvage, en partenariat avec l’ASPAS. Parcelle après parcelle, la Paix sera réinstallée…

Pour nous aider, vous pouvez faire un don ou télécharger et diffuser le livret Chasse : quels justificatifs !

POUR LA FIN DE LA CHASSE EN FRANCE

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>