Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

Les loups français seraient des chiens-loups et donc ne devraient pas être protégés

29 Novembre 2014, 22:30pm

Publié par VGBIO

non, vous ne rêvez pas!

c'est la dernière énormité qu'un rassemblement d'associations et les syndicats agricoles anti loup vont nous marteler dans les jours prochains!

voilà toute l'histoire:

Les éleveurs et bergers viennent de tenir une conférence de presse  à Manosque pour dénoncer le scandale que constituerait, selon eux, le projet d’extension de la protection de la Convention de Berne aux hybrides du loup et les conséquences de l’hybridation des loups en France.

A cette occasion, ils ont sorti un argument totalement fantaisiste, selon lequel le gène du chien étant présent chez les loups français, ceux-ci seraient donc des bâtards et ne pourraient plus bénéficier du statut de protection de la convention de Berne. Les éleveurs, n'ayant pas peur du ridicule, demandent donc à être reçus par S. Royal, pour que l’Etat reconnaisse que les animaux présents en France ne sont pas des loups!!!!!!!!!

Voilà la liste des organisations et associations qui soutiennent cette thèse folle (ils n'ont pas peur du ridicule! et je pense qu'on a les éleveurs les plus ridicules du monde en France!) et l'on voit hélas que la confédération paysanne, emmenée par Bové, est dans ce ramassis de fêlés!


Association Eleveurs et Montagnes
Fédération Nationale Ovine
Fédération Régionale Ovine Sud-Est
Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles
Jeunes Agriculteurs PACA
Confédération paysanne
Coordination rurale
Associations des Bergers de Provence et des Alpes du Sud
Chambre régionale d’agriculture PACA
Maison régionale de l’élevage

 

Les loups français seraient des chiens-loups et donc ne devraient pas être protégés

Voir les commentaires

VICTOIRE! PAS D'ABATTAGE TOTAL DES BOUQUETINS SURVIVANTS DU BARGY

29 Novembre 2014, 22:16pm

Publié par VGBIO

enfin! une décision réclamée depuis des mois par tous les acteurs (hormis le préfet et la FNsea, donc les éleveurs!)

seuls les porteurs de la brucellose seront abattu!, donc, ils seront testés et les porteurs seront euthanasiés. Pas les animaux sains! ce qui semble logique, mais hélas, n'a été obtenu qu'après de longues semaines de lutte!

"Hier, le Conseil National de Protection de la Nature s’est réuni. Les positions du préfet ont été si violemment critiquées que la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, qui jusqu’alors était favorable à l’abattage total, a demandé au préfet de renoncer. Ainsi, France 3 explique aujourd’hui qu’on se dirige « vers un abattage exclusif des animaux malades, après l'utilisation d'un test homologué par l’Agence nationale de sécurité sanitaire. »

lire tout l'article ici:

http://lebruitduvent.overblog.com/2014/09/fil-actu-reprise-des-abattages-de-bouquetins-1ere-vague-lancee-puis-annulee.html

 

VICTOIRE! PAS D'ABATTAGE TOTAL DES BOUQUETINS SURVIVANTS DU BARGY

Voir les commentaires

SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE

28 Novembre 2014, 22:39pm

Publié par VGBIO

Où va votre argent ?

A des labos qui prétendent faire avancer la recherche en torturant longuement des chiens, des chats et des singes spécialement importés, alors qu’on sait que les résultats sur un animal ne veulent rien dire pour l’humain, alors qu’on peut aujourd’hui expérimenter sur des cellules-souches, à moindres frais et sans torture.


l'expérimentation animale est cruelle et inutile, car les résultats des tests sur les animaux ne peuvent être extrapolés à l'homme. Derrière les bons sentiments et la générosité, il y a une insoutenable cruauté et des souffrances inadmissibles et inutiles pour des milliers d'animaux, torturés encore et encore, laissés sans soins et sans contact.

Si vous voulez donner de l'argent, faites un don à une des 2

organisations de scientifiques qui font des recherches

sans pratiquer l'expérimentation animale

http://www.proanima.fr/

http://www.an
tidote-europe.org/

la cruauté à l'état pur, voilà ce que subissent des êtres vivants sensibles au nom d'une pseudo science!

Extrait d’une interview de Jacques TESTART, Directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)

Le téléthon célèbre chaque année les progrès de la génétique, ses possibles performances curatives. Qu’en pensez-vous ?

" C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace."

L'argent sert à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises… ET également DES ELEVAGES D'ANIMAUX POUR LES LABOS!

lisez ici ce reportage sur les chiens qu'ils font naître génétiquement modifiés myopathes à Mézilles, élevage de la honte! terrible! ils meurent dans des souffrances horribles et sont alimentés par sonde, ne peuvent pas marcher!

ces labos sont des monstres!

http://rue89.nouvelobs.com/2013/12/03/experimentation-animale-les-chiens-myopathes-cobayes-face-cachee-telethon-248080

SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE
SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE
SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE
SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE
SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE
SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE
SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE
SI VOUS DONNEZ AU TELETHON, VOUS FINANCEZ L'EXPERIMENTATION ANIMALE

Voir les commentaires

TILIKUM DOIT ETRE LIBERE

25 Novembre 2014, 23:37pm

Publié par VGBIO

ce mâle orque est entrain de devenir fou enfermé dans un bassin minuscule où il ne peut même pas nager! Il DOIT ETRE LIBERE!

Et c'est comme ça depuis des années! regardez cette vidéo qui date de 1992! on voit déjà les conditions lamentables de détention!

regardez la vidéo, c'est vers 6 minutes qu'on voit où il est, dans ce qu'ils appellent "l'infirmerie". Pas étonnant qu'il soit devenu de plus en plus agressif avec les INhumains! il a déjà tué, et ça risque fort d'arriver encore, même s'il ne participe plus aux spectacles!

quelle honte!

Voir les commentaires

MANIFESTATIONS ANTI-LOUP : LES ÉLEVEURS SE TROMPENT D’ENNEMI

25 Novembre 2014, 20:42pm

Publié par VGBIO

COMMUNIQUE DE CAP LOUP:

Les manifestations d’éleveurs contre le loup de ces 25-27 novembre, organisées à l’appel de syndicats agricoles, font entendre les difficultés ressenties par la profession mais aussi une conception de l’élevage ignorant tout des enjeux actuels de protection de la biodiversité. La Fédération nationale ovine considère le loup comme un « fléau » et demande rien de moins que « l’exclusion des loups des zones d’élevage ». Face à cette vision d’un autre âge, les associations de CAP Loup tiennent à rappeler les enjeux économiques et patrimoniaux du dossier.

Le loup n’est pas responsable des difficultés économiques
Le loup est une cible très facile à désigner, fédératrice pour des syndicats agricoles dépassés par les difficultés profondes de la filière ovine. La très forte concurrence internationale, la baisse continue de la consommation de viande ovine en France (-50% en 30 ans), la disparition des terres agricoles au profit de l’urbanisation (7 millions d’hectares en 50 ans), la multiplication des maladies (émergence récente du virus de Schmallenberg): voilà les causes réelles des difficultés de l’élevage ovin.

La France doit protéger le loup
La population de loups est certes actuellement dans une dynamique plutôt positive au niveau national, et ce retour naturel est une chance formidable pour nos écosystèmes. Mais la conservation de l’espèce n’est pas encore assurée en France. Notre pays, comme les autres, doit prendre sa part dans la protection des loups. C’est à la fois une nécessité patrimoniale et une obligation réglementaire de la France au niveau européen.

Les citoyens ont leur mot à dire
L’élevage ovin est maintenu en France par des subventions publiques représentant 50 à 80% du revenu des exploitations, hors subventions spécifiques pour la protection des troupeaux et indemnisations liées à la prédation. Les éleveurs auraient donc tout intérêt à répondre aux attentes des Français, très majoritairement favorables à la protection du loup*. Le retour de cette espèce est aussi une très bonne nouvelle pour le développement du tourisme vert. Oui, le retour du loup est souvent une contrainte nouvelle pour des éleveurs qui doivent réapprendre à travailler en présence de prédateurs naturels. Mais les éleveurs peuvent et doivent s’adapter aux enjeux du 21ème siècle de protection du patrimoine naturel de tous les Français.

*sondage IFOP septembre 2013 pour l’ASPAS et One Voice

 

MANIFESTATIONS ANTI-LOUP : LES ÉLEVEURS SE TROMPENT D’ENNEMI

Voir les commentaires

PAS DE MOUTONS, PAS DE TIRS DE LOUPS

21 Novembre 2014, 18:46pm

Publié par VGBIO

Communiqué de presse ASPAS, le 21 novembre 2014

L’État entendait protéger des moutons…
qui ne sont plus vraiment là !


Dans le contexte de l’hystérie anti-loup, les préfets se croient tout permis sous prétexte de calmer des éleveurs qui ne le seront jamais ainsi et autorisent illégalement des tirs de loup, espèce protégée. Trois associations viennent de gagner leurs recours juridiques contre l’État.

La justice vient à nouveau de donner raison à l’ASPAS, Ferus et One Voice, en suspendant deux arrêtés illégaux de « tirs de prélèvement » de loups, cette fois dans les Alpes-de-Haute-Provence. Nos associations avaient attaqué ces arrêtés du préfet du 24 septembre dernier qui ordonnaient l’abattage de quatre loups, avec possibilité de tir par les chasseurs jusqu’au 25 décembre sur les communes d’Allos, Thorame-Basse et Thorame-Haute, soi-disant pour « la protection des troupeaux contre la prédation »… alors que les moutons ne sont plus sur les alpages à cette période de l’année !


Dans son ordonnance du 20 novembre, le tribunal administratif de Marseille estime donc que ces deux arrêtés préfectoraux ne respectent pas les conditions fixées par l’arrêté ministériel du 15 mai 2013. En particulier d’après le juge des référés, "il n’est pas suffisamment établi, par les pièces produites par le préfet, que les troupeaux demeurent exposés, durant la totalité de la période d’exécution de l’arrêté, à la prédation du loup […]".


Qu’on se le dise, il n’est pas autorisé d’abattre des loups quand les moutons sont redescendus à la bergerie en automne ! L’argument officiel de la « protection des troupeaux » ne trompe plus personne : une véritable chasse aux loups est engagée par certains préfets, avec tant de zèle qu’ils en oublient même le respect des lois. Treize loups ont ainsi été abattus depuis fin août.

Face à cette politique délirante, nos associations en appellent à la raison et à la responsabilité des représentants de l’État. Nous continuerons d’attaquer en justice les arrêtés considérés illégaux.

Abattre des loups hors du contexte de la prédation sur les troupeaux n’est d’aucune utilité pour le pastoralisme. Les préfets font mine de répondre aux difficultés des éleveurs en offrant aux chasseurs des tirs de loups à tire-larigot, quitte à mettre en péril une espèce protégée. Plutôt que de s’enfoncer dans cette politique de la gâchette, les pouvoirs publics feraient mieux d’accompagner réellement les éleveurs dans leur nécessaire adaptation à la présence des loups.

 

Pour télécharger les ordonnances, merci de cliquer sur les liens ci-dessous :
Ordonnance 1
Ordonnance 2

PAS DE MOUTONS, PAS DE TIRS DE LOUPS

Voir les commentaires

CHASSER BOURRE, C'EST LEGAL!

19 Novembre 2014, 19:06pm

Publié par VGBIO

Communiqué de presse ASPAS , le 18 novembre 2014

Chasser bourré, c'est légal !


Samedi et dimanche derniers, deux chasseurs du Calvados ont été appréhendés avec des taux d’alcoolémie de plus de 2 grammes. Ont-ils été contrôlés lors d’une partie de chasse ? Non ! En France, l’alcootest n’est pas possible sur un individu en action de chasse ! C’est parce qu’ils étaient en voiture, qu’ils ont pu être contrôlés. En effet, la loi interdit et sanctionne la conduite en état d’ivresse, mais la chasse est autorisée sous l’emprise de l’alcool. L’ASPAS demande à nos législateurs de modifier en urgence cette faille juridique aberrante pour la sécurité publique.

2,1 g et 2,28 g ! Voilà les taux d’alcoolémie de deux individus contrôlés par les gendarmes, l’un à Pennedepie, l’autre au Breuil-en-Auge : tous deux revenaient d’une partie de chasse.

Selon la courbe de Borkenstein (1) relative à l’insécurité routière, le risque d’accident est multiplié par 35 lorsque le taux d’alcoolémie atteint les 1,2 g d’alcool dans le sang. Par combien est multiplié le risque d’accident de chasse avec des armes pouvant tuer jusqu’à 3 kilomètres, manipulées par des personnes présentant un taux d’alcoolémie supérieur à 2 g ?

À ce jour, aucune loi n’existe pour contrôler le taux d’alcoolémie d’un chasseur en action, comme c’est le cas pour les automobilistes. Aussi, l’ASPAS demande :

  • la mise en place d’un seuil légal de concentration d'alcool dans le sang et dans l'air expiré au-delà duquel la chasse est interdite, et de l’infraction qui en découle.
  • la mise en place de contrôles inopinés de l’alcoolémie, sur des terrains privés et publics, par les agents compétents en matière de police de l’environnement.
  • de considérer l'état alcoolique comme circonstance aggravante pour certaines infractions graves.
  • d’uniformiser les sanctions, pour qu’elles soient équivalentes à celles de la conduite en état d’ivresse (2) .

Pour garantir la sécurité à tous les usagers de la nature, chasseurs et non-chasseurs, il serait grand temps de reconsidérer le système archaïque de la chasse en France.

(1) Robert F. Borkenstein : Epidémiologiste américain, auteur d'une étude fondatrice sur la connaissance des modifications du comportement et de l’accidentalité routière liée à l’alcool et inventeur de l'alcootest.

(2) retrait du permis de chasser, amende pouvant aller jusqu'à 4 500 euros, immobilisation des armes et de tout instrument, moyen ou engin utilisé à la chasse, obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité aux frais du contrevenant, peine de prison pouvant aller jusqu'à 2 ans.


Contact presse :

Marc Giraud, Vice-Président de l'ASPAS
auteur de"Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus !"

Partager cette information sur les réseaux sociaux ICI

 

CHASSER BOURRE, C'EST LEGAL!

Voir les commentaires

TOURTE VEGANE AUX POMMES ET CHATAIGNES

15 Novembre 2014, 13:38pm

Publié par VGBIO

c'est de saison, donc, je vous mets cette excellente recette toujours de cherry pepper

http://www.cherrypepper.fr/vegan/blog/

TOURTE VEGANE AUX POMMES ET CHATAIGNES

Voir les commentaires

BLINIS VEGETALIENS

15 Novembre 2014, 13:22pm

Publié par VGBIO

merci à l'excellent site cherry pepper pour ses recettes en vidéo

les fêtes arrivent, voici une recette de blinis végans, miam!...........

BLINIS VEGETALIENS

Voir les commentaires

Un bateau de Sea Shepherd attaqué par des marins à l'île d'Yeu!

13 Novembre 2014, 00:42am

Publié par VGBIO

honte à ces marins qui n'ont rien compris!

Lisez l'article tiré du site de sea shepherd:

 

Alors qu'il était en escale à l'Ile d'Yeu (en route pour Saint Gilles Croix de Vie) pour cause de mauvais temps, le navire ambassadeur de Sea Shepherd s'est fait attaquer par des pêcheurs en colère, frustrés que l'Europe leur ait interdit la pêche du requin taupe en 2009... Munis de farine et d'oeufs, ils ont bombardé le bateau et coupé ses amarres, l'obligeant à reprendre la mer alors que la météo était mauvaise. En plus de la stupidité et dangerosité de leur geste, cet incident est aussi révélateur de leur profonde ignorance qui consiste à simplement mettre tout le monde dans le même panier et attaquer aveuglément et sans discernement quiconque se mobilise pour la préservation de l'Océan (qui au passage les nourrit et les fait vivre). En effet, interrogé par Ouest France sur la raison de leur attaque, un de leur représentant a déclaré que leur motif d'agression était "L'engagement de Paul Watson, le fondateur de l'ONG, qui "a participé à crier avec les loups pour arriver à ce qu'on interdise la pêche au requin-taupe en 2009", une pêche spécifique à l'île d'Yeu.

Si Sea Shepherd est engagé sur de nombreux dossiers liés à l'extermination de millions de requins dans le monde pour leur ailerons et milite pour le respect et la préservation de ces animaux, nous n'avons jamais été engagés de près ou de loin dans le dossier de l'Ile d'Yeu. Nous n'avons pas de lobbyste à Bruxelles pour faire pression sur l'Europe à ce sujet et nous n'avons même jamais mené de campagne de sensibilisation sur cet enjeu local.

Dans le rang des soutiens de Sea Shepherd, on compte de très nombreux pêcheurs mais pas du même acabit que ceux de l'Ile d'Yeu. Si nous ne cautionnons et n'encourageons aucune forme de pêche, nous avons néanmoins un objectif commun avec ceux qui, bien qu'ils soient pêcheurs se soucient de l'avenir et se préoccupent de garder une mer vivante. Comme la Terre, la mer ne nous appartient pas, nous n'en héritons pas de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants. Heureusement, certains pêcheurs partagent cette philosophie. Ceux là nous connaissent et comprennent l'importance du combat que mène Sea Shepherd. Ceux là ne sont pas à l'Ile d'Yeu.


Voici un témoignage d'une habitante de l'ile d'Yeu reçu ce matin qui nous a fait bien plaisir:

Objet : Honte à l'Ile d'Yeu

Bonjour,

Je suis une habitante de l'île d'yeu et je suis venue cet après-midi avec mes enfants voir le colombo de Sea - Shepherd et peut-être voir l'équipage. Quelle surprise quand, voulant emprunter le ponton menant au bateau, un gendarme m'en a dissuadé, car paraît-il, ça allait chauffer!
On a pris le quai, j'ai été émue de voir l'équipage faire des coucous à mes enfants, pour l'avenir desquels ils se battent.
J'ai vu des marins préparer mesquinement des oeufs et de la farine pour lyncher ce beau bateau avec une poignée d'hommes à bord.
J'ai emmené mes enfants, ne voulant pas qu'ils voient ce beau symbole lynché alors que je leur avais juste expliqué ce pourquoi ces gentils "pirates" se battaient.

J'ai tellement honte pour eux, quelle étroitesse d'esprit, quelle manque d'humanité! Et Renvoyer le
Sea shepherd en mer par gros temps alors qu'il était en avarie! Au nom de QUI renvoyer votre bateau? Cette île n'est pas la
leur!!!!

J'en ai eu les larmes aux yeux de les voir repartir. J'espère qu'ils n'ont pas eu de problèmes en mer...

Moi, mon mari et mes enfants sommes fiers de vous et de vos valeurs. Continuez et un énorme merci! !

S.P.

 

Un bateau de Sea Shepherd attaqué par des marins à l'île d'Yeu!

Voir les commentaires

1 2 > >>