Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

NON A L'HUILE DE PALME

5 Juin 2010, 11:39am

Publié par VGBIO

Je vous en ai déjà parlé, mais comme je vous ai mis un billet sur lush et qu'ils ont un bon article pour vous rappeler ses méfaits, je vous le mets ici:

 

Savon Propre - Huile de palme on s’en lave les mains ! 

  

LUSH lance une campagne internationale contre l’utilisation

de l’huile de palme et invite ses clients à acheter moins de

produits contenant cette substance afin de contribuer à la

protection des forêts pluviales, de la population indigène

et des orangs-outangs.

  



Une étude réalisée récemment montre que 75% des consommateurs
et consommatrices savent peu ou rien des produits contenant de
l’huile de palme et ayant des conséquences défavorables pour
l’homme,les animaux et l’environnement. L’augmentation de la
consommation internationale d’huile de palme s’est traduite par
le défrichement et la destruction de la forêt pluviale en Malaisie
et en Indonésie.

L’année passée, LUSH fresh handmade cosmetics a travaillé

infatigablement sur le développement d’une base pour la

production des savons libres d’huile de palme. Maintenant, c’est

par l’intermédiaire d’une vaste campagne internationale que LUSH

informe ses clients des alternatives à cet ingrédient - dans les

magasins LUSH, les vitrines et au moyen du slogan‚ 

 huile de palme – on s’en lave les mains !


LUSH, pourquoi écume-t-elle à cause de l’huile de palme?

Puisque la demande internationale d’huile de palme, un composant

principal des savons et d’autres produits, mène à la déforestation

et contraint la population indigène à migrer, tout en détruisant

l’espace vital desorangs-outangs devant faire place à des plantations

de palmiers à huile toujours plus grandes. Compte tenu de ces faits,

LUSH s’est décidée à lancer une action visant à réduire avec la plus

grande rigueur l’utilisation d’huile de palme. Grâce à la nouvelle

base de savon libre d’huile de palme, LUSH est en mesure de

diminuer la consommation d’huile de palme de 250'000 kg par an.


Tandis que l’industrie des produits cosmétiques achète environs 6

à 7 % de la production annuelle d’huile de palme, l’industrie des

produits alimentaires constitue actuellement la plus importante

consommatrice d’huile de palme: un sur dix produits - les chips

et le pain comme les biscuits - vendus actuellement dans les

supermarchés contiennent de l’huile de palme. LUSH a prié les

commerçants de détail de réduire leur consommation d’huile

de palme de la moitié et a formé un groupe de travail se

composant des membres des organisations de protection de

l’environnement et des représentants des industries différentes,

le groupe Actively Seeking Alernatives to Palm (ASAP), afin de

les soutenir.


Selon la responsable de l’environnement et de l’éthique

chez LUSH : Nous sommes convaincus que l’industrie ne peut

pas fonctionner durablement pour aussi longtemps que la

consommation d’huile de palme ne puisse pas être réduite

abruptement à l’échelle mondiale et jusqu’à ce que l’on n’ait pas

enterré tous les plans pour des biocarburants issus d’huile de palme.

L’avenir de la forêt pluviale, de la population indigène et des animaux

en Indonésie et en Malaisie est noir. “

 

Pour sa culture personelle ...


• 90 % de la production mondiale d’huile de palme proviennent des

palmiers à huile malaysiens ou indonésiens. Selon des estimations

des Nations Unies, les plantations des palmiers à huile constituent

la cause principale de la destruction des forêts pluviales. Si des

mesures n’étaient pas prises immédiatement, en 15 ans, 98% des

forêts pluviales en Malaisie et en Indonésie auraient disparu.


• L’expansion des plantations des palmiers à huile représente la

menace la plus grande pour les orangs-outangs vivant à Sumatra

et à Bornéo. Les orangs-outangs de Sumatra sont menacés de

disparition: tous les ans, 1'000 singes disparaissent. Si l’expansion

des plantations continuait comme jusqu’à maintenant, en 10 ans,

cette espèce de singe aura disparu totalement.


• Souvent, les plantations sont cultivées par la force, dans des

régions où des indigènes vivaient depuis des siècles, raison pour

nombreux conflits violents.

 
* Selon des estimations, des défrichements par incendie en

Indonésie produisent 1'400 millions de tonnes de gaz à effet

de serre. En conséquence, par ordre de grandeur, l’Indonésie

occupe le troisième rang mondial en termes d’émission de gaz

à effet de serre (GES).


• Quoique LUSH ait remplacé la majorité de ses savons à base

d’huile de palme par des produits exempts de cette substance,

des traces restent dans certains produits puisque les savons se

composent non seulement des nouilles de savon mais également

de sodium stéarates et de sodium lauryl sulfates pouvant contenir

de petites quantités d’huile de palme. LUSH s’est fixée comme but

de créer des savons absolument libres d’huile de palme. Pourtant,

cet objectif sera très difficile à atteindre, vu que beaucoup dépend

des fournisseurs des ingrédients de base. Actuellement, LUSH

coopère avec des fournisseurs afin de déterminer comment l’huile

de palme pourrait être remplacée par d’autres substances.


• Depuis sa fondation il y a 11 ans, LUSH attache la plus grande

priorité aux idées innovatrices et aux aspects éthiques. Depuis

toujours, LUSH donne la préférence aux substances fraîches issues

d’une production biologique pour servir de base pour nos comètes

de bain pétillantes, nos gelées de douche, nos crèmes de beurre et

barres de shampooing solides. LUSH adhère à une politique

extrêmement rigide contre les expérimentations animales et soutient

le commerce équitable. Nous menons la bataille contre les emballages

superflus utilisés partout dans l’industrie cosmétique: nous avons

lancé des campagnes correspondantes et nous montrons l’exemple

avec nos produits „nus“, alors vendus sans emballage.


En 2006 et 2007, LUSH a gagné le prix «RSPCA Good

Business Award», tout comme, en 2007, le prix «Trailblazer

Award for Animal Welfare» remis par PETA. LUSH a également

été désignée pour le prix «Sustainable Retailer of the Year 2007»

par la CIWM.

 

 

 

 En savoir plus...

 

Bornéo, la forêt assassinée
Un reportage sur ENVOYE SPECIAL de Stéphane Haussy et Vincent

Reynaud

C’est un nom qui évoque l’exotisme, les explorateurs et le bout du

monde, l’île de Bornéo en Indonésie. Mais la forêt tropicale est menacée

de disparition. En Indonésie, selon les experts, toutes les 15 secondes,

la forêt diminue de l’équivalent d’un terrain de football. A coups de

tronçonneuses et de bulldozers, elle est détruite par des industriels, qui

remplacent les arbres par de gigantesques plantations d’huile de palme.

C’est l’huile la moins chère du monde, elle est très prisée par l’industrie

agro-alimentaire, on la retrouve dans les pâtisseries, les chips, les croûtons,

les soupes lyophilisées… L’huile de palme est aussi un excellent carburant

dans les moteurs diesels. L’Indonésie produit 20 millions de tonnes de cette

huile végétale chaque année, pour alimenter le monde entier. Mais la

déforestation fait d’autres victimes, les espèces animales. Dans cette jungle inhospitalière, un Français, Aurélien Brûlé, a décidé de dédier sa vie à protéger

les animaux menacés par la déforestation, notamment les gibbons, une

espèce de singe. Il s’est installé à Bornéo il y a 11 ans, tout le monde l’appelle

Chanee. Originaire de Fréjus dans le Var, il a créé une ONG pour recueillir

les gibbons. Avec la forêt qui disparaît, les singes se retrouvent au sol à la

merci des braconniers. Ils attrapent aussi des maladies. Le gibbon pourrait

être la première espèce de grand singe à disparaître définitivement. Stéphane

Haussy et Vincent Reynaud ont rencontré les populations dont les terres ont

été réquisitionnées par les grandes compagnies d’huile de palme. Ceux qui

se sont opposés à la déforestation, sont en prison. Certains villageois

souffrent aussi de maladies, les eaux d’un lac de Bornéo sont contaminées

par les déchets toxiques des plantations. Des camions citerne d’eau potable

alimentent les villages. L’équipe d’Envoyé Spécial a aussi enquêté sur les

conditions dans lesquelles les usines produisent l’huile de palme.

 

Commenter cet article

lily38 06/06/2010 08:50



En core une bonne raison d'acheter cette marque



VGBIO 06/06/2010 12:57



oui!