Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Articles avec #non a la consommation d'animaux

TÉMOIGNAGE D'UN ANCIEN ÉLEVEUR

25 Mars 2017, 13:58pm

Publié par VGBIO

« Mon seul regret est de ne pas avoir ouvert les yeux plus tôt. »


Marc est un ancien éleveur de vaches devenu vegan et militant pour la cause animale. Voici le récit de sa prise de conscience

« Je m’appelle Marc, j’ai 44 ans et suis aujourd'hui agriculteur céréalier en Lorraine. Sur l’exploitation de mon père que j’ai repris il y a vingt ans, nous produisions de la viande bovine comme la plupart des fermes de ma région (race Prim holstein croisée Limousine). Les vaches font partie des 5% d'animaux d'élevage qui ont parfois le droit d'être à l'extérieur, dans l'herbe. Elles sont très intelligentes, ont 20 ans d'espérance de vie, possèdent une vie sociale riche et une organisation entre elles, ont peu d'expression faciales mais s'expriment par des postures spécifiques, de nombreuses vocalisations différentes, échangent des émotions et communiquent des informations par la sécrétion de substances odorantes subtiles. À cela je n'y pensais jamais, sinon il m'aurait été difficile de continuer à travailler. 


Si certains y prennent plaisir par sadisme, cela m’a toujours attristé de voir ou de devoir faire subir des atrocités à ces êtres si paisibles qui ne m'avaient rien demandé. La liste est longue : insémination artificielle, vêlages forcés, césariennes sans anesthésie, séparation des veaux et de leur mère, écornages, castrations des mâles (sans anesthésie), bouclages, contention,etc... le tout évidement agrémenté de coups de fourche ou de pied, de doigts dans les yeux ou dans le museau, de torsions de queue... C’est ce qui se passe tous les jours dans les élevages, qu’ils soient bios, traditionnels ou industriels.

En plus d'avoir été socialement conditionné à manger des animaux, j’ai vécu depuis tout jeune dans un univers malsain, cruel et immoral. Contrairement aux fantasmes de réciprocité qu'on vend souvent aux consommateurs, les éleveurs n'aiment pas leurs propriétés/victimes, car je ne crois pas à l'amour sans le respect. Même dans un idéal fictif, la finalité consiste toujours à trahir la confiance qui aurait pu s'installer : les animaux sont vendus, envoyés à l'abattoir, et «transformés » en marchandises aussi tôt qu'ils sont « prêts » ou plus assez productifs, toujours très jeunes. Aussi, soyons enfin honnêtes: ce qu'on appelle « normes de bien-être animal » est une escroquerie censée ne pas faire souffrir les animaux au-delà de ce qui permet leur exploitation, qui elle va à l'encontre de leurs intérêts les plus fondamentaux.  

J’ai honte de ce que j’ai fait, mais cela me semblait normal puisque mon père, mon grand père et mes ancêtres l'ont fait. Comme beaucoup d'éleveurs, je suis longtemps resté dans le déni ; mais alors que certains conservatistes préfèrent perdurer dans ce système de relation (d'asservissement) aux autres animaux qui n'a plus de sens et de raison d'être, voila dix ans que j'ai décidé d'ouvrir les yeux. Des exemples similaires se multiplient aux quatre coins du monde, et il est temps d'arrêter de faire croire aux gens qu'ils ont besoin de manger des animaux et leurs sécrétions. Surtout, nous devons comprendre que les autres animaux qui ont évolué sur terre ne nous appartiennent pas, pour mettre fin à cette « guerre à mort – qui devrait aboutir à un monde (...) sans animal digne de ce nom et vivant en vue d'autre chose que de devenir moyen pour l'homme, bétail, outil, viande, corps ou vivant expérimental » (Jacques Derrida). Développer une agriculture végane et laisser les autres animaux exister pour leurs propres raisons, voila le seul futur envisageable pour qu'une humanité digne de ce nom habite la Terre.

 
TÉMOIGNAGE D'UN ANCIEN ÉLEVEUR

Voir les commentaires

ELEVAGE OVIN ET SUBVENTIONS: CE SONT LES ELEVEURS QU'ON ENGRAISSE, NOUS CONTRIBUABLES

20 Février 2017, 19:16pm

Publié par VGBIO

prenez le temps de regarder cette passionnante vidéo de 12 minutes environ sur les subventions que touchent les éleveurs d'ovins en zone de montagne. Vous savez, ce sont ces braillards violents que l'on voit continuellement dans les médias dès qu'un loup attaque une brebis, se lamentant sur leur sort............

vous les regarderez d'un autre oeil ensuite (bon, je sais, vous les regarderez encore d'un plus mauvais oeil que vous le faites déjà maintenant, car faire naître et élever des animaux pour les tuer et que les gens les mangent est ignoble en soi.......)

Rappelons qu'on n'a nul besoin de manger de la chair d'animaux morts, pour bien vivre. Les protéines, il y en a un peu partout, surtout dans les légumineuses, et l'ANSES, dans ses dernières recommandations, préconise de consommer maximum 500 gr de viande rouge (dont les agneaux et moutons) par semaine, et de manger beaucoup plus de légumineuses.............

 

 

nous, on les aime libres dans un refuge, car ils sont comme nous, des êtres vivants sensibles

nous, on les aime libres dans un refuge, car ils sont comme nous, des êtres vivants sensibles

Voir les commentaires

LA CHINE EST EN TRAIN DE REDUIRE DE MOITIE SA CONSOMMATION DE VIANDE

8 Janvier 2017, 16:27pm

Publié par VGBIO

Le gouvernement chinois s’est fixé l'objectif de diviser par deux la consommation de viande du pays d’ici 2030 ! c'est un excellent objectif!

Aujourd’hui, un Chinois consomme en moyenne 75 gr de viande par jour (environ 220 gr par jour en France!). Mais le ministère de la santé trouve ce chiffre excessif (ça nous fait rêver, non?) et il recommande de passer sous les 40 gr afin de limiter considérablement les risques d’obésité et de diabète. 

Alors que les Chinois mangeaient environ 13kg de viande par an et par personne en 1982, ce chiffre est aujourd’hui passé à 27 kg......ce qui fait déjà rêver à côté des 79 kg par an des français!

Mais la Chine, avec 1,3 milliards d’habitants représente quand même 28% de la consommation mondiale de viande ! 

Bon, ils le font pour des raisons de santé et écologiques, avec aucun objectif de diminution de la souffrance animale, mais la souffrance diminuera avec la diminution de la consommation!

On rêverait de voir le ministère de la santé français donner de telles recommandations! mais non, soumis aux lobbies de l'élevage, les ministres font au contraire la promotion de la viande, et autorisent même le lobby à aller dans toutes les écoles primaires faire sa pub..........et on se dit dans un pays démocratique..............

LA CHINE EST EN TRAIN DE REDUIRE DE MOITIE SA CONSOMMATION DE VIANDE

Voir les commentaires

ABATTAGE DE 18000 CANARDS DANS LE TARN

2 Décembre 2016, 22:55pm

Publié par VGBIO

Après que le conseil régional a utilisé une partie de nos impôts pour financer la cruelle filière du foie gras à hauteur de 5,5 millions d'euros dans la région Occitane, 18000 canards viennent d'être abattus (dans quelles conditions????) dans le Tarn, car des foyers de grippe aviaire y ont été détectés.

Bien sûr, Le Foll a tout de suite accusé les oiseaux migrateurs, une fois de plus! Or, on sait bien que c'est dans les élevages industriels comme ceux du sud ouest que se développent ces virus pathogènes...........

Voici ne qu'en dit la LPO:

"Les oiseaux sauvages ainsi affectés succombent très vite à ce virus, le taux de mortalité constaté est estimé à 100%. Ils apparaissent alors comme des vecteurs inefficaces dans le mécanisme de propagation de cet Influenza aviaire.

Pour rappel, ce virus a été détecté pour la première fois sous sa forme peu contagieuse aux États-Unis en 2008 puis en Californie en 2014. Il a en revanche fait son apparition sous sa forme contagieuse en Asie : en janvier et en septembre 2014 en République de Corée, en avril 2014 au Japon et en octobre 2014 en Chine.

L’expérience observée lors des dernières épizooties des différents sous types d’Influenza aviaire dont celui du H5N1 nous apprend que si les oiseaux sauvages sont les hôtes naturels des virus grippaux, ils jouent un rôle mineur dans les mécanismes de propagation des virus du fait de leur caractère pathogène et de l’extrême sensibilité des oiseaux infectés qui ne sont alors plus en mesure de se déplacer.

En revanche, les élevages de volailles domestiques, le plus souvent industriel, offre des conditions idéales notamment de résistance, de promiscuité, de densité et de confinement pour que ces virus aviaires acquièrent leur caractère pathogène. En effet, les souches de grippe aviaire rencontrées chez les oiseaux sauvages sont le plus souvent relativement bénignes tandis que celles rencontrées chez les oiseaux domestiques élevés en batterie dans des conditions stressantes, acquièrent un caractère hautement pathogène. Du fait d’une densité de population élevée, le virus de la grippe est hautement mutagène. Ainsi, dans les unités d’élevage industriel, le virus a la capacité de muter rapidement vers des formes hautement pathogènes.

Dans un contexte de mondialisation des marchés, la faculté des Influenza aviaires à se propager rapidement d’un pays à l’autre, d’un continent à un autre est résolument l’affaire des échanges et des transports commerciaux. Ils sont indéniablement comme des vecteurs bien plus efficaces que les oiseaux sauvages pour permettre la propagation des Influenza comme pour la plupart des autres virus."

 

Donc, la France ne recouvrera pas son statut de pays indemne d'influenza aviaire, indispensable pour pouvoir exporter volailles et foie gras hors d'Europe.

Le Foll s'est même vanté du fait que ces foies cruels seraient bien présents sur les tables en France, ajoutant que c'est le statut indemne qui permet ensuite de pouvoir exporter sans aucun problème. Donc, français, réjouissez vous, vous allez écouler la production que les pays hors d'Europe refuse de consommer pour des raisons sanitaires! bon appétit!

Il est plus que temps d'arrêter les cruelles pratiques de gavage et de cesser d'entasser de pauvres bêtes dans des cages (illégales au niveau européen, mais toujours en service en France, avec la bénédiction de Le Foll, bien sûr)

Combien le conseil régional va leur donner cette fois ci, pour qu'ils abattent leurs canards peu de temps après! CES SUBVENTIONS DOIVENT CESSER!

Pour ces fêtes de fin d'année, tournez vous donc vers le faux gras, délicieux, sain et sans cruauté.

 

ABATTAGE DE 18000 CANARDS DANS LE TARN

Voir les commentaires

Transport des veaux non sevrés : souffrance garantie

19 Août 2016, 16:30pm

Publié par VGBIO

un article de CIWF:

La France est le 2ème exportateur européen de veaux non sevrés. Cette enquête révèle les terribles conditions de transport de ces jeunes animaux vulnérables, en violation de la réglementation européenne. Ces veaux âgés de seulement 10 jours sont transportés sur des distances pouvant atteindre près de 3000 km et plus de 40h de route. Il ressort clairement de cette enquête que les jeunes veaux souffriront tant que ces longs transports continueront. Exigez leur interdiction.

Une enquête de longue haleine

En 2015, plus d’1,3 millions de veaux non sevrés ont été transportés entre les pays européens. Issus de l’industrie du lait, les veaux mâles qui ne produiront pas de lait ou les femelles qui ne serviront pas au renouvellement du cheptel, sont vendus pour un prix dérisoire, entre 10 et 150€. La majorité des veaux partent d’Allemagne, de France, de Pologne ou d’Irlande, pour être engraissés notamment aux Pays-Bas, en Italie ou en Espagne. Sur une période de deux ans, nos partenaires Tierschutzbund Zurich et Animal Welfare Foundation ont enquêté sur les transports longues distances des veaux non sevrés, depuis leurs points de départ, les élevages laitiers et les marchés aux bestiaux, jusqu’à leurs destinations : des centres d’engraissement. Ils ont suivi du début à la fin 10 transports, et 7 trajets impliquaient la France (point de départ, d’arrivée ou traversée du pays). Le constat est sans appel.

Les découvertes de cette enquête

Cette enquête prouve qu’il est impossible de transporter des veaux non sevrés durant plus de 8h en respectant le bien-être animal. La souffrance des animaux est inévitable durant les transports longues distances et la réglementation européenne n’est pas et ne peut pas être appliquée.

Les conditions de transport sont insupportables pour les veaux :

  • Ces jeunes animaux vulnérables sont aussi bien transportés par des températures en dessous de zéro que par une chaleur extrême.
  • Aucun camion n’était équipé d’un système d’abreuvement adapté pour les veaux non sevrés, qui devraient boire du lait tiédi ou un substitut de lait.
  • Au cours des voyages qui durent souvent plus de 25 heures, ils ne sont jamais nourris à bord des véhicules
  • Les camions sont parfois surchargés, et il n'y a jamais assez d'espace en hauteur. Les animaux ne peuvent pas tenir leur tête droite ou se coucher pour se reposer.
  • Les veaux subissent trop souvent le traitement brutal des employés : tirés par la queue ou les oreilles, ou encore battus avec des bâtons lors des déchargements.
  • En route, les veaux déjà faibles, deviennent malades ou se blessent. Les plus affaiblis meurent pendant le trajet, d’autres dans les jours qui suivent leur arrivée dans le centre d'engraissement.

La réglementation européenne sur le transport des animaux est systématiquement violée pour les animaux non sevrés : l’alimentation correcte des veaux non sevrés est techniquement impossible.

Merci de demander à Stéphane Le Foll d’interdire les transports longues distances de veaux non sevrés.

https://action.ciwf.fr/ea-action/action?ea.client.id=1758&ea.campaign.id=54755&utm_campaign=transport&utm_source=actionemail&utm_medium=email&ea.url.id=677878#takeaction

Transport des veaux non sevrés : souffrance garantie

Voir les commentaires

LES SOUFFRANCES INTOLERABLES CONTINUENT DANS LES ABATTOIRS

29 Mars 2016, 23:30pm

Publié par VGBIO

Après Alès et Le Vigan, ces images tournées à l'abattoir de Mauléon-Licharre dans les Pyrénées-Atlantiques montrent de nouveau l'extrême violence de la mise à mort des animaux. Et cet abattoir est labellisé bio, donc, que ceux qui mangent de la viande bio ne se sentent pas déchargés du poids de leur mort.........c'est la même cruauté dans TOUS les abattoirs! Tournées au mois de mars 2016 juste avant Pâques, ces images révèlent les pratiques de mise à mort des agneaux de lait ainsi que l'abattage de veaux et de bovins, dans l'abattoir de Mauléon-Licharre (64) certifié bio et qui met en avant Label Rouge et l'IGP.

"Dignité, respect, étourdissement, contrôle, bio" : les discours se veulent rassurants. La réalité est toute autre.
Dans cet abattoir, on arrache la vie à des agneaux de lait et des veaux terrorisés. Animaux frappés, mal ou pas étourdis, conscients au moment de la saignée, découpés à vif : une réalité insoutenable. Un agneau écartelé vivant, car sa patte se coince dans une chaîne et aucun opérateur n'est présent....et partout, les coups, la violence, les animaux affolés meurent dans un stress et une souffrance extrêmes

Comme à Alès ou au Vigan, ils l'ont fermé pour quelques semaines, puis les souffrances reprendront!

La viande ne représente aucune nécessité et pourtant des millions d'animaux agonisent derrière les murs des abattoirs. Ne fermons plus les yeux et agissons.

la vidéo est ici:

http://www.l214.com/enquetes/2016/abattoir-made-in-france/mauleon/

signez la pétition de L214:

http://www.l214.com/enquetes/2016/abattoir-made-in-france/mauleon/#petition-block

voyez ici ce qu'en pense insolente veggie, toujours aussi fine:

http://www.insolente-veggie.com/cruaute-a-labattoir-de-soule-pays-basque/

le journal "le monde" a publié un article dès ce matin:

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/29/un-nouveau-cas-de-cruaute-mis-au-jour-dans-un-abattoir-francais_4891669_3244.html

"L’établissement possède également la certification Ecocert pour l’agriculture biologique. Parmi ses 460 clients, on trouve des particuliers en vente directe, des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) et quelques grandes tables parisiennes et chefs étoilés, comme le boucher-star Yves-Marie Le Bourdonnec ou le chef Alain Ducasse."

 

Voir les commentaires

Derrière les murs d'un abattoir certifié bio: cruauté, maltraitance et souffrances infinies

23 Février 2016, 23:35pm

Publié par VGBIO

Derrière les murs d’un abattoir certifié bio: Nouvelle enquête de L214 Moutons violemment jetés, employé s’amusant à leur infliger des décharges électriques, cochons et porcelets mal étourdis et conscients sur la chaîne d’abattage, étourdissement laborieux des vaches et des bœufs, reprise de conscience d’animaux suspendus, matériel défaillant, personnel incompétent, vétérinaires absents (?)

Les animaux meurent-ils différemment dans les abattoirs bio ?

À travers ces images tournées à l'abattoir du Vigan dans le Gard, L214 montre ce qu'endurent les animaux dans cet abattoir certifié bio. Comme en abattage standard, les animaux y sont tués dans une extrême violence.

cette nouvelle investigation de L214 dévoile une fois de plus ce que subissent les animaux dans les abattoirs.

Nili Hadida, chanteuse du groupe Lilly Wood and the Prick, présente la vidéo et commente : « Même dans les abattoirs tournés vers le bio et le local, les animaux perdent la vie dans d’atroces souffrances. La viande heureuse, ça n’existe pas. »

Hier Alès, aujourd’hui Le Vigan. Quelle que soit la taille des abattoirs, quel que soit le mode d’abattage, les images dévoilent une cruauté insoutenable. Ces enquêtes témoignent de l’horreur vécue par ces animaux conduits à la mort sans nécessité.

L214 porte plainte pour sévices graves contre cet abattoir, plainte appuyée par des rapports d’experts accablants. Celle déposée contre l’abattoir d’Alès a conduit à l’ouverture d’une enquête judiciaire toujours en cours d’instruction à l’heure actuelle.

Par ailleurs, L214 nous propose d’agir en sollicitant nos députés pour demander une commission d’enquête sur tous les abattoirs pour faire la lumière sur des pratiques trop longtemps dissimulées au public. La souffrance des animaux et le droit à l’information doivent enfin être pris au sérieux.

SIGNEZ pour demander une commission d'enquête:

http://www.l214.com/pages/2016/abattoir-made-in-france/le-vigan/?utm_source=Association+L214&utm_campaign=67ffc4cd59-Lettre_abattoir_du_Vigan2_23_2016&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-67ffc4cd59-195639169#petition-block

Tournez enfin le dos à la viande, même bio!

http://www.l214.com/vegetarisme

Derrière les murs d'un abattoir certifié bio: cruauté, maltraitance et souffrances infinies

Voir les commentaires

LES ELEVEURS VIOLENTS TERRORISENT LA POPULATION AVEC DES CADAVRES D'ANIMAUX

6 Février 2016, 15:18pm

Publié par VGBIO

les éleveurs sont sur les routes un peu partout en France, avec des actions violentes et destructrices, qui bloquent une partie des routes, comme d'habitude, engendrant plus de 4 millions d'euros de dégâts (que nos impôts vont servir à payer, pourquoi ne pas faire payer les syndicats agricoles? je suggère cette nouvelle mesure!) se servant d'animaux morts dans leurs exploitations pour essayer de terroriser la population.............

Comme l'analyse L214:

" Un veau, un cochon et des canards morts, déposés par des éleveurs dans la permanence parlementaire d’une députée du Lot-et-Garonne.

Les corps de deux veaux déversés avec du fumier, une vache morte pendue à la façade du bureau d’un député de la Manche.

Des porcelets jetés avec des détritus sur une nationale des Côtes d’Armor. Ce sont quelques-uns des animaux, morts dans les élevages, que des éleveurs ont cru bon d’exhiber lors de leurs manifestations cette semaine.

Ce sont quelques-uns des animaux, morts dans les élevages, que des éleveurs ont cru bon d’exhiber lors de leurs manifestations cette semaine.

Les éleveurs souhaitent attirer l’attention sur leur condition. Sur la crise qu’ils traversent, sur un système dont ils s’estiment les premières victimes. Mais sur ces images d’autres victimes nous crèvent les yeux. Ces jeunes animaux déversés comme du lisier ne sont pas morts de vieillesse. Ils étaient trop faibles, malades, ou jugés pas assez rentables pour être soignés. Ils sont morts avant d’être tués à l’abattoir, condamnés dès le jour de leur naissance à n’être qu'une pièce de viande en devenir ou un déchet."

 

et aucune arrestation, bien sûr! ce ne sont pas de dangereux écologistes ou militants anti corrida, ce sont de bons éleveurs responsables!..............!

la violence, ça les connaît, ils la pratiquent au jour le jour dans leurs exploitations agricoles, traitant les animaux comme des déchets, des choses exploitables à l'envie!......et bien sûr ils auront encore et toujours le soutien du gouvernement, et des crédits supplémentaires débloqués, alors que les exploitants français sont déjà les plus aidés d'Europe!

ras le bol que nos impôts servent à payer cette industrie de souffrance et de mort!

végétalisez votre alimentation pour que nous n'ayons plus à nourrir ces profiteurs massacreurs d'animaux! que ces élevages de la honte, qui font souffrir les animaux et polluent notre environnement, tout en fournissant des chairs inmangeables au plan diététique, disparaissent!

 

voici ce qu'en pensent les animaux chez insolente veggie:

http://www.insolente-veggie.com/les-animaux-insensibles-aux-problemes-des-eleveurs/

 

 

LES ELEVEURS VIOLENTS TERRORISENT LA POPULATION AVEC DES CADAVRES D'ANIMAUX

Voir les commentaires

FERME DES 1000 VACHES: L'ILLEGALITE ENTERINEE PAR LA JUSTICE

29 Janvier 2016, 20:08pm

Publié par VGBIO

le tribunal administratif d’Amiens a autorisé la ferme-usine des Mille vaches (Somme), à passer de 500 à 800 vaches. Il donne ainsi raison au propriétaire, M. Ramery, contre l’État.

En juillet 2015, les services vétérinaires constataient que la ferme-usine comptait près de 800 vaches, alors que l’autorisation préfectorale est limitée à 500. Le propriétaire a donc été sommé de se mettre en conformité, sous peine d'amende. Mais M. Ramery a refusé de payer et a demandé la suspension des arrêtés.......que la justice vient de déclarer nuls!

l’association d’opposants Novissen a fait appel de cette décision..............honteuse..............

FERME DES 1000 VACHES: L'ILLEGALITE ENTERINEE PAR LA JUSTICE

Voir les commentaires

LA GRIPPE AVIAIRE S'ETEND DANS LE SUD OUEST

15 Décembre 2015, 01:48am

Publié par VGBIO

plus de 12 foyers de ce virus hautement pathogène dans les élevages industriels, avaient été déclaré le 10/12, et le virus continue son expansion dans le sud ouest!

Le ministère de l'agriculture communique très peu sur le sujet.............beaucoup de pays ont interdit les importations de volailles et dérivés venant de France depuis cette découverte du virus................Bien sûr, il ne faut pas affoler le consommateur et l'empêcher d'acheter son foie gras et ses volailles pour les fêtes!

parce qu'autrement, les animaux, ils s'en foutent bien................déjà plus de 68000 volailles ont été abattues.................dans quelles conditions?

 

Je ne sais pas ce que les mangeurs de bidoche vont pouvoir manger...........il ne leur restait plus guère que la volaille comme chair non cancérigène avérée, ben là, c'est foutu!...................

moi, ça me fait bien rire!........

go vegan!

 

 

LA GRIPPE AVIAIRE S'ETEND DANS LE SUD OUEST

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>