Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE

NON AUX TIRS DE LOUP, ESPECE PROTEGEE

19 Mai 2011, 17:32pm

Publié par VGBIO

communiqué de FERUS

Le 6 mai dernier, le préfet de la Drôme a signé un arrêté autorisant le prélèvement d’un loup sur les communes de Boulc, de Glandage et de Lus la Croix-Haute, dans le Haut-Diois. Le 12 mai, ce fut au tour du préfet des Alpes-Maritimes, M. Francis Lamy, de prendre ce type de disposition en autorisant, pour la durée d’un mois, les tirs de prélèvement d’un loup sur les communes de la Bollène-Vésubie, Belvédère et Roquebillière qui sont situées en-dehors du cœur du Parc national du Mercantour.

C’est surtout sur la base d’attaques de l’année dernière et qui ont repris cette année que ces autorisations de « prélèvements » ont aussitôt été déclenchées. A se demander s’il n’y a pas des consignes venues d’en haut pour « casser » enfin du loup légalement, calmer les éleveurs les plus en colère et donner des gages à ceux qui critiquent ces autorisations de tir qui n’ont pas abouti l’an dernier. Nous rappelons l’opposition de l’association Ferus aux tirs de prélèvement qui bien entendu ne réduiront pas le nombre d’attaques sur les troupeaux puisque l’on enlèvera au mieux un loup dans une meute. Si c’est un loup alpha qui est retiré, on peut même avoir éclatement de la meute et une augmentation des attaques comme il y a deux ans en Haute-Savoie. Ferus étudie actuellement la possibilité d’attaquer ces arrêtés.

http://www.ferus.fr/actualite/deux-autorisations-de-prelevement-de-loup-annoncees-coup-sur-coup

Voir les commentaires

PATRICK LE PIT BULL MARTYR SE REMET BIEN

17 Mai 2011, 14:23pm

Publié par VGBIO

ON LE VOIT ICI, il va bien mieux!. Hélas, une association américaine veut le retirer à ceux qui s'occupent si bien de lui, pour d'obscures raisons, j'espère qu'il pourra rester dans ce cabinet vétérinaire où un des employés a lié une relation forte avec lui et veut l'adopter.

Les humains sont si irresponsables parfois, cette bataille n'a aucun intérêt!

 


Voir les commentaires

CHAT ET CHOUETTE AMIS.....

17 Mai 2011, 14:04pm

Publié par VGBIO

très étonnant! mais cela montre bien que les espèces peuvent cohabiter!


Voir les commentaires

SENTIENCE DES ANIMAUX : SENSIBILITÉ ET CONSCIENCE CHEZ LES ANIMAUX

15 Mai 2011, 14:58pm

Publié par VGBIO

ARTICLE TIRE DU SITE DE ONE VOICE,....... A LIRE ET RELIRE

http://www.one-voice.fr/sentience/sentience-des-animaux-sensibilite-et-conscience-chez-les-animaux/

Comme les êtres humains, les animaux sont capables de ressentir du plaisir ou de l’aversion. C’est ce que confirment les scientifiques avec les dernières études sur la « sentience » animale. Une révélation qui pose plus que jamais la question du rapport de l’homme à l’animal.

Sentience « […] en français il nous manque un mot pour désigner la chose la plus importante du monde, peut-être la seule qui importe : le fait que certains êtres ont des perceptions, des émotions, et que par conséquent la plupart d’entre eux (tous ?) ont des désirs, des buts, une volonté qui leur sont propres. Comment qualifier cette faculté de sentir, de penser, d’avoir une vie mentale subjective ? Les Anglo-Saxons ont le nom sentience (et l’adjectif sentient) pour désigner cela […]. » À la suite d’Estiva Reus dans Les Cahiers antispécistes (CA n° 26, novembre 2005), One Voice utilisera ce néologisme pour combler la lacune de la langue française…

Voir aussi nos articles sur la sentience chez les animaux de ferme et les animaux sauvages.

« Il n’y a pas de différence fondamentale entre l’homme et les mammifères supérieurs sur le plan des facultés mentales (…) la différence intellectuelle entre l’Homme et les animaux supérieurs, si grande soit-elle, n’est qu’une question de degré et non de genre. » déclarait déjà, en son temps, Charles Darwin. Il aura fallu attendre le XXIème siècle pour que les scientifiques donnent raison au grand homme et le prouvent avec les dernières études sur la « sentience ».

La sentience, révélatrice de la sensibilité animale
Si la définition précise de la « sentience » et la question de savoir si elle est présente chez tout animal font toujours débat, il est aujourd’hui reconnu par tous que les animaux sont des êtres sensibles, à un degré plus ou moins élevé. Autrement dit, un animal éprouve un ensemble de sentiments (sensations, perceptions et émotions) positifs ou négatifs, depuis la douleur et la peur jusqu’au plaisir et la joie. Des études scientifiques ont d’ailleurs montré que certains animaux présentaient  un type de capacités mentales de haut niveau que l’on croyait, jusqu’alors, réservées aux seuls humains comme être conscients d’eux-mêmes, être capables de résoudre des problèmes nouveaux, avoir des représentations mentales ou encore comprendre ce que d’autres animaux savent ou se disposent à faire. Et ce que l’animal soit sauvage, animal de ferme ou animal familier.

Des capacités mentales de haut niveau certifiées scientifiquement
Depuis quelques décennies, nombre d’exemples issus d’une très grande quantité d’études scientifiques attestent cette révélation. Ainsi, les babouins et les pigeons assimilent des concepts abstraits comme la similitude ou la différence. Certains animaux utilisent des techniques pour tromper leur entourage comme le porc qui peut le faire délibérément pour éviter qu’un de ses congénères ne lui vole sa nourriture. Les moutons sont, par exemple, capables de garder le souvenir d’autres moutons ou de personnes humaines pendant au moins deux ans. Un mouton réagit  aussi de façon émotionnelle à un visage : il préfère un mouton ou un humain aimable à un mouton ou un humain en colère. Les poulets comprennent qu’un objet caché continue d’exister, une faculté qui dépasse celle des enfants en bas âge. Les grands singes et les grands dauphins montrent qu’ils sont conscients d’eux-mêmes et se reconnaissent dans un miroir…

L’animal a un « monde intérieur »

Au moment où nous célébrons le 200ème anniversaire de la naissance du père de l’évolution, la science fait un pas de plus en assurant que l’être humain n’est pas le seul « animal » capable de planifier à long terme. Une étude scientifique publiée en mars 2009 a, par exemple, révélé qu’un chimpanzé mâle de 31 ans, détenu au zoo de Furuvik, en Suède, planifie son avenir. Le matin, avant l’ouverture du zoo ce chimpanzé, prénommé Santino, ramasse et empile des cailloux. Plus tard, dans la matinée, il jette ses cailloux en direction des visiteurs. L’animal stocke des munitions uniquement sur le versant de l’île qui fait face aux spectateurs, mais il ne stocke jamais de munitions pendant la période de fermeture du zoo, en hiver. Pour Mathias Osvath, spécialiste en sciences cognitives à l’Université de Lund en Suède et auteur de l’étude en question, « [c]es observations montrent de façon convaincante que nos frères les grands singes envisagent bel et bien l’avenir d’une manière très complexe. (…) Ils ont très vraisemblablement un « monde intérieur », comme nous lorsque nous revivons en pensée des épisodes passés de notre existence ou lorsque nous pensons aux jours à venir. »

Repenser le rapport de l’homme à l’animal
Depuis 1997, l’Union européenne reconnaît les animaux comme des « êtres sensibles ». Ainsi, le droit européen oblige les Etats membres à « tenir pleinement compte des exigences en matière de bien-être animal. » Cependant, les découvertes de ces dernières années en matière de « sentience » posent véritablement une autre question, essentielle : celle du rapport de l’homme à l’animal. En effet, si les animaux sont conscients de ce qu’ils ressentent, s’ils savent où ils sont, avec qui ils sont, comment l’homme peut-il continuer à le traiter comme un objet, à s’en servir comme un jouet ou un souffre douleur, à l’exploiter, à l’enfermer, à le martyriser, à le maltraiter ? Alors que la science découvre sans cesse de nouvelles informations sur la capacité des animaux à ressentir, éprouver, penser… il est temps pour l’homme de repenser la façon dont il pourrait être utile aux animaux plutôt que la façon dont les animaux pourraient lui servir. C’est à cette prise de conscience qu’œuvre One Voice à travers ses campagnes et sa proposition de débat public sur le sujet.

 

 

Voir les commentaires

UNE LOI POUR INTERDIRE LA CHASSE À COURRE !

15 Mai 2011, 14:53pm

Publié par VGBIO

 

ECRIVEZ A VOS DEPUTES 


article de one voice

http://www.one-voice.fr/loisirs-et-compagnie-sans-violence/une-loi-pour-interdire-la-chasse-a-courre/

Mai 2011. Déjà abolie dans la plupart des pays voisins, la chasse à courre est toujours pratiquée dans 67 départements français malgré une large opposition des français. One Voice soutient la proposition de loi qui vient d’être faite et qui vise à interdire cette pratique moyenâgeuse et cruelle.

Rappel sur une pratique barbare
Pratiquée chaque année dans l’hexagone du 15 septembre au 31 mars, la chasse à courre est  réservée à quelques initiés. Elle consiste à encourager des meutes de chiens à traquer un animal (cerf, chevreuil, sanglier…) qui finit souvent dévoré vivant ou noyé avant d’être achevé. Fortement perturbatrice pour l’environnement, ces chasses sont le loisir d’une élite, suivie par de nombreuses personnes, à pied, à vélo ou en voiture. Les dérives et les pratiques illégales sont nombreuses, ainsi que l’a montré l’enquête réalisée durant plusieurs années par les enquêteurs de One Voice.

Les français opposés à la chasse à courre
Frustrés par les interdictions dans leur pays, nos voisins chasseurs à courre, notamment anglais, sont de plus en plus nombreux à venir la pratiquer dans nos forêts. Pourtant, cette pratique est loin d’être plébiscitée par les français ! Le sondage IPSOS/One Voice réalisé en juillet 2010 est clair : 4 français sur 5 sont opposés à la pratique de la chasse à courre en France et ils sont 3 sur 4 à vouloir son interdiction…

Une proposition de loi
Il est temps que la France se dote d’une législation en accord avec la volonté de la grande majorité de ses citoyens. C’est l’objet de la loi proposée entre autres par Yves Cochet et Noël Mamère et qui viserait « à ne plus délivrer aucune attestation de meute destinée à l’exercice de la chasse à courre, à cor et à cri ». De plus, cette pratique serait assujettie à une peine de prison d’un an et de 15 000 € d’amende.

Agir 
Pour inciter le gouvernement à voter cette loi, vous pouvez écrire à votre député pour lui demander de soutenir cette proposition. Vous pouvez aussi lui envoyer le rapport réalisé par One Voice au terme de son enquête et vous appuyer sur les résultats du sondage montrant la forte opposition des français à la chasse à courre.

 

Voir les commentaires

Une décision insensée prolonge la saison de la chasse aux phoques au Canada

14 Mai 2011, 12:18pm

Publié par VGBIO

Le Fonds international pour la protection des animaux condamne la décision du Département canadien des Pêches et des Océans de prolonger la période de la chasse aux phoques pour les pêcheurs de Terre-Neuve et du Labrador.

IFAW considère que c'est une arrogante démonstration de son refus d'admettre la vérité. Le groupe de protection du bien-être animal considère que la chasse aux phoques pratiquée à des fins commerciales est une industrie moribonde et il fait remarquer que le prix des peaux de phoques reste bas, que très peu de pêcheurs prennent part à ce massacre cette année, et qu'allonger la saison de chasse  n'est pas susceptible d'engendrer le moindre bénéfice pour les pêcheurs cette année.

Le communiqué du Département des Pêches et des Océans indique que la saison de chasse est prolongée "jusqu'à nouvel ordre", mais il semble peu probable qu'une quantité significative de phoques puissent être abattus cette année.

"Comme la plupart des annonces faites par le gouvernement Harper qui clame vouloir soutenir les pêcheurs, ce prolongement supposé de la saison de chasse n'a que peu de sens en réalité" a déclaré Sheryl Fink, Directrice du programme phoques d'IFAW.

"Avec seulement 37 609 phoques tués sur un quota total de 400 000, et avec peu de chasseurs impliqués cette année, il doit être particulièrement embarrassant pour le gouvernement canadien de justifier les millions de dollars d'argent public qui ont été investis pour soutenir l'industrie de la chasse au phoque. En outre, prolonger la saison de la chasse aux phoques ne sauvera pas cette industrie cruelle qui est en train de mourir, c'est un véritable gâchis."

IFAW en appelle au gouvernement fédéral pour mettre fin à la chasse commerciale aux phoques et  investir dans des solutions alternatives pour les chasseurs et leur communauté plutôt que de gaspiller l'argent public pour soutenir cette industrie cruelle qui a un impact négatif sur la réputation internationale du Canada et sur ses échanges commerciaux dans d'autres domaines.

Auteur

Fonds International pour la Protection des Animaux

Voir les commentaires

CORRIDAS ABOLIES EN EQUATEUR

12 Mai 2011, 21:46pm

Publié par VGBIO

Selon les 1ers résultats, le oui l'emporterait largement au référendum de samedi dernier, qui comportait une question sur l'abolition des spectacles se terminant par la mise à mort d'animaux.

Les corridas, et autres combats de coqs seront donc abolies dans ce pays!

la civilisation avance ainsi dans de plus en plus de pays, alors qu'en France, nous reculons avec la corrida actuellement inscrite au patrimoine de la france! honte à nous.

Mais heureusement, nos luttes vont sûrement faire reculer le ministre! n'oubliez pas la manifestation du 28/5 à Paris!

Voir les commentaires

VICTOIRE POUR TONY LE TIGRE!

8 Mai 2011, 22:00pm

Publié par VGBIO

MISE A JOUR:

HELAS, LE PROPRIETAIRE A CONTESTE CETTE DECISION ET EU GAIN DE CAUSE.

Tony reste donc prisonnier!

 

merveilleuse nouvelle pour tous ceux dans le monde entier qui se sont battus pour la libération du tigre Tony, prisonnier dans une cage dans un relai routier aux USA.
Une association avait fait un recours contre l'agrément donné au propriétaire pour garder Tony, en décembre dernier. Cet agrément était illégal en fait.
Tony sera donc libéré et ira dans un sanctuaire! il n'a toujours connu que le béton de sa cage et les gaz d'échappement des camions! 

il va enfin pouvoir vivre libre dans un sanctuaire!

TIGRE TETE

 

 

Voir les commentaires

CE CHIEN NE COMPREND PAS POURQUOI L'HOMME NE LUI LANCE PAS SON BATON

7 Mai 2011, 11:22am

Publié par VGBIO

c'est très très drôle! voyez vous-même!

Voir les commentaires

Chasse, deux lois sinon rien...

4 Mai 2011, 12:45pm

Publié par VGBIO

COMMUNIQUE ASPAS

 

Assemblée Nationale + Sénat = deux offrandes au petit monde de la chasse
Chasse, deux lois sinon rien...
 


En ces temps de difficultés économiques et d’insécurité énergétique, nos parlementaires ont une priorité : complaire au puissant lobby des chasseurs. Ainsi, pour la première fois de l’histoire de la Cinquième République, deux lois pratiquement identiques seront présentées par les groupes chasse du Sénat le 5 mai, et de l’Assemblée Nationale le 10 mai. La course au clientélisme est lancée.

Le 5 mai, la loi proposée par Pierre Martin, président UMP du groupe chasse au Sénat sera débattue dans ce même Sénat.

Le 10 mai, celle de Jérôme Bignon, président UMP du groupe chasse à l’Assemblée Nationale sera débattue au Palais Bourbon.

Quelles différences entre les deux ? Quasiment aucune, puisque ces deux textes sont issus d’une demande de la Fédération Nationale des chasseurs, présidée elle aussi par un politicien UMP, Bernard Baudin, ex-conseiller régional UMP de PACA et conseiller municipal de Nice.

Des lois sur mesure, qui illustrent une fois de plus les très fortes relations entre le monde de la chasse et notre classe politique. En effet, depuis 1994, cette loi (laquelle des deux finalement ?) sera la 8ème loi chasse ! Nos élus ont le sens des priorités.

Cette fois-ci, il y a guerre entre les élus du même parti politique, pour savoir lesquels seront les plus enclins à offrir de nouveaux privilèges à des chasseurs qui bénéficient déjà d’avantages exorbitants.

En effet, la France est le pays d’Europe qui compte le plus de chasseurs, le plus grand nombre d’espèces chassables (90 !), la plus longue période de chasse et enfin, elle est le seul pays d’Europe où l’on chasse tous les jours de la semaine. Et par conséquent, c’est en France que l’on dénombre le plus d’accidents de chasse !

Mais il n’y a rien dans cette loi pour réglementer la sécurité liée à la chasse. Avec la loi Poniatowski (2009) toutes références à un décret - jamais pris - fixant les règles de sécurité, avaient disparu. Dans ces lois Martin et Bignon, il n’y a rien non plus, pour que cette activité de loisir, la plus déréglementée de France, se voit enfin encadrée. Au lieu de cela, nos parlementaires entendent offrir au lobby chasse la défiscalisation des terrains de chasse, des réductions sur le permis de chasser, et confient aux chasseurs un rôle d’éducation dans nos écoles !

Vous avez dit équité, dialogue, démocratie ?

 Contact presse : Pierre Athanaze – Président de l’ASPAS

Association pour la Protection des Animaux Sauvages - www.aspas-nature.org
Membre du Bureau Européen de l’Environnement - Bruxelles
B.P. 505 - 26401 CREST Cedex - France Tel. 04 75 25 10 00 - Fax. 04 75 76 77 58 - 
info@aspas-nature.org
Association reconnue d’utilité publique par arrêté préfectoral du 11 décembre 2008 (JORF n°0067 du 20/03/09)
Association 100% indépendante
 

Voir les commentaires