Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

VIANDES DE FRANCE

29 Avril 2014, 12:10pm

Publié par VGBIO

une très bonne vidéo, réalisée par des étudiants de l'université de Lyon, qui semblent très actifs dans la lutte contre l'exploitation des animaux, voyez leur site:

http://asso-sentience.net

Voir les commentaires

UN NAGEUR NEO ZELANDAIS SAUVE PAR DES DAUPHINS

28 Avril 2014, 18:26pm

Publié par VGBIO

extraordinaire! un nageur faisait la traversée à la nage entre l'île du nord et celle du sud en Nouvelle Zélande, quand un requin blanc s'est approché de lui…………………peur intense mais momentanée, car des dauphins sont aussitôt arrivés, l'ont entouré et ont fait sauver le requin. Il semble qu'ils sentent quand on a peur, et qu'ils sont emphatiques et viennent nous sauver!

tous les détails ici et d'autres sauvetages en vidéo, sur cet excellent site:

http://www.blog-les-dauphins.com/un-nageur-sauve-dun-requin-puis-escorte-par-des-dauphins/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+LeBlogSurLesDauphins+%28Le+Blog+sur+les+Dauphins%29

UN NAGEUR NEO ZELANDAIS SAUVE PAR DES DAUPHINS

Voir les commentaires

LE MAIRE DE NICE MENT SUR LE RETOUR DES LOUPS….

28 Avril 2014, 18:12pm

Publié par VGBIO

Communiqué de presse de l'ASPAS du 28 avril 2014 :

LOUP : Estrosi nous raconte des fables

Devant l’assemblée générale des chasseurs des Alpes-Maritimes, tous acquis à sa cause, Christian Estrosi ment grossièrement sur le retour des loups en France. Il nous prend pour des enfants, mais lui-même mériterait une petite fessée de la part de l’État…

Bien chauffé devant des chasseurs acquis d’avance, notre courageux motodidacte l’affirme : « En 1992 le loup a été réintroduit artificiellement par des fonctionnaires de l’État et par des gardes du parc de Mercantour ». Une action qui serait illégale puisque comme pour toute espèce protégée, une autorisation du Ministère de l’écologie est requise. Cette accusation est donc très grave puisqu’elle remet en cause l’honnêteté d’un établissement public ainsi que celle des agents qui y travaillent. De l’aveu même de la sous-préfète Sylvie Cendre, présente lors de cette assemblée à Tourrette-Levens, « M. Estrosi n’apporte aucune preuve[1] » de ses affirmations. Et pour cause !

Cette affabulation du député maire de Nice n’est pas récente. Déjà en 2003 il avait convaincu l’Assemblée Nationale de lui confier la présidence d’une « commission d’enquête sur les conditions de la présence du loup en France et l’exercice du pastoralisme dans les zones de montagne ». Ladite commission n’a bien évidemment pas pu démontrer l’allégation d’une réintroduction. De toute évidence, le loup, qui avait colonisé une bonne partie de l’Italie, a simplement traversé la frontière entre l’Italie (Piémont) et la France (Mercantour).

« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ». Les personnages politiques les plus démagos le savent, et médiatisent impunément leurs mensonges grossiers, qui satisfont les anti-loups sans jamais apporter de solution intelligente à l’indispensable cohabitation entre l’homme et la nature. Les associatifs aimeraient entendre une réaction claire et forte des responsables du parc du Mercantour et de sa tutelle, le Ministère de l’écologie.

[1] Propos rapportés dans un article de Nice Matin du 27 avril.

 

LE MAIRE DE NICE MENT SUR LE RETOUR DES LOUPS….

Voir les commentaires

NON A L'EXPERIMENTATION SUR LES ANIMAUX

26 Avril 2014, 17:58pm

Publié par VGBIO

très bonne vidéo de GAIA, à l'occasion de la semaine mondiale des animaux de laboratoires

et notre belle action d'aujourd'hui à Toulouse………sous la pluie hélas!

NON A L'EXPERIMENTATION SUR LES ANIMAUX

Voir les commentaires

Les autorités certifient plus d'un million de signatures pour Stop Vivisection

24 Avril 2014, 12:29pm

Publié par VGBIO

communique d'ANTIDOTE EUROPE:

Les autorités certifient plus d'un million de signatures pour Stop Vivisection

Paris, le 24 avril 2014 - Les autorités viennent de certifier plus d'un million de signatures pour l'initiative citoyenne européenne Stop Vivisection. Ce dispositif mis en place en 2012 permet aux citoyens de proposer des modifications législatives dans l'Union européenne. Stop Vivisection est la troisième initiative citoyenne à poursuivre son parcours.

La première condition était de collecter au moins un million de signatures dans au moins sept pays de l'Union. Stop Vivisection déposait 1.326.000 signatures fin décembre 2013. Les autorités concernées avaient dès lors trois mois pour certifier ces signatures. Avec un léger retard, c'est l'étape qui vient d'être franchie.

Stop Vivisection sera donc la première initiative citoyenne à être examinée par le nouveau Parlement européen et la nouvelle Commission européenne. En septembre, Gianni Tamino et André Ménache, représentants de Stop Vivisection et tous deux scientifiques, seront reçus au Parlement européen. La Commission européenne devra donc répondre en octobre sur la suite qu'elle compte donner à cette demande de plus d'un million de citoyens européens.

Créée par des chercheurs issus du CNRS, Antidote Europe participe activement à cette initiative citoyenne européenne car aucune espèce animale n'est un modèle biologique fiable pour l'homme. La confiance dans le prétendu "modèle animal" a des conséquences graves pour la santé humaine.

Plus d'informations sur http://www.stopvivisection.eu et sur http://antidote-europe.org

Contact médias : Angela Tandura (06 15 27 05 71), responsable de la campagne Stop Vivisection en France

Les autorités certifient plus d'un million de signatures pour Stop Vivisection

Voir les commentaires

LES MOUTONS DU DOMAINE DES DOUAGES EN DANGER DE MORT

22 Avril 2014, 22:51pm

Publié par VGBIO

SIGNEZ POUR LES SAUVER!

vous savez, c'est cette éleveuse qui a pris conscience que l'élevage était une pratique cruelle et a décidé de transformer son élevage en sanctuaire sans les envoyer à l'abattoir.
Mais le propriétaire de la ferme doit vendre car il a des ennuis financiers, et les moutons risquent fort de finir à l'abattoir si c'est la SAFER qui rachète, or, ils ont un droit de préemption!

tous les détails tirés du site de L 214:

Expulsés de leur refuge, 750 moutons sont en danger

750 moutons vivent au Domaine des Douages, sanctuaire de 90 ha situé dans la Nièvre. Tous les animaux que vous y croisez proviennent d'élevages où leurs jours étaient comptés, où leur mort à l'abattoir était certaine. Mais leur destin a radicalement changé le jour où Dominique et Jonathan les ont recueillis et leur ont ainsi épargné une mort violente et précoce.

Éleveuse d'ovins, Dominique abandonne le métier il y a 14 ans et met ses compétences au service des animaux en créant ce sanctuaire pour les moutons.

Il y a 2 mois, ils ont reçu un avis d'expulsion : le propriétaire du site est endetté, la maison et les terres sont saisies et seront alors vendues aux enchères le 6 mai prochain.

Une solution est trouvée mais...

Le Président de la Fondation pour une Terre Humaine se porte alors acquéreur. Mais dans le même temps, nous apprenons que la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER) bénéficie d'un droit de préemption sur la vente et est intéressée pour acquérir ces terres. Si la SAFER achète le site, les moutons du Domaine des Douages seront envoyés à l'abattoir.

Cinq associations se mobilisent

L214, la Fondation 30 millions d'amis, la Fondation Brigitte Bardot, laFondation pour une Terre Humaine, l'OABA ont adressé une lettre communeau Président de la SAFER, au Préfet de la Région Bourgogne et à la Préfète de la Nièvre leur demandant de préserver le travail remarquable de Dominique et Jonathan et de laisser vivre en paix les moutons du Domaine des Douages.

Pour nous aider à sauver ces animaux, soutenez notre demande commune auprès de la préfecture et de la SAFER en signant la pétition : "Sauvons le refuge du Domaine des Douages et ses 750 moutons"

En savoir plus sur le refuge du Domaine des Douages

LES MOUTONS DU DOMAINE DES DOUAGES EN DANGER DE MORT

Voir les commentaires

Assemblée: les animaux reconnus comme "doués de sensibilité" (commission)

16 Avril 2014, 19:09pm

Publié par VGBIO

Espérons que cette petite amélioration sera effectivement bien votée!

dépêche AFP

La commission des Lois de l'Assemblée nationale a reconnu mardi aux animaux la qualité "d'être vivants doués de sensibilité", alors que jusqu'à maintenant le Code civil les considère comme "des biens meubles", selon une source parlementaire.

Cette modification législative fait l'objet d'une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection animale 30 Millions d'amis, et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels.

La commission a adopté un amendement socialiste en ce sens, dans le cadre d'un projet de loi de modernisation et de simplification du droit, qui sera soumis au vote dans l'hémicycle, mardi soir et mercredi.

Actuellement, le code rural et le code pénal "reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme +des êtres vivants et sensibles+" mais pas le Code civil, explique les auteurs de l'amendement, au premier chef le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany.

L'amendement doit permettre, selon eux, de "concilier la qualification juridique et la valeur affective" de l'animal. "Pour parvenir à un régime juridique de l'animal cohérent, dans un souci d'harmonisation de nos différents codes et de modernisation du droit, l'amendement donne une définition juridique de l'animal, être vivant et doué de sensibilité, et soumet expressément les animaux au régime juridique des biens corporels en mettant l'accent sur les lois spéciales qui les protègent".

89% des Français sont favorables à une telle modification du Code civil, selon un sondage Ifop réalisé fin octobre pour 30 millions d'amis. A la même période, une vingtaine d'intellectuels, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques français se sont également prononcé en ce sens.

Il s'agit notamment des philosophes Michel Onfray et Luc Ferry, de l'écrivain Erik Orsenna, de l'Académie française, de l'astrophysicien Hubert Reeves, président de Humanité et Biodiversité, et de Matthieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire.

Assemblée: les animaux reconnus comme "doués de sensibilité" (commission)

Voir les commentaires

LES SENATEURS ECOLOGISTES VOTENT CONTRE LE LOUP

16 Avril 2014, 18:42pm

Publié par VGBIO

EXTRAIT D'UN ARTICLE D'Yves Paccalet dénonçant ce vote honteux!

décidément, les élus verts n'aiment pas les loups, car cela fait suite à des déclarations de Bové demandant l'éradication des loups!

alors les amis, bientôt les élections européennes, souvenez vous de ne surtout pas voter écolo non plus (il ne reste pas grand chose de potable chez les politiques!)

publié sur la buvette des alpages:

http://www.buvettedesalpages.be/2014/04/amendement-loup-et-la-biodiversite-camarades.html

"Le jeudi 10 avril dernier, le sénateur UDI de Haute-Savoie Jean-Paul Amoudry (Union Centriste) fait voter, au détour d’un projet de loi sur l’agriculture, un amendement qui établit "la nécessité de définir des zones de pâturage préservées ou indemnes de prédateurs tels que le loup", afin "de réserver les territoires montagneux".

Une déclaration de guerre au loup

Un amendement de cette teneur constitue ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre au loup, espèce protégée par la Convention de Berne, que la France a signée et qui l’engage devant le monde entier. C’est une agression contre la biodiversité, dans une période où le gouvernement prépare sa grande loi d’orientation sur cette question essentielle à l’existence même de l’humanité.

Qu’auraient dû faire les sénateurs écologistes, s’ils avaient un tant soit peu l’âme naturaliste, la passion de la vie sauvage et le respect de la confiance que leur accorde leur électorat ? Ils auraient dû réagir, pousser les hauts cris et voter bruyamment contre ce texte stupide et "lupicide". Hélas ! L’amendement a été adopté à l’unanimité par le Sénat. Les élus écolos ont donc voté pour, par ignorance ou par bêtise.

Le sénateur Amoudry peut fanfaronner : "Le dossier loup, proclame-t-il, efface désormais certaines barrières idéologiques… tout comme il s’affranchit des limites géographiques."

La suite logique de cette décision sénatoriale, si elle débouchait sur une loi complète, serait qu’on tenterait, dans la foulée, d’"assouplir" la Convention de Berne ; qu’on ferait passer le loup du statut d’"espèce strictement protégée" à celui d’"espèce simplement protégée", autrement dit propre à être "régulée" ou "prélevée" (tel est le vocabulaire des tueurs) ; autrement dit : bonne à être fusillée à volonté, sans autre forme de permission ni de procès.

La belle connerie des sénateurs écologistes

Qu’un tel amendement ait été voté par la plupart des sénateurs actuels ne m’étonne pas. Qu’il l’ait été par les sénateurs écologistes est, au choix, une belle connerie ou une authentique saloperie, ou les deux à la fois.

J’espère que, lorsque ce texte viendra en discussion à l’Assemblée nationale, nos députés ne seront pas aussi absents, naïfs ou indignes de leur étiquette…………"

LES SENATEURS ECOLOGISTES VOTENT CONTRE LE LOUP

Voir les commentaires

TESTS SUR LES ANIMAUX: label One Voice toujours indispensable

4 Avril 2014, 12:34pm

Publié par VGBIO

COMMUNIQUE DE ONE VOICE

Avril 2014. Un an après l’entrée en vigueur de la directive Cosmétique, rien n’a été fait pour s’assurer de son respect en France.

Le label One Voice demeure donc la seule preuve véritable qu’un produit n’a pas été testé sur les animaux, mais pas seulement…

De trop longues étapes
Les rumeurs ont la vie dure. Pour un public encore trop nombreux, les cosmétiques vendus en Europe ne sont plus testés sur les animaux depuis 2004. Seuls les produits finis étaient pourtant concernés par l’interdiction, pas leurs ingrédients qui ont continué à être testés jusqu’en 2009, date à laquelle l’importation de cosmétiques testés est également interdite. Mais l’histoire n’est pas si simple. Depuis 2009 en effet, 3 tests bénéficiant d’un délai supplémentaire, continuaient à être réalisés : la toxicité par doses répétées, celle pour la reproduction et la toxico-cinétique. Ça n’est que le 11 mars 2013, avec l’entrée en vigueur du 7e amendement de la Directive Cosmétiques 76/768 EEC, que l’interdiction de l’importation et de la vente de produits cosmétiques testés – ou dont les ingrédients ont été testés – sur des animaux est devenue intégrale…

En France
Mais qu’en est-il réellement ? Dans les faits, rien n’a vraiment changé depuis un an. Aucune mesure ne semble avoir été prise pour s’assurer de la mise en application du 7e amendement de la directive. C’est pourtant une étape indispensable. En Irlande par exemple, une procédure de contrôle a été mise en place qui permet de s’assurer du respect de la nouvelle réglementation. One Voice a écrit au ministère de la recherche en septembre dernier pour l’interroger sur les mesures que le gouvernement entendait mettre en place pour assurer aux Français que les produits cosmétiques qu’ils achètent respectent bien les mesures prévues par la directive. Nous n’avons pas reçu de réponse à ce jour.

Le label
Dans ce contexte peu rigoureux, le label créé par One Voice demeure la seule garantie que l’élaboration d’un produit cosmétique n’a pas eu recours à l’expérimentation animale. Cette certification va même au-delà puisqu’elle garantit que le produit est également vegan (label bleu) ou vegan et bio (label orange). La procédure d’obtention ne laisse rien au hasard. Elle doit être renouvelée tous les 3 ans. Elle consiste en un audit approfondi et n’est pas une simple formalité administrative. Pour les firmes qui font le choix de labelliser leurs produits, l’engagement est donc bien réel. Et le consommateur peut faire son choix sereinement…

Les cosmétiques, mais aussi…
Rappelons également que le label créé par One Voice ne se limite pas aux produits cosmétiques. Il permet également au consommateur d’identifier de nombreux autres produits respectueux du vivant et de la planète, tels que les produits d’entretien, de jardinage ou les vêtements…
Ecrivez à vos marques préférées pour qu’elles demandent la certification One Voice !

 

TESTS SUR LES ANIMAUX: label One Voice toujours indispensable

Voir les commentaires

FIN DEFINITIVE DE LA CHASSE A LA BALEINE POUR LE JAPON

1 Avril 2014, 23:16pm

Publié par VGBIO

une merveilleuse nouvelle!

La Cour internationale de justice, dans un arrêt définitif, vient d'interdire au Japon la chasse à la baleine dans l'océan Antarctique, (suite à une plainte déposée par l' Australie), une pratique qu'il mène depuis près de 30 ans à l'encontre du moratoire décrété par la Commission baleinière internationale. Une décision attendue depuis des années!

réaction de sea shepherd:

"La journée du 31 Mars 2014 marque peut être un tournant historique dans le mouvement de défense des océans et pas seulement des baleines. En effet, à la sortie de l'audience, le Japon s'est déclaré "très déçu mais désireux de respecter la décision rendue" par le plus haut organe judiciaire des Nations-Unies, la Cour Internationale de Justice de la Haye."

reste à voir si le Japon s'en tient à sa promesse…..au fond, ça les arrange sûrement, car ça leur coûtait très cher de chasser si longtemps et si peu de baleines, empêchés de chasser par sea shepherd!

quelle bonne nouvelle!

FIN DEFINITIVE DE LA CHASSE A LA BALEINE POUR LE JAPON

Voir les commentaires