Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

vache, veau, escalope et barquette de viande

29 Juillet 2015, 03:07am

Publié par VGBIO

......................surtout, empêcher les consommateurs de faire le lien entre les 2! "révélation" très parlante!

on le dit depuis longtemps, mais l'entendre de la bouche d'un professionnel du secteur ça fait plaisir!

c'est comme ça que les enfants sont trompés et ne font pas le lien entre un veau et l' escalope dans leur assiette!

Voir les commentaires

NEPAL: FINIS LES SACRIFICES D'ANIMAUX LORS DU FESTIVAL DE GADHIMAI

29 Juillet 2015, 01:46am

Publié par VGBIO

une formidable nouvelle vient de tomber:

les organisateurs du festival de Gadhimai (où des dizaines de milliers d'animaux étaient brutalement sacrifiés ) au Népal, ont annoncé qu'il n'y aurait plus de sacrifices d'animaux!

merveilleuse nouvelle dûe aux grandes campagnes internationales contre ces massacres. Comme quoi, la lutte paye!

rappelons qu'en 2009, ce sont 500.000 animaux qui avaient été abattus! et en 2014, 70% en moins, car l'Inde avait interdit l'export d'animaux vers le Népal pour ce festival.

continuons donc, par exemple en direction des îles Féroé, qui continuent année après année leur massacre de globicéphales, et viennent d'en tuer 250 il y a quelques jours!

NEPAL: FINIS LES SACRIFICES D'ANIMAUX LORS DU FESTIVAL DE GADHIMAI

Voir les commentaires

LE LAIT DE MAUVAISE QUALITE VA SE GENERALISER

24 Juillet 2015, 21:50pm

Publié par VGBIO

lisez cet excellent article, qui explique bien pourquoi il vaut mieux s'abstenir de boire du lait!

en plus d'être d'une cruauté infinie, car les vaches laitières sont les animaux les plus exploités, le lait...............c'est de la merde liquide!

 

alors, réfléchissez bien! il existe tellement de "laits" végétaux, qui remplacent absolument le lait de vache dans toutes les recettes et comme boisson: lait de riz, d'avoine, d'épeautre, d'amande, de soja, etc............

 

prenez le temps de lire cet article ici:

http://www.bastamag.net/Le-lait-de-vache-que-produit-l-elevage-intensif-est-il-bon-pour-la-sante

un extrait:

"Idéalement, le rapport oméga O6/oméga O3 doit être inférieur à 4. Tout dépend donc de l’équilibre de l’alimentation : plus on verse de maïs dans les mangeoires, plus les vaches produisent du lait chargé des mauvais oméga 6.

Le lait des vaches qui sont dans la « moyenne » nationale, avec 25% de maïs dans la mangeoire, dépasse déjà ce seuil idéal. Celles qui engloutissent 60% d’ensilage de maïs produisent un lait totalement déséquilibré en acide gras : le rapport O6/O3 atteint alors 7,6 ! Près de quatre fois plus que les ruminants dont la ration alimentaire contient 80% de pâturage et de foin, selon les études menées par l’Institut national de la recherche agronomique.(.......) 

Précisons ici que le lait de vache n’est pas la seule source de dépassement de la dose d’oméga 6 recommandée : la viande, les œufs (issus d’animaux élevés au maïs/soja eux aussi) et les très nombreux aliments à base d’huile de palme participent également à l’inflammation généralisée..."

Alors, espérons que cet article vous fera réfléchir et changer vos habitudes!

go vegan!

 

autrement, bientôt, espérons qu'il y aura du lait "artificiel" à base de levure, il a été inventé aux USA par 2 vegans et sera commercialisé l'an prochain!

lire ici:

http://www.sciencealert.com/news/20142910-26413.html

LE LAIT DE MAUVAISE QUALITE VA SE GENERALISER

Voir les commentaires

La Catalogne interdit les animaux sauvages dans les cirques !

24 Juillet 2015, 21:50pm

Publié par VGBIO

une fois de plus, la Catalogne est en avance sur la défense des droits des animaux à partir de 2017.

A terme, cette mesure s'apiquera aussi aux autres animaux détenus prisonniers dans les cirques!

bravo à eux!

La Catalogne interdit les animaux sauvages dans les cirques !

Voir les commentaires

La tentative absurde et révoltante du gouvernement de déclasser le loup

24 Juillet 2015, 21:26pm

Publié par VGBIO

Communiqué de presse, CAP Loup, 24 juillet 2015

Stéphane Le Foll vient d’annoncer que le gouvernement engage « une démarche de déclassement du loup comme espèce strictement protégée, auprès de la Convention de Berne et de l’Union Européenne ». Aussi vaine soit-elle, cette démarche anti-écologique enfonce un peu plus la France dans l’abandon de toute vision d’avenir pour la cohabitation entre l’élevage et le loup.

Le ministre se moque-t-il des éleveurs avec cette annonce ? Les chances d’aboutir sont tellement faibles que Stéphane Le Foll lui-même déclarait le 8/7/14 qu’il n’était « pas favorable » à cette démarche, selon lui « vouée à l’échec » ! Le déclassement du loup nécessiterait l’acceptation par la majorité aux deux tiers des membres du comité permanent de la Convention de Berne et l’unanimité de ceux du Conseil de l’Europe après examen par la Commission Européenne. Or celle-ci a déjà répondu le 27/5/14 à la France « qu’une révision de la législation n’est pas nécessaire car la directive Habitats offre une flexibilité suffisante pour permettre d’assurer la coexistence du loup avec les activités pastorales ».

Comment justifier une telle demande vis-à-vis de nos voisins qui n’abattent aucun loup, comme l’Allemagne où les loups sont pourtant aussi nombreux qu’en France et l’Italie où ils le sont cinq fois plus ? La politique de notre pays est déjà la pire d’Europe en la matière, avec l’absence de vérification des mesures de protections subventionnées aux éleveurs, les indemnisations pour la prédation même s’ils ne protègent pas leur bétail, les autorisations de tirs même si le bétail n’est pas protégé, même s’il n’a pas été attaqué, même s’il n’est pas dehors, les tirs confiés aux chasseurs non encadrés, les tirs possibles en cœur de parc national, et même désormais une brigade de jeunes payés par l’État pour abattre des loups !

Le ministre annonce sa démarche dans le cadre d’un « plan de soutien à l’élevage français ». Mais chasser le loup n’aide en rien les éleveurs. La prédation continue sur le bétail insuffisamment protégé. Pour les aider vraiment, le ministre ferait mieux d’accompagner les éleveurs dans une évolution vers des pratiques respectueuses de la biodiversité, afin de répondre aux attentes de la société. Car les Français, très majoritairement favorables aux loups, n’accepteront peut-être pas toujours de continuer à payer par leurs impôts les subventions qui maintiennent sous perfusion l’élevage ovin.

Les associations de CAP Loup

www.cap-loup.fr / Les 32 associations de CAP Loup :

Fondatrices : Animal Cross, ASPAS, Ferus, LPO PACA, Mille traces, SFEPM, WWF.

Membres : ALEPE, Altaïr Nature, ANG, Asbl Wolf Eyes, ASPA Vosges, AVES France, CESB, CVN, Dignité Animale, Fondation Brigitte Bardot, GEML, GLS, GMA, Kermit, Loup.org, LPO Auvergne, LPO Champagne-Ardenne, Oiseaux Nature, One Voice, Peuple Loup, RAC, Sauvegarde Faune Sauvage, SPA de Lyon Sud-Est, Sur les traces du loup, Tendua.

La tentative absurde et révoltante du gouvernement de déclasser le loup

Voir les commentaires

Expérimentation animale en France : un état des lieux

16 Juillet 2015, 15:54pm

Publié par VGBIO

c'est ONE VOICE qui a réalisé cet état des lieux, disponible ici en .pdf:

http://www.one-voice.fr/sante-sans-torture/experimentation-animale-en-france-un-etat-des-lieux/

Juillet 2015. One Voice vous propose de découvrir son nouveau rapport dressant un état des lieux de l’expérimentation animale en France.

Un rapport exhaustif
One Voice a voulu synthétiser dans un document unique et accessible l’ensemble des aspects de l’expérimentation animale telle qu’elle est pratiquée en France.
Un point sur la législation permet en premier lieu de comprendre le contexte réglementaire et notamment la directive 2010/63/UE, la directive REACH et la législation cosmétique. Sont ensuite explicitées les expériences menées sur les animaux, depuis les primates, les chiens et les chats jusqu’au près de un million et demi de souris sacrifiées en 2010 par la recherche française… Enfin, One Voice présente la réalité du remplacement du modèle animal qui, malgré l’incitation de l’Europe, demeure une voie négligée par la France.

La recherche française à la traîne
Les Français ne veulent plus de l’expérimentation animale et les incitations européennes se font plus insistantes. Des pays comme l’Italie mettent concrètement en place des mesures qui vont vers l’abandon du modèle animal tandis que d’autres, dont la France, se refusent visiblement à investir dans des méthodes alternatives pourtant plus fiables et moins coûteuses ! La puissance économique des lobbies de l’industrie chimique et pharmaceutique n’y sont sans doute pas pour rien…

La voie du progrès
Pour que la recherche française prenne la direction de l’éthique et du progrès, diffusez le rapport !

Expérimentation animale en France : un état des lieux

Voir les commentaires

UN AN DE PRISON FERME POUR AVOIR MALTRAITE SON CHIEN

16 Juillet 2015, 15:43pm

Publié par VGBIO

...............vous ne rêvez pas, c'est en France que cette décision a été prise il y a quelques semaines!

si seulement la justice pouvait toujours juger ainsi les tortionnaires!

ce chien martyr se remet et attend un-e gentil-le adoptant-e au refuge

article ici:

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/9087-il-ecope-dune-peine-exemplaire-apres-avoir-maltraite-son-chien/

"Secoué, soulevé de terre par le cou, frappé à coups de poing… C’est le dur supplice subit par Ares, un chiot malinois de cinq mois. Son propriétaire, un homme d’une cinquantaine d’années, a été condamné pour « sévices graves » à un an de prison ferme et à une interdiction définitive de détenir des animaux. La confiscation définitive du chien a aussi été prononcée ainsi que diverses amendes. Le prévenu n’a pas fait appel. Une décision jugée exemplaire par l’avocate de la Fondation 30 Millions d’Amis, Me Eva Souplet, car malheureusement, les peines de prison ferme sont encore rares."

UN AN DE PRISON FERME POUR AVOIR MALTRAITE SON CHIEN

Voir les commentaires

UNE BRIGADE DE 10 "EMPLOIS JEUNES" VA AIDER A TUER LES LOUPS

16 Juillet 2015, 00:32am

Publié par VGBIO

on croit rêver, hélas, non! ROYAL DEMISSION!

 

communiqué de l'ASPAS

Royal recrute des tueurs de loups, recrutons une ministre de l’Écologie !

Le ministère de l’Écologie va recruter une brigade de tueurs de loups en « emploi jeune ». L’ASPAS demande l’abandon de ce projet ahurissant, le départ de Ségolène Royal et l’embauche d’une vraie ministre de l’Écologie.

« Cherche jeunes chasseurs pour intégrer une brigade de dix agents missionnés pour l’abattage des loups ». C’est en substance l’offre d’emploi que la ministre a demandé à ses services de diffuser pour constituer une équipe spécialisée de l’ONCFS. Mission : détruire une espèce strictement protégée. Compétences requises : motivation pour détruire notre patrimoine naturel. Condition : permis de chasser.

Embaucher des jeunes comme chasseurs de loups, mettre des moyens dans le tir des prédateurs naturels et non dans la protection du bétail, créer des postes pour anéantir une espèce protégée alors que l’ONCFS, en pleines restrictions budgétaires, n’est plus en capacité d’assurer ses missions de lutte contre le braconnage : Ségolène Royal confirme qu’elle usurpe son poste de ministre de l’Écologie pour mettre en œuvre une politique de destruction de la nature.

Chantre cynique de la « démocratie participative », elle avait pris le 2 juillet des arrêtés anti-loups rejetés par 95% des citoyens lors de la consultation publique. Le loup y est traité de façon pire qu’une espèce « nuisible », avec l’abattage organisé de 36 individus pour la saison 2015-2016, jusqu’en cœur de parc national, et sans encourager les éleveurs à protéger leur bétail.

Madame Royal promeut sans rire la « démocratisation du dialogue environnemental » mais refuse de recevoir les associations de CAP Loup qui l’interpellent depuis un an, tandis qu’elle accueille, dans le même temps et à bras ouverts, les extrémistes anti-loups dès qu’ils le demandent et s’empresse de satisfaire leurs doléances.

« Cherche ministre de l’Écologie », de toute urgence. Mission : protéger notre patrimoine naturel. Compétences requises : courage et non-soumission aux lobbies agricoles et cynégétiques, motivation pour l’écologie et l’intérêt général. Condition : dégager Ségolène Royal.

 

Communiqué de FERUS, 15 juillet 2015

Alors que de nouvelles coupes budgétaires affectent le ministère de l’Écologie (2 départs à la retraite sur 3 ne seront pas remplacés dans les parcs nationaux notamment), l ’État trouve tout de même le budget pour l’embauche de 10 « emplois jeunes » afin d’aider à mieux tuer des loups.

Jusqu’où ira la ministre de l’Écologie dans l’ignominie ?

Pendant que l’association FERUS met en place des bénévoles pour assister les éleveurs et favoriser la cohabitation, Ségolène Royal embauche des jeunes pour tuer des loups. Cherchez l’erreur et qui est sur la bonne voie !

La préfète des Alpes-de-Haute-Provence l’avait annoncé lors du dernier congrès de la Fédération Départementale des Chasseurs du 04 à Digne-les-Bains en avril dernier. Ce n’était hélas pas un gag et elle était bien renseignée Madame la Préfète…

L’ONCFS est donc chargée de recruter 10 « jeunes » pour la création d’une « Brigade Loup » dont le rôle essentiel sera de participer aux opérations de défense des troupeaux et aux opérations de prélèvements ordonnées par l’État.

Belles missions pour ces jeunes tueurs d’une espèce protégée dans notre pays !

FERUS, une fois de plus, dénonce l’attitude irresponsable de nos plus hautes autorités qui, au lieu de développer et mettre en place les mesures de protection des troupeaux, choisissent le fusil pour « régler le problème ». Le jour viendra où il faudra bien rendre des comptes et les citoyens sauront se souvenir de l’incohérence de ces décisions.

Projet emploi jeune / brigade loup (compétences nécessaires et profil recherché : « Aptitude au maniement des armes de catégories C et D (armes de chasse lisses et rayées) »; « Permis de chasser, la possession du Brevet Grand Gibier serait un plus » ; « Expérience souhaitée dans la pratique de tous les modes de chasse » !!!) :

 

 

 

UNE BRIGADE DE 10 "EMPLOIS JEUNES" VA AIDER A TUER LES LOUPS

Voir les commentaires

Ce que la science nous dit des sentiments des animaux de ferme

4 Juillet 2015, 22:56pm

Publié par VGBIO

un intéressant article sur le blog de L214, à lire ici:

http://blog.l214.com/2015/06/25/sentiments-animaux-jonathan-balcombe

extraits:

"À mesure que le tabou scientifique est levé sur l'intérêt d’étudier les pensées et les émotions des animaux, des perspectives passionnantes s’ouvrent sur leur monde intérieur."

"Devant des portraits qui leur étaient présentés, les préférences des poulets se sont révélées incroyablement proches (98%) des préférences qu'avaient exprimées des humains. On ne sait pas bien ce que ça nous apprend sur le sens esthétique des poulets, mais l'idée que des poulets préfèrent certains humains est poignante, vu le traitement misérable que nous réservons ordinairement à ces animaux"

"À juste titre, les cochons sont reconnus comme des animaux intelligents et pleins de ressources. Dans les élevages où la nourriture est distribuée automatiquement en quantité adaptée à chaque animal, certains cochons ramassent les émetteurs qui se détachent parfois du cou de leurs congénères, et s'en servent pour se faire servir une seconde ration à leur place."

"À mesure que la science des émotions et des mondes intérieurs des animaux progresse, la nécessité de mettre un terme à la maltraitance que ces animaux endurent entre nos mains apparait de plus en plus justifiée. Dans ce but, mes collègues et moi-même sommes impatients de lancer prochainement Animal Sentience, la première revue universitaire consacrée à l'étude morale des émotions chez les animaux. Parce que la science nourrit la réflexion éthique, tous les articles de cette nouvelle revue seront consacrés aux moyens de provoquer des changements en faveur des animaux dans les pratiques et dans les politiques publiques."

l'article en anglais est ici:

http://www.philiplymbery.com/2015/03/farm-animal-feelings-get-scientific/

Ce que la science nous dit des sentiments des animaux de ferme

Voir les commentaires

LA MINISTRE DE L'ECOLOGIE DECIDE QUE 36 LOUPS SERONT ABATTUS EN 2015-2016

4 Juillet 2015, 22:50pm

Publié par VGBIO

voilà, c'est fait! les arrêtés sont tombés! Royal, qui hait la faune sauvage, a décidé de l'abattage de 36 loups cette année! ( c'était 24 l'an dernier! donc, une énorme augmentation!!!!!!!!)

éleveurs vous en aviez rêvé? Royal l'a fait! même la droite n'avait jamais osé aller jusque là, préconisant une dizaine d'abattage par an! Les loups peuvent désormais être abattus même si le bétail n’a pas été attaqué, même s’il n’est pas protégé, et jusqu’à six mois après qu’il est rentré. Les tirs sont possibles jusque dans le cœur des parcs nationaux. Les éleveurs continuent à être subventionnés et indemnisés sans contrepartie ni incitation à protéger leur troupeau.

Comme la démocratie, en Europe, à part le gouvernement grec, les oligarques ne connaissent pas, surtout les nôtres, elle s'est totalement foutu de la consultation publique concernant les conditions et le nombre de loups à tuer pour 2015-2016, qui a recueilli plus de 6000 commentaires, dont 95% étaient défavorables à ces arrêtés!

C'est si grave que plusieurs associations ont déposé une plainte contre la France auprès de l'UE, car, rappelons le à cette "socialiste" écervelée et copine des lobbies agricoles, LE LOUP EST UNE ESPECE PROTEGEE!

Remarquez, elle s'en fout, car elle a déjà instauré l'an dernier la chasse au loups pour les chasseurs qui sont en battue! c'est à dire que si des chasseurs qui chassent le sanglier tombent sur des loups, ils sont autorisés à les tuer, alors qu'ils sont protégés par la convention de Berne!

C'est grave car ça met en péril la pérennité de la population française de loups!

En effet, selon les comptages de l'ONCFS, il y avait 301 loups estimés en 2014, mais seulement 282 loups en 2015.

Les éleveurs et chasseurs ne se gênent pas pour les braconner, les empoisonner!.en plus des tirs "légaux"!

Communiqué de CAP-Loup 2 juillet 2015

La ministre de l’écologie vient de publier deux arrêtés fixant les conditions de tirs et le nombre de loups pouvant être tués pour la période 2015-2016. Ces mesures entérinent une politique de destruction dictée par les lobbies agricoles et cynégétiques, au mépris de la demande des citoyens et des obligations de notre pays. Les associations de CAP Loup demandent le retrait de ces arrêtés et portent plainte contre la France.

la suite ici:

http://www.one-voice.fr/presse/36-loups-a-tuer-la-france-en-infraction-et-contre-lavis-des-francais/

 

LA MINISTRE DE L'ECOLOGIE DECIDE QUE 36 LOUPS SERONT ABATTUS EN 2015-2016

Voir les commentaires